Tag Archives: Octobre

2018-Fait marquants du mois d’octobre

Température en hausse

Des après-midi chauds et des matins frais !

Le mois d’octobre 2018 a été globalement chaud, les températures moyennes mensuelles sont assez généralement supérieures de 1 degré aux normales. Les moyennes des minimales se situent autour de la moyenne habituelle. Ce sont les maximales qui se sont envolées par moment durant le mois avec un excédent de 1 à plus de 2 degrés.

Icone_pluvioSPIEA

 

Le déficit des précipitations est généralisé, il varie du sud vers le nord-Est de la Vienne de 5 % à 50 % des cumuls mensuels moyens. Avec 83 mm à BRUX, nous sommes proche de la normale qui est de 85 mm. Mais à Loudun, à Montmorillon et à Archigny nous avoisinons le 50% de déficit.

Icone_SoleilVoilé

Le soleil a été bien présent tout le long du mois avec un petit bonus en première décade.

L’excédent d’ensoleillement est généralisé, il varie entre 130 et 140 % des normales. Au total ce sont plus de 30 heures de soleil en plus pour un mois habituellement automnal. A Poitiers, octobre 2018 se place en 7éme position depuis 50 ans des mois d’octobre les plus ensoleillés

Manche à Air

Les conditions anticycloniques ont contribué à générer des vents continentaux, ainsi ceux-ci sont souvent été de Nord à Nord-Est.

Puis les vents de noroît (Nord-Ouest) parfois modéré ont contribué à limiter l’évolution des températures et à intensifier la sensation de refroidissement en fin de mois.

2018-10 : Synthèse climatique du mois d’octobre sur le Poitou

Analyse générale – Mois très ensoleillé, chaud en journée et irrégulièrement pluvieux

Les conditions ont été anticycloniques en surface la majeure partie du mois, assurant un temps souvent chaud en journée, sec et largement ensoleillé avec cependant quelques épisodes pluvio-orageux. Les éclaircies nocturnes et la baisse des températures ont contribué à la formation de brume et de bancs de brouillard parfois denses en fin de nuit et en début de matinée.

Du 1 octobre au 5 octobre : soleil

Les conditions anticycloniques de nord, nous assurent un temps sec et généralement ensoleillé avec des températures minimales en baisse. Retour le matin du 2 octobre de gelées blanches par place. Le thermomètre est en hausse en journée et les maximales affichent des valeurs très estivales à compter du 4 octobre.

Du 6 octobre au 15 octobre : passagèrement perturbé

Les conditions anticycloniques sont mises à mal sous l’influence d’abord d’une goutte froide qui circule sur l’Espagne, puis du passage d’un thalweg qui s’accompagnent de fortes précipitations parfois orageuses les 10 et 11 octobre. Excepté en début de période où les températures affichent une baisse sensible par rapport aux jours précédents, le thermomètre remonte pour atteindre des valeurs de nouveau estivales. Le nouveau passage pluvio-orageux du 14 octobre, qui a surtout concerné les Deux Sèvres, sonne la fin de cette période chaude. Le 15 octobre sous un temps couvert et passagèrement pluvieux, les températures sont en baisse d’une dizaine de degrés.

Du 16 octobre au 25 octobre : anticyclonique

C’est un temps sec avec des températures toujours au-dessus des normales qui prévaut au moins jusqu’au 21 octobre avec une petite dizaine de degrés en début de journée et une vingtaine aux meilleurs moments de la journée, elles sont en baisse ensuite sous les effets d’un vent de noroît parfois soutenu. Les phénomènes de basses couches sont nombreux : brume, brouillard ou grisaille et ils sont parfois persistants. Cependant l’ensoleillement est souvent au rendez-vous l’après-midi, il est rarement gêné par des nuages.

Du 26 octobre au 31 octobre : faiblement perturbé

Le flux d’altitude dépressionnaire s’établit au sud-ouest, mais reste en surface sous l’influence de vents continentaux de nord à sud parfois modérés. Le ciel est souvent chargé avec quelques pluies éparses, celles-ci sont plus soutenues en fin de mois. Elles contribuent à rattraper le déficit qui s’était établit en milieu de mois.

Précipitations – Un petit déficit et une grande variabilité

Le déficit est généralisé, il varie cependant de 5 % à 50 % des cumuls mensuels moyens. La Gâtine affiche un déficit moindre et recueille presque l’équivalent de la normale. Ce sont les territoires du Thouarsais et d’un croissant Est de la Vienne, allant de la région de Richelieu, au Chatelleraudais, les Vals de Gartempe et de Creuse, le Chauvinois et le Montmorillonnais qui affichent le déficit le plus marqué avec seulement 50 à 70 % des cumuls mensuels habituels. Il y a eu peu de jours de pluies. L’essentiel des pluies est tombé en 7 jours avec quelques disparités locales du fait du caractère instable et orageux de celles-ci. Durant l’épisode du 10 et 11 octobre où les orages ont été nombreux avec une forte activité électrique, les précipitations ont été très variables. Ainsi, on a relevé sur ces deux jours 35,7 mm à Brux (86) et seulement 6 mm à Melle(79). C’est une zone allant de Benassay (86) au Civraisien qui a reçu le plus de pluie. Le 14 octobre, une ligne pluvio-orageuse s’est concentrée sur les Deux Sèvres suivant un axe de Thouars à Niort, on a relevé des cumuls très importants en 6 heures : 49,6 mm à Surin (79), 42,7 mm à Pougne Hérisson (79) ou encore 35,2 mm à Niort ce jour-là. En fin de mois, les 28 et les 31 octobre, ce sont parfois plus de la moitié des précipitations mensuelles qui sont tombées.

Températures – Du yoyo, parfois très estival l’après-midi et hivernal le matin

Le mois d’octobre 2018 a été globalement chaud, les températures moyennes mensuelles sont assez généralement supérieures de 1 degré aux normales. Les moyennes des minimales se situent autour de la moyenne habituelle. Ce sont les maximales qui se sont envolées par moment durant le mois avec un excédent de 1 à plus de 2 degrés suivant les secteurs, avec un avantage sur la Vienne. Ces valeurs des maximales estivales ont imposé des amplitudes thermiques journalières parfois importantes : le 5 octobre, par exemple, ce sont 20 degrés ou plus qui ont été gagnés en journée après un départ matinal un peu frisquet et in fine des maximales comprises entre 27 et 29 degrés. Le thermomètre a fait un peu de yoyo, ainsi le 6 puis les 7 octobre, les maximales avaient perdu presque 10 degrés par rapport aux jours précédents. Et de nouveau une embellie sur la période du 12 au 14 octobre où les maximales ont atteint puis dépassé les 25 degrés. Au total, ce sont 5 à 6 jours de températures maximales supérieures à 25 degrés qui ont été enregistrés sur les trois quart sud de la Vienne et un quart sud des Deux Sèvres, et 2 à 4 jours seulement sur les Gatines, le Bocage, le Thouarsais et le Loudunais. Octobre 2018, 2010, 1985 ont enregistré 5 jours, à Poitiers, de températures supérieures à 25 degrés, ainsi ces années se placent en tête des mois depuis 70 ans, ayant eu le plus de ces excès thermométriques journaliers. On avait enregistré 4 jours en 1986 et 3 jours en 2017. Les 3/4 des mois d’octobre depuis 70 ans n’ont pas enregistré de températures maximales supérieures à 25 degrés.

Insolation – Très ensoleillé

Le soleil a été bien présent tout le long du mois avec un petit bonus en première décade, et ce malgré quelques épisodes nuageux, pluvio-orageux ou en lien avec de la grisaille persistante. L’excédent d’ensoleillement est généralisé, il varie entre 130 et 140 % des normales. Au total ce sont plus de 30 heures de soleil en plus pour un mois habituellement automnal. A Poitiers, octobre 2018 se place en 7éme position depuis 50 ans des mois d’octobre les plus ensoleillés et pour Niort en 8ème position.

Les vents – Nord-Sud

Les conditions anticycloniques ont contribué à générer des vents continentaux, ainsi ceux-ci sont souvent été de Nord à Nord-Est et parfois de sud à sud-est. Ce sont de Sud à Sud-Ouest ou de Nord que les rafales les plus importantes ont été enregistrées : 68,4 km/h à Poitiers le 28 octobre et 67 km/h à Montmorillon (86) le 14 octobre. Les vents de noroît parfois modéré ont contribué à limiter l’évolution des températures et à intensifier la sensation de refroidissement en fin de mois.

2017-Faits marquants du mois d’octobre

Température en hausse

Ce mois d’octobre confirme la tendance de l’année 2017, chaud et sec. Avec des températures moyennes comprises entre 14 et 16°C sur le Poitou nous sommes 1,5 °C au-dessus des normales saisonnières. Mais ce sont principalement les températures maximales qui sont remarquables, elles sont toutes au-dessus de 19°C et elles atteignent même 20,4°C en moyenne à Niort, c’est plus de 2°C par rapport à des normales pour un mois d’octobre.

Les deux journées les plus chaudes ont été le 14 dans les Deux-Sèvres avec 30,4°C relevé à Bressuire et 30°C à Niort et le 16 dans la Vienne avec 30,9°C à Poitiers, 29,9°C à LOUDUN et 29,1°C à Montmorillon.

Icone_pluvioSPIEA

Un mois d’octobre encore très déficitaire en précipitations, ce qui cumulé avec des températures élevées accentue l’assèchement des sols et des cours d’eau.

Le déficit hydrique sur le Poitou est compris entre 60% à Montmorillon et 86% à Niort. Avec seulement 13,8 mm de pluie tombée sur Niort pour une valeur normale de 96,8 mm. A Poitiers il est tombée 24,1 mm soit un manque de 51,7 mm pour atteindre la normale.

Icone_SoleilCanicule

Avec l’absence de nuage et de pluie, c’est le soleil le grand gagnant de ce mois d’octobre.
Nous avons enregistrée 155 heures de soleil à Loudun et à Montmorillon, 161 heures à Niort et 171h24 mn à Poitiers, c’est plus de 43 heures par rapport à la normale pour un mois d’octobre.

Manche à Air

L’ouragan Ophélia est passé très au large des cotes Française, mais c’est la seule période où le vent s’est renforcé sur le Poitou. Le 21 nous avons enregistré des vitesses qui ont franchies les 60 km/h pour atteindre 75 km/h à Bressuire, mais seulement 57 km/h à Poitiers

2017-10 : Synthèse climatique du mois d’octobre 2017 sur le Poitou

Analyse générale : Temps très sec, très chaud et bien ensoleillé

Les conditions anticycloniques ont dominé.

Du 1 au 11 octobre, une dorsale positionnée sur le proche atlantique assure un temps parfois nuageux à très nuageux avec quelques petites pluies passagères quand des limites perturbées qui circulent plus au nord se fraient un chemin moins septentrional.

Du 12 au 18 octobre, la zone de hautes pressions se décale sur la France, une goutte froide vient un peu déstabiliser l’ensemble. A l’avant, en soirée du 18 au 19 octobre, quelques orages éclatent sur les sud Vienne et Deux Sèvres et aussi sur les Charentes. Elle s’évacue ensuite sur les régions de la Méditerranée.

Du 20 au 22 octobre, le flux prend une composante sud-ouest cyclonique dans lequel circule une perturbation peu active en pluie mais donnant de bonnes rafales de vent.

La hausse des champs de pression se met en place à compter du 23 octobre et perdure jusqu’à la fin du mois, après la dissipation des phénomènes de basses couches ( brume, bancs de brouillard ou grisaille) le ciel est souvent bien dégagé sauf quelques gouttes en début de journée du 24, le 27 octobre l’orientation du flux d’altitude au nord-ouest, et au nord-est en surface contribue à la chute des températures.

Précipitations : temps très sec

Le déficit est généralisé et important, on relève assez généralement entre 40 et 20 % des cumuls moyens mensuels. Celui-ci est plus marqué sur le sud-ouest des Deux Sèvres, aux frontières de la Vendée et des Deux Sèvres. Au total les cumuls mensuels varient entre une petite quinzaine de millimètres dans le Pays Niortais et une vingtaine à une trentaine de millimètres sur le reste du Poitou. On compte environ 6 à 10 jours de pluie supérieure à 1 mm. Les cumuls journaliers ont été souvent faibles : 1 à 5 mm, sauf en soirée du 18 où sur le sud du Poitou, sous des orages qui se sont développés à l’issue de la période de chaleur estivale, les cumuls, par endroit, ont atteint ou dépassé très localement les 10 mm : à Brux (86) où on a relevé 10,3 mm ce soir-là. Avec 24,1 mm relevé à Poitiers, octobre 2017, se situe au 9? rang, pour les dernières 70 années, des mois d’octobre les plus secs. C’est en 1985 et 1978 qu’il a été le plus sec avec seulement 5,3 mm (le maximum relevé étant de 188 mm en 1960 pour la même période).

A Niort, pour les 59 dernières années, octobre 2017 se situe en 6? position pour les mois d’octobre mes plus secs, c’est en 1978 qu’il avait été le plus sec avec seulement 4,8 mm, et 1981 le plus pluvieux avec 232,9 mm. La normale des pluies pour un mois d’octobre varie entre 60 à 70 mm du Loudunais au Bressurais et 90 à 95 mm sur le sud des Deux Sèvres et sud-est de la Vienne.

Températures : mois très chaud, avec des températures estivales en deuxième décade

L’excédent est généralisé, les températures moyennes mensuelles affichent 1,5 à 2 degrés de plus qu’à l’accoutumée. Cet excédent thermique est plus marqué pour les maximales que les minimales ces dernières se situent assez généralement 1 à 1,5 degrés au-dessus des normales. Les températures maximales moyennes se situent 2 à 2,5 degrés au-dessus des valeurs habituelles.

C’est la deuxième décade qui a été particulièrement chaude avec des valeurs supérieures à 25 degrés sur l’ensemble du Poitou du 14 au 16 octobre : 27,2 °C au Vigeant (86) et 27,1 °C à Prin-deyrançon (79) le 14, et 27 °C à Archigny le 16. Les amplitudes thermiques le 14 ont été parfois proches de 20 °C et assez généralement d’une bonne quinzaine de degrés. Difficile parfois de trouver le costume adapté pour affronter la grande fraîcheur matinale et la bonne chaleur quasi estivale en journée. A l’opposé à noter en début de mois, des matinées très fraîches avec des valeurs comprises entre 1 et 5 degrés: 2,2 °C à Scillé ( 86) le 5, 1,4 °C à Prin-Deyrançon et Scillé le 7 ainsi que 1,7°C à Parthenay et au Vigeant ce matin là. Dans les vallées abritées de faibles gelées ont pu, par place, se produire.

A Niort, avec une température moyenne mensuelle de 20,4 °C, le mois d’octobre se place au 5? rang des mois d’octobre les plus chauds depuis 59ans. On a relevé 4 jours consécutifs de température maximale supérieure à 25 °C, et c’est en 1959/1986/1995 que l’on avait relevé 5 jours consécutifs mais en début de mois. L’originalité d’octobre 2017 est que ces jours se situent en deuxième décade du 14 au 17 octobre, donc une chaleur tardive. A Poitiers, on ne relève que 3 jours consécutifs du 14 au 16 octobre, comme à Niort les autres séquences de 3 jours où on enregistre des valeurs similaires se situent en début de mois d’octobre comme en 2011, 2010, 1995, 1986 (4jours du 1 au 4/10) et 1985. A Poitiers, avec une température moyenne mensuelle de 14,5 °C, 2017 se situe sur 70 ans de mesures, à la 7éme place des mois les plus chauds. Avec une température maximale moyenne mensuelle de 19,7 °C, ce mois d’octobre 2017 occupe la 7? place aussi des mois d’octobre les plus chauds après 1995 ( le plus chaud) avec 21 degrés et 2014 ( 4? place) avec 20°C.

Insolation : un bien bel ensoleillement

L’excédent d’ensoleillement est marqué avec 20 à 30 % de soleil en plus avec un dégradé nord-sud. La deuxième décade a été particulièrement ensoleillée, suivie de prés par la dernière décade. Au total on relève 161h à Niort contre 133 h habituellement, 171 h à Poitiers contre 129h pour la normale, soit le 7ème mois d’octobre le plus ensoleillé depuis 50 ans à Poitiers.

Les vents : généralement faibles

Les vents sont souvent faibles et variables sauf ceux de sud-ouest assez présents qui sont parfois modérés à assez forts comme dans la journée du 21 où on a relevé les rafales les plus fortes : 67hm/h à Scillé, 64,8 km/h à Thénezay 63,4 km/h à Niort, un peu plus faibles sur la Vienne avec des valeurs qui n’ont pas dépassé les 60 km/h.

2016-10 : Synthèse climatique du mois d’octobre 2016 sur le Poitou

Analyse générale

Les hautes pressions ont dominé sur notre région la majeure partie du mois, laissant juste passer quelques perturbations, le plus souvent atténuées, du 13 au 17, puis du 23 au 24. C’est donc, après déjà 3 mois sec, la sècheresse qui se poursuit ce mois-ci, même si l’Est du Poitou a été un peu plus arrosé. Et, malgré globalement un bon ensoleillement, les températures ont été assez fraîches, à cause du vent de Nord-Est dominant.

Précipitations

Avec 10 à 20 mm sur la moitié Nord-Ouest de la région, et 20 à 60 mm d’Ouest en Est ailleurs, les précipitations sont donc très largement déficitaires, de 70 à 90% sur les deux tiers Nord-Ouest, et de 30 à 70 % ailleurs. C’est en fait la journée du 23, où il est tombé 10 à 40 mm sur la moitié Sud-Est du Poitou, du Nord-Ouest au Sud-Est, qui a surtout contribué au total mensuel. Car, sur tout le reste du mois, il est tombé partout moins de 5 mm ! Sur le mois, cela fait donc plus de 30 ans (depuis 1985) qu’un mois d’Octobre n’a pas été aussi sec sur la majeure partie des stations. Et ce mois particulièrement sec fait suite à trois mois déjà très peu arrosés : la sècheresse perdure ! A noter tout de même, comme on l’a vu plus haut, les fortes pluies locales du 23, avec notamment 33.5 mm à Le Vigeant, et 40.5 mm à Montmorillon !

Températures

Si les conditions sont restées le plus souvent anticycloniques, avec même un bon ensoleillement, le vent dominant de Nord-Est a rafraîchit l’atmosphère. En effet, les températures moyennes mensuelles sont plus basse de –1 à –1.5 degrés par rapport aux normales de saison. Ce sont surtout les températures minimales qui ont globalement été assez basses, avec un écart de –1.5 à –3 degrés, les températures maximales étant plus proches des normales. A noter que, malgré des températures minimales assez basses, les gelées ont relativement épargné notre région, avec essentiellement des petites gelées (autour de –1°C) à Dangé-Saint-Romain et Le Vigeant les 10, 11 et 22.

Insolation

Après une première décade particulièrement bien ensoleillée, avec 69 heures à Niort et 78 heures à Poitiers, la deuxième décade a été plutôt grise (33 à 35 heures d’ensoleillement), le soleil reprenant du poil de la bête sur la troisième décade, en devant malgré tout composer avec les brouillards matinaux. Globalement sur le mois, avec 160 à 164 heures de présence, le soleil s’est donc montré à son avantage, avec un excédent de 28 heures à Niort, et de 35 heures à Poitiers.

Les vents

Comme on l’a déjà fait remarqué, ils sont très nettement dominant de Nord-Est, avec juste des vents de secteur Ouest en tout début de mois, puis sur la période du 14 au 19. Ils sont restés dans l’ensemble modéré, avec de rares pointes à plus de 50 km/h, et une seule pointe à plus de 60 km/h : le 12 à Scillé avec 62.6 km/h.

2015-10 : Synthèse climatique du mois d’octobre 2015 sur le Poitou

Analyse générale :

Les conditions anticycloniques de tendance nord-est ont largement prédominé durant le mois, avec pour corolaire : une relative fraîcheur, un ensoleillement généreux, et un déficit marqué des précipitations ; ces pluies, ponctuellement orageuses, ne proviennent que de quelques intermèdes perturbés en provenance du Golfe de Gascogne.

Précipitations :

Le déficit en eau est très marqué : près de deux tiers des postes n’affichent qu’un quart à la moitié des normales de précipitations ; sur le tiers restant, essentiellement le Thouarsais, le Loudunais et le Montmorillonnais, les cumuls ne dépassent par les trois quarts des apports habituels.

En chiffres, les cumuls de précipitations s’étagent de 26 mm sur Poitiers (34%) à 57 mm sur Journet (76%), avec par exemple 28 mm sur Niort (29%), 36 mm sur Melle (38%), 39 mm sur Loudun (60%), et 47mm sur Bressuire (46%).

Assez logiquement, le nombre de jours pluvieux est déficitaire, de 5 à 7 sont généralement relevés, seulement 3 sur le Nord Poitou, et très localement 8 : soit entre 3 et 8 journées de moins que pour un mois d’octobre standard.

Ces apports en eau se concentrent du 2 au 7, les 21, 22, 27 et 28. Ainsi, la période du 8 au 20 est sèche, nonobstant quelques ondées isolées et peu significatives (les 14 et 15).

Températures :

L’ambiance est un peu fraîche à l’échelle du mois, les moyennes affichent un déficit d’environ 1°C, tant pour les minimales, qui se situent vers 7.6°C, que pour les maximales, voisines de 16.6°C. Sur Martaizé, les minimales sont même inférieures de 2.1°C aux normales.

La première gelée, isolée, se produit le 14 au Vigeant (-0.8°C). Le 16, les gelées sont par contre quasi généralisées, donnant la matinée la plus fraîche du mois (-1.7°C à Pougne-Hérisson, -1.6°C à Poitiers, Martaizé, Benassay, Parthenay, -1.4°C à Niort et Prin-Deyrançon). Cette période du 14 au 17 est également fraîche les après-midi, sous une prédominante nuageuse, le mercure plafonne bien souvent entre 9 et 12°C. A l’inverse, le début et la fin de mois sont plutôt doux, avec plus de 20°C les 2, 5, 26, 27, 30 et 31. Cette veille de Toussaint est d’ailleurs la journée la plus douce du mois, avec des températures comprises au meilleur moment entre 20.5°C sur Scillé et 24.3°C sur Journet, des valeurs proches des records.

Insolation :

L’ensoleillement mensuel est plutôt généreux, allant de 133h17 (99% de la normale) sur Loudun à 153h12 sur Niort (115%), en passant par 143h48 (112%) sur Poitiers et 141h46 sur Montmorillon. Par ailleurs, seules 3 ou 4 journées complètement couvertes et 10 à 12 très nuageuses sont à dénombrer, soit 2 à 4 de moins qu’un mois d’octobre classique. Les 5 à 6 journées très ensoleillées sont par contre conformes aux normales.

A noter enfin que cet excédent généralisé de soleil, plus marqué en allant vers le sud-ouest du Poitou, est majoritairement du aux deux premières décades.

Les vents :

Les vents de nord-est faibles à modérés ont largement prédominé, du fait de conditions anticycloniques durables. Les secteurs sud-ouest et sud-est ressortent également des roses des vents, associés aux quelques jours plus perturbés du mois. Les plus fortes rafales se produisent ainsi le 6, de secteur sud-ouest, avec un temps instable et venteux, donnant quelques coups de tonnerre et des forces de vent comprises entre 50 km/h sur Archigny et 81 km/h sur Melle, avec 76 km/h sur Niort et Scillé, et 68 km/h sur Poitiers. La journée du 19 est également notable, avec des vents cette fois de nord-est, bien soutenus, dépassant légèrement 50 km/h sur la moitié Sud de la Vienne, et atteignant 57 km/h sur Melle, 61 km/h sur Niort, 67 km/h sur Scillé.

2014-10 : Synthèse climatique du mois d’octobre 2014 sur le Poitou

Analyse générale :

Dans la continuité du mois de septembre, ce mois d’octobre nous a de nouveau offert un mois très doux et bien ensoleillé, avec une pluviométrie contrastée : proche de la normale sur la moitié Sud de la Vienne, en excédent sur la moitié Nord et plutôt déficitaire sur l’ensemble des Deux-Sèvres. Les épisodes perturbés donnant des pluies ont surtout eu lieu entre le 4 et le 16 du mois, les autres périodes étant ensoleillées et douces à la faveur de conditions anticycloniques favorisant aussi parfois de fréquents brouillards matinaux.

Précipitations :

La répartition est une nouvelle fois contrastée mais un peu plus équilibrée qu’en septembre : proche de la normale sur le Sud du Poitou avec des relevés de l’ordre de 78 à 100 mm (78 mm au Vigeant, 98 mm à La Ferrière-Airoux, 90 mm à Niort; en excédent (+10 à +30%) surtout sur le Nord de la Vienne et la frange Est du Thouarsais, l’excédent atteint même 40% au cœur du Loudunais pour des hauteurs d’eau relevées de l’ordre de 85 à 100 mm ( 91,5 mm à Loudun, 97 mm à Thuré ), région où les pluies sont généralement plus faibles que sur le Sud. Cela contraste avec les Deux-Sèvres qui subissent un déficit de 10 à 30% , excepté donc sur une petite frange Est du Thouarsais et des Gâtines (+20%) avec 86 à 90 mm et la région de St-Maixent qui avec 107 mm est proche de la normale.

Il faut noter que les pluies se sont produites seulement entre le 4 et le 16 du mois ; les 3 premiers et les15 derniers jours étant quasiment sans pluies. Des journées bien arrosées généralisées comme le 6 ( 23,5mm à Doussay-86, 24,8mm à St Maixent-79 et 26,8mm à Surin-79), le 8 ( 26,6mm à La Ferrière-Airoux-86, 26,5mm à Niort-79 et 29,2mm à St Maixent-79 ) et aussi le 16 ( 25mm à Dangé-Saint-Romain-86, 26,5mm à Doussay-86, 21,4mm à Parthenay-79 ) ; plus localement arrosées comme le 4 où on relève plus de 10mm sur le Châtelleraudais et le Civraisien et le 10 sur un axe St-Maixent – Loudun à plus de 10mm également.

Températures :

Les températures sont restées très douces ce mois d’automne. Les températures moyennes sont globalement supérieures de 2,1°C à la normale dépassant par endroit 2,5°C.

Les minimales sont supérieures à la normale de 1,5°C à 2°C avec aucune gelée à noter. Mais ce sont surtout les maximales qui ont créé cette bonne douceur ressentie avec un gain de 2,2°C à 3,2°C en général au dessus des normales. La poussée de douceur se faisant par le Sud du Poitou. On note une journée record généralisée le 31 avec des maximales flirtant partout ou dépassant même les 25°C : record à Poitiers-Biard avec 25°C ce 31, pulvérisant les 22,2°C du 31 octobre 1968, de même à Niort qui avec 25,2°C pulvérise aussi les 22,8°C de 1968. Le 18 est une journée chaude également avec là aussi record pour Niort (26,3°C au lieu des 25,2°C de 1997).

Au bilan, octobre 2014 à Poitiers-Biard est le 5ème mois le plus chaud en Températures moyennes et le 4ème plus chaud pour les Températures maximales depuis 90 ans (1924). De même à Niort, c’est le 5ème mois le plus chaud en Températures moyennes mais le 2ème plus chaud pour les Températures maximales depuis 55 ans (1959).

Insolation :

Ce mois a bénéficié d’un bon ensoleillement ce qui a aidé à faire grimper le thermomètre en journée. On dépasse les 150 heures quasiment partout, donnant un excédent de 15% sur le Nord Poitou, pour atteindre 20 à 27% ailleurs. On relève 163h à Poitiers pour une normale de 129h (+34h), 159h à Niort pour une normale de 133h (+26h), 154h à Loudun pour une normale de 134h (+20h).

Paradoxe, c’est la dernière décade qui profite du meilleur ensoleillement alors que les journées étaient plus courtes mais a profité de bonnes conditions anticycloniques favorables.

Les vents :

Les vents ont une large prédominance au secteur Sud à Sud-Est, rien d’étonnant, ce qui confirme la grande douceur ressentie pour ce mois avec l’apport d’air chaud. A un degrés moindre, on peut citer aussi quelques vents venant du secteur Nord-Est .

Concernant les pointes maximales relevées : 86 km/h à Scillé (79) de Sud-Sud-Ouest le 12, 79,6 km/h à Niort (79) de Sud-Ouest et 65 km/h à Poitiers-Biard de Sud-Sud-Ouest toujours le 12.

2013-10 : Synthèse climatique du mois d’octobre 2013 dans la Vienne

Analyse générale : Grande douceur et arrosage quasi normal mais avec un ensoleillement déficitaire.

Les situations dépressionnaires et les conditions anticycloniques sont presque équitablement réparties dans le mois. Du coup, ce mois est arrosé quasiment dans la normale. Par contre, les courants de Sud-Ouest aussi bien en altitude qu’en basses couches ont dominé apportant de l’air doux qui donne un mois à dominante très douce pour la saison.

Précipitations :

Les précipitations sont légèrement excédentaires sur la moitié Nord-Est de la Vienne soit à l’Est d’un axe Loudun-Montmorillon : cet excédent est d’environ 10 à 20% avec des hauteurs d’eau relevées proches de 75 à 90 mm : citons les 90 mm à Archigny et Thuré, 81 mm à Montmorillon, 73 mm à Loudun. Au Sud de cet axe, on enregistre un léger déficit de 5 à 20% avec des valeurs relevées s’échelonnant entre 60 et 81 mm ; on peut citer les 81 mm à La Ferrière-Airoux, les 74 mm à Poitiers et au Vigeant, les 71 mm à Benassay et les 67 mm à Civray .

Les pluies ont parfois été irrégulières sur une même journée. On le remarque sur la répartition.

Ainsi le 4, voit des pluies conséquentes sur les 2/3 Sud de la Vienne, 28 mm à Montmorillon et Journet, 17 mm à Poitiers et quasiment rien sur le loudunais. Le 14, cela s’inverse : 12 à 13 mm sur le loudunais et quasiment rien dans le Sud Vienne. Le 15, est une journée bien arrosée partout avec quand même un dégradé Nord-Sud : au moins 20 mm dans le loudunais, 10 à 11 mm dans le civraisien et le montmorillonais. Le 25 est également bien arrosé mais avec aussi des disparités : autour de 5 mm dans le loudunais, 5 à 8 mm dans le Sud Vienne et des valeurs copieuses ailleurs qui s’échelonnent entre 15 et 22 mm.

Températures : .

Ce mois s’est donc déroulé dans une ambiance souvent douce pour la saison.

Les températures moyennes sont supérieures aux normales de 1°5 à 2° en général, faisant d’octobre 2013 à Poitiers-Biard le 6ème mois le plus doux depuis 1921.

Par contre ce sont surtout les températures minimales qui ont contribué à cette douceur, étant elles supérieures de 2° à 2.7° aux normales, les maximales n’étant quand à elles supérieures que de 1° à 1.5°.

Globalement, il a fait plutôt doux du 1er au 9 ; plus frais du 10 au 13 puis de nouveau doux du 14 au 28 avant de finir dans une bonne fraîcheur les 3 derniers jours avec même les premières gelées locales le 30 vers Martaizé et le 31 dans le secteur de Journet ou Le Vigeant mais dans une ambiance rapidement ensoleillée en journée.

Insolation :

L’ensoleillement est partout déficitaire avec 100h de soleil sur Loudun et Montmorillon, 105h à Poitiers-Biard. On est 20 à 25% en dessous des normales, avec 2 premières décades peu ensoleillées et une 3ème meilleure, dû surtout à une fin de mois bien ensoleillée. On peut donc en déduire que les nuages ont eu la main mise dans notre ciel ce mois.

Les vents :

La douceur de ce mois se retrouve dans la dominance des vents qui est bien marquée dans le secteur Sud à Sud-Ouest favorisant l’apport d’air plutôt doux. Quelques rafales significatives pendant la période perturbée du 26 au 28 : on a relevé en effet 71 km/h à Montmorillon et 77 km/h à Poitiers-Biard le 27, 72 km/h à Loudun le 28 pour les plus forts.

2012-10 : Synthèse climatique du mois d’octobre 2012 dans la Vienne

Analyse générale :

Mois très humide avec une pluviométrie importante : le 5ème mois le plus pluvieux depuis 1946 à Poitiers. Sans surprise au vu du résultat, ce sont des flux d’ouest à sud-ouest qui prédominent. Les températures sont très douces dans la première décade, plus contrastées par la suite et carrément froides les quatre derniers jours du mois sous un flux de nord marqué, les gelées sont alors fréquentes dans le département. Avec cette humidité l’insolation est en berne, un peu plus favorable dans la dernière décade.

7 jours avec brouillards sont observés à Poitiers-Biard contre une moyenne de 5 pour un mois d’octobre.

Précipitations :

Il pleut quasiment tous les jours jusqu’au 21 octobre. Les 11, 13, 14 et 19 sont particulièrement arrosés avec des cumuls généralement supérieurs à 10 mm. Le 19, hormis sur l’extrême nord de la Vienne, il tombe plus de 20 mm partout ailleurs et on mesure même plus de 40 mm dans une grande partie sud : 46.4 mm à Brux, 45.1 mm à Civray, 44 mm à Journet. La dernière décade du mois est nettement plus sèche.

Températures :

La moyenne des températures est un peu plus élevée que la normale. C’est sur la première décade qu’une grande douceur est observée avec des maximales qui approchent ou dépassent les 20 degrés tandis que les minimales dépassent les 15 degrés du 7 au 10 à peu près partout. Le 5 du mois on enregistre une température de 25.6 degrés à Vouillé, 24.8 au Vigeant. Le 9 la température minimale est vraiment très douce avec un 17 degrés par exemple à La Ferrière Airoux. La situation est plus contrastée par la suite et ce sont les quatre derniers jours du mois qui sont marquants, mais par le froid : induit par un flux de nord. Les gelées sont alors nombreuses, généralement faibles, on mesure toutefois –3.7 degrés à Martaizé le 31 à l’aube.

Insolation :

L’insolation n’est pas favorisée avec ce mois pluvieux, logiquement on se retrouve sous les normales : il manque sur le mois une quarantaine d’heures d’ensoleillement à Loudun, une vingtaine à Poitiers. C’est la dernière décade qui est la plus favorable à l’insolation, malgré des brouillards parfois denses le matin.

Les vents :

En régime de sud-ouest prédominant sur le mois, le vent ne connait pas d’excès, on enregistre une pointe à 58 km/h le 17. Le vent de nord est piquant les journées de froid en fin de mois, notamment le 27 où il est parfois fort et renforce l’impression de froid.