Tag Archives: Mars

2019-Faits marquants du mois de Mars

Température en hausse En mars, l’hivers se termine sur un temps printanier.

Les températures moyennes ont été plus douces de +1.5 degrés par rapport aux normales de saison.

Il y a eu très peu de gelées et elles sont restées faibles (la plus marquante a été mesurée à Poitiers avec -1.2 degrés le 22).

A noter les fortes amplitudes thermiques diurnes du 20 au 31, avec souvent plus de 15 degrés d’écart entre le minimum et le maximum quotidien voire même plus de 20 degrés certains jours.

Icone_pluvioSPIEA Un mois encore relativement sec.

Il est tombé entre 35 et 80 mm d’eau ce mois-ci, ce qui représente un défit de 10 à 35 %. Ces précipitations sont malgré tout localement proches des normales, notamment sur le Nord du Thouarsais et le Loudunais, et même excédentaire de près de 20 % à Melle (à cause des 33 mm tombés le 6).

Le poste le plus arrosé a donc été celui de Melle, avec 80.9 mm, et le moins arrosé celui de Brux, avec 33.3 mm.

Icone_Soleil Une troisième décade exceptionnellement ensoleillée.

Avec 201 heures à Niort et 211 heures à Poitiers, ce mois de Mars est très bien ensoleillé, avec 43 heures de soleil en plus que la normale à Niort, et 57 heures à Poitiers. Mais ce très bon ensoleillement n’est dû qu’à la troisième décade : en effet, après deux premières décades assez peu ensoleillées, il n’y a jamais eu autant de soleil sur une troisième décade de Mars depuis le début des mesures en 1946 !

Manche à Air Mois de mars venteux.

Les vents ont été assez nettement dominants de secteur Sud-Ouest à Ouest et de secteur Nord-Est.

Ils ont souvent été assez forts, dépassant fréquemment les 60 km/h (les 3, 4, 6, 7, 10, 12, 13, 14 et 17). Ils ont même dépassé les 80 km/h le 3 (jusqu’à 93.6 km/h à Scillé), le 4 (101.2 km/h à Poitiers), et le 12 (87.1 km/h à Archigny).

2019-03 : Synthèse climatique du mois de mars sur le Poitou

Analyse générale – Un manque d’eau, de la douceur, et un ensoleillement globalement bon.

Du 1er au 5 : faiblement perturbé d’Ouest. A la suite de la dernière décade de Février anticyclonique, les pressions baissent lentement pour devenir dépressionnaires à partir du 4. Dans un flux assez rapide d’Ouest, des perturbations peu actives se succèdent jusqu’au 3, entrecoupées de temps instable avec des averses. En marge de la tempête “Freya” qui passe plus au Nord dans la nuit du 3 au 4, les pluies sont un peu plus importantes (6 à 12 mm, jusqu’à 18 mm localement) sur un gros tiers Nord-Ouest du Poitou. A l’arrière, une traîne active s’établit le 4, avec averses et fortes rafales de vent (80 à 100 km/h), le tout en atténuation le 5. Sur la période, les températures sont douces, mais le soleil n’est pas à son avantage.

Du 6 au 10 : perturbé de Sud-Ouest. Une perturbation active (10 à 20 mm, jusqu’à 30 mm localement) affecte notre région le 6, avec pluie et vent au programme, suivie d’une traîne active le 7 avec encore un peu de vent. Les jours suivant, les nuages restent les plus nombreux mais ne donnent que de faibles précipitations. Les températures restent douces mais le soleil a peu de place pour s’exprimer.

Du 11 au 18 : légèrement anticyclonique. Dans un flux de Sud-Ouest à Ouest assez rapide, les relatives hautes pressions n’empêchent pas le passage de perturbations atténuées. Après une belle journée ensoleillée le 11, le soleil doit ensuite faire face à de nombreux passages nuageux ne donnant toutefois que de faibles précipitations. Le vent, parfois assez fort, dépassent tous les jours à partir du 12, au moins localement, les 50 km/h en pointes. Les températures n’évoluent guère, même si les minimales se rapprochent de zéro degré les 12 et 18.

Du 19 au 31 : c’est le printemps ! Les hautes pressions s’installent durablement, permettant au soleil de régner en maître sur toute la période, même s’il doit attendre la dissipation de la grisaille matinale le 19, puis s’il doit composer ensuite parfois avec encore des brouillards locaux ou quelques nuages inactifs l’après-midi. Dans un flux de Nord-Est parfois modéré, les températures grimpent jusqu’au 23, avoisinant alors les 20 degrés, puis fraichissent jusqu’au 27 à cause d’une invasion d’air froid, avant de repartir ensuite à la hausse, avoisinant à nouveau les 20 degrés à partir du 29 grâce au vent qui s’oriente Sud-Est à Sud.

Précipitations – Le manque d’eau se fait encore ressentir.

Il est tombé entre 35 et 80 mm d’eau ce mois-ci, ce qui représente un défit de 10 à 35 %. Ces précipitations sont malgré tout localement proches des normales, notamment sur le Nord du Thouarsais et le Loudunais, et même excédentaire de près de 20 % à Melle (à cause des 33 mm tombés le 6).

Le poste le plus arrosé a donc été celui de Melle, avec 80.9 mm, et le moins arrosé celui de Brux, avec 33.3 mm.

A noter que les pluies instables du 6 ont localement été orageuses.

Températures – Encore une bonne douceur.

Les températures moyennes ont été plus douces de +1.5 degrés environ. Cette douceur est plus due aux maximales (+ 1 à +2.2 degrés d’écart) qu’aux minimales (+0.2 à +1.7 degrés d’écart).

Il y a eu très peu de gelées et elles sont restées faibles (le plus froid à Poitiers avec -1.2 degrés le 22).

A noter les fortes amplitudes thermiques diurnes du 20 au 31, avec souvent plus de 15 degrés d’écart entre le minimum et le maximum quotidien voire même plus de 20 degrés certains jours.

Insolation – Une troisième décade record !

Avec 201 heures à Niort et 211 heures à Poitiers, ce mois de Mars est très bien ensoleillé, avec 43 heures de soleil en plus que la normale à Niort, et 57 heures à Poitiers. Mais ce très bon ensoleillement n’est dû qu’à la troisième décade : en effet, après deux premières décades assez peu ensoleillées, il n’y a jamais eu autant de soleil sur une troisième décade de Mars depuis le début des mesures en 1946 ! Ainsi, avec 120 heures d’insolation, cette troisième décade fait mieux que le précédent record, datant de 2012, avec 11 heures de plus à Poitiers, et 17 heures de plus à Niort.

Les vents – Un mois assez venteux.

Les vents ont été assez nettement dominants de secteur Sud-Ouest à Ouest et de secteur Nord-Est.

Ils ont souvent été assez forts, dépassant fréquemment les 60 km/h (les 3, 4, 6, 7, 10, 12, 13, 14 et 17). Ils ont même dépassé les 80 km/h le 3 (jusqu’à 93.6 km/h à Scillé), le 4 (101.2 km/h à Poitiers), et le 12 (87.1 km/h à Archigny).

2018-Faits marquants du mois de mars

Température en baisseTempérature en hausse

Les températures moyenne du mois de mars sont proches des températures normales pour ce premier mois du printemps météorologique. Mais les températures ont été en dents de scie avec de forte gelée en début de mois avec –4,7 °C à Scillé (79). Nous avons connu une journée particulièrement froide le 19 où les températures maximales ont eu de la peine à devenir positives avec –1,8°C en minimale et +2,8°C en maximale à Poitiers. alors que le 17 mars les températures maximales ont dépassé les 19°C sur Montmorillon et 17°C sur l’ensemble du Poitou.

fr01160-spiea

Un mois très pluvieux et neigeux… Les précipitations vont du simple au double d’Ouest en Est sur le Poitou. Nous enregistrons 140,4 mm sur Scillé et seulement 73 mm sur Montmorillon en passant par 100,4 mm à Niort et 87,9 mm à Poitiers.
Mais partout les précipitations sont largement supérieurs aux normales, 267% à Mauléon, 248% à Surin, 155% à Loudun et à Montmorillon et 126% à Le Vigeant.
Un épisode neigeux atypique pour la saison s’est déroulé le 19 mars avec des hauteurs qui ont atteintes 3 cm sur les Gâtines Deux-Sèvriennes.

Icone_Orage_Nuage_Pluie_Soleil

Le soleil a brillé par son absence ce mois de mars.
Il manque une trentaine d’heure de soleil pour avoisiner les normales saisonnières.
Mars 2018 est en 13ème position des mois de mars les moins ensoleillés depuis 50 ans.

Icone_Vent_Pluie

Pas de tempête ce mois ci, mais un mais très venteux, avec des vents forts au quotidien sauf sur la période du 21 au 27 où nous avons connu une petite accalmie.
On a relevé : 81 km/h le 2 mars à Thénezay (79), 74km/h le 11 mars à Scillé(79), 77 km/h à Melle le 12 mars, 90km/h à Scillé le 14/03, 75km/h le 15 mars à Bressuire (79), 74km/h à Archigny (86) le 30.

2018-03 : Synthèse climatique du mois de mars 2018 sur le Poitou

Analyse générale – Mois très pluvieux, peu ensoleillé

Les situations perturbées se sont succédées, nous donnant un mois très pluvieux avec peu de répit avec des précipitations quasi quotidiennes, parfois abondantes et irrégulières, et souvent venteux,. Un petit épisode neigeux au mitant du mois est venu rappeler que l’hiver pouvait encore montrer ses griffes. Le soleil n’a pu que très modestement se frayer un chemin dans cette succession nuageuse. L’ambiance, coté températures, à l’échelle du mois est finalement assez proche des normales.

Du 1 mars au 7 mars, le flux d’altitude a été de sud-ouest à ouest cyclonique. Des perturbations ont circulé, des temps couverts et pluvieux ont alterné avec des situations plus instables, voire orageuses comme le 6 mars. Les vents de sud-est à sud-ouest ont été dominants et souvent soutenus. Les températures sont de saison sans plus.

Du 8 mars au 9 mars, dans un flux d’ouest faiblement cyclonique, c’est un temps sec , ensoleillé, mais parfois voilé ou plus chargé mais sec qui s’établit. Les températures sont douces, voire très douces pour la saison. Le vent vient du sud,

Du 12 mars au 17 mars, les ciels de traîne sont prédominants apportant leur lot d’averses plus ou moins marquées, parfois accompagnées d’un coup de tonnerre. Les quantités de précipitations ont une grande variabilité géographique du fait de l’instabilité dominante des passages nuageux. Les vents de sud-ouest à sud sont modérés à assez forts, Il prend une composante nord-est en fin de journée du 17.

Du 18 au 19 mars, un regain d’hiver nous fige sur place, avec des chutes de neige assez continues et plus ou moins intenses dans la journée du 19 mars . Celles-ci ont blanchi plus ou moins durablement les villes et les campagnes. Des paysages de carte postale hivernal, peu de temps avant l’avènement du printemps, balayés par des vents de nord-est assez forts à forts ont fait la joie des photographes !

Du 20 au 22 mars, un épisode sec et assez frais s’établit sous l’influence de vent de nord-est parfois soutenu.

Du 23 au 31 mars, c’est le retour d’un temps perturbé et venteux. Il pleut tous les jours avec des vents océaniques assez forts à forts dans une ambiance de saison sans plus.

Précipitations – très pluvieux

Les cumuls sont importants, ils sont plus importants sur les Deux Sèvres avec un dégradé ouest-est. Les quantités varient de un peu plus de 140 mm sur les Gâtines à un peu plus de 70 mm sur le Montmorillonnais. Plusieurs épisodes ont été plus pluviogéniques sur les Deux Sèvres comme les 6, 14,15, 27, et les 29 et 30 mars où les cumuls de pluie ont fortement varié à l’échelle du Poitou ; Le 29 mars, on a relevé 12 mm à Scillé (79) pour 0,6 mm à Montmorillon (86) . L’excédent est généralisé et important : les rapports à la normale varient d’un peu plus de 100 % à plus de 200 % sur la partie sud du Thouarsais. Ainsi la quantité de pluie qui est tombée a été deux fois plus importante qu’habituellement sur cette zone.

A Niort, avec un cumul mensuel de 100,4 mm, le mars 2018 se situe au 10? rang, depuis 60ans, des mois de mars les plus pluvieux, assez loin derrière le mois de mars, le plus pluvieux, en 2006 où on avait enregistré 200,1 mm. A Poitiers, avec 87,9 mm, mars 2018 se situe à la 9? place depuis 73 ans, comme à Niort c’est 2006 qui a été le plus pluvieux avec 151mm à l’époque,

Il a bien neigé le 19 mars avec des hauteurs de 1 à 3 cm suivant les secteurs. Cette neige s’est maintenue au sol la nuit suivante sur une moitié nord des Deux Sèvres. C’est ce département qui a été plus touché par cet épisode neigeux assez atypique à cette époque de l’année.

Le temps pluvieux a été une constante importante de la climatologie de ce mois de mars avec plus de 12 jours de pluie d’excédent par rapport aux normales sur la moitié nord des Deux Sèvres à 5 à 7 jours sur un quart nord-est de la Vienne à la frontière de l’Indre et l’Indre et Loire. Il a réduit à néant l’aspiration forte des populations en cette fin d’hiver contrasté, à un printemps ensoleillé. A l’échelle du Poitou, sur une huitaine de jours on a entendu un coup de tonnerre à un endroit.

Températures – in fine à l’échelle du mois les températures ont été proches des normales

A l’échelle du mois, in fine, les températures moyennes mensuelles sont assez proches des normales de saison, Il y a un petit plus du coté des minimales (de 0,5 à 1 degré) et un petit moins du côté des maximales ( -0,5 à 1,5 degrés).

Le mois a débuté avec une forte gelée : -4,7 degrés à Scillé (79), dernier jour de l’épisode froid qui avait débuté en février. A compter du 2 mars et sur la majeure partie de la première décade, on a eu une période de températures proches des normales de saison. En deuxième décade et troisième, le thermomètre a été plus en dents de scie. Après une période du 10 au 17 mars d’un bon niveau : jusqu’à 17 à 18 degrés et même plus de 19°C sur le Montmorillonnais et la Vienne limousine le 10 mars, à la suite, sous l’influence de vent de nord-est, le mercure a de nouveau été à la baisse. Ainsi du 18 au 23 mars, les valeurs ont été largement en dessous des normales avec une journée froide, le 19 mars, où le mercure a à peine dépassé les 2 à 3 degrés avec une amplitude thermique journalière de quelques degrés seulement : à Poitiers on a relevé ce jour-là -1,8°C pour la minimale et 2,8°C pour la maximale. Des températures plus hivernales que printanières !

Insolation – soleil absent

En raison des nombreux passages perturbés, le soleil a eu de la peine à s’imposer. Le déficit est généralisé. Il manque une trentaine d’heures de soleil à Niort et Poitiers par rapport aux moyennes mensuelles. Depuis 50 ans, à Poitiers et à Niort, ce mois de mars 2018 se classe en 13? position des mois de mars les moins ensoleillés. Ce sont les jours bien ensoleillés qui ont manqué, alors que l’on qu’habituellement sur un mois de mars ils sont au nombre de 6 ou 7 jours, là on en a relevé que 1 à 2 jours sur une grande partie du Poitou.

Vents – cap au sud

Le vent est souvent modéré à assez fort du sud-ouest à sud. Ce mois de mars a été venté avec de fortes rafales quasi quotidiennes où celles-ci ont été supérieures à 45km/h, excepté sur la période du 21 au 27 mars où il y a eu une petite accalmie. Les rafales les plus fortes ont été enregistrées suivant les secteurs les 2,11, 12, 14, le 15 ou le 30. On a relevé : 81 km/h le 2 mars à Thenezay (79), 74km/h le 11 mars à Scillé(79), 77 km/h à Melle le 12 mars, 90km/h à Scillé le 14/03, 75km/h le 15 mars à Bressuire (79), 74km/h à Archigny (86) le 30.

2017 – Faits marquants du mois de mars

Température en hausse

Un mois de mars extrêmement doux avec des températures largement supérieures aux normales climatiques. Plus de 2,5° pour les températures minimales et plus de 2° pour les températures maximales.
Et aucun jour de gel sur la majeur partie du Poitou, seulement un jour pour Poitiers au lieu de 8 jours pour la normale. Et une journée pour le nord des Deux-Sèvres.

Icone_Pluvio_SPIEA

Les précipitations de mars sont encore bénéfiques pour les nappes phréatiques, elles l’ont été avec des excédents de 78% à 11% d’ouest en Est du Poitou.
Saint-Maixant a été la ville la plus arrosée avec 109 mm de pluie et Loudun, la ville la plus sèche avec seulement 55,5 mm.

Icone_Soleil_Nuage_Pluie

Les nuages ont été dominant pendant ce mois de mars qui entraine un déficit d’insolation. Avec 115 heures de soleil à Poitiers, 117 heures de soleil à Loudun, 121 heures de soleil à Niort et 130 heures à Montmorillon, il manque entre 35 à 40 heures d’ensoleillement pour être conforme aux normales de saison.

Icone_Manche_Air

ZEUS, c’est le nom de la tempête qui a traversé le Poitou dans la journée du 6 mars.
Cette tempête hivernale était puissante, les vitesses des vents étaient partout supérieurs à 100 km/h. Avec 108 km/h à Loudun, 109 km/h à Melle, 110 km/h à Poitiers, 111 km/h à Civray et à Bressuire, 114 km/h à Thénezay, 117 km/h à Montmorillon; 123 km/h à Archigny et 125 km/h à Scillé

 

2017-03 : Synthèse climatique du mois de mars 2017 sur le Poitou

Analyse générale

Très doux, pluvieux, venteux et peu ensoleillé. Les températures tant minimales que maximales se situent largement au-dessus des normales mensuelles avec un petit bonus aux minimales mais cachent un peu de yo-yo des deuxième et troisième décades. Le mois de mars affiche un excédent pluviométrique généralisé, plus marqué à l’ouest qu’à est du Poitou. Les vents de sud-ouest à ouest assez forts à forts ont été nombreux et parfois tempétueux, comme le 6 mars avec le passage de la perturbation Zeus qui s’est accompagnée d’une mise en vigilance orange sur la région. Un faible ensoleillement est du aux perturbations et aux nombreux phénomènes de basses couches.

Précipitations

Pluvieux

Un mois de mars 2017 excédentaire à très excédentaire. Les cumuls varient du simple au double, allant de plus de 120 mm sur les Gâtines à un peu plus que 60 mm sur le Montmorillonais ou sur le Thouarsais. C’est en première décade où des perturbations actives et parfois pluvio-orageuses ont contribué à une grande variabilité des précipitations que ce sont principalement dessiner les limites des disparités pluviométriques de ce mois de mars 2017. La deuxième décade sous l’influence de situations le plus souvent anticycloniques a été peu à très peu pluvieuse sur la Vienne, en particulier sur une grande moitié est, un peu plus sur les Deux Sèvres, en particulier sur moitié nord : seulement 1 mm de pluie à Montmorillon (86), alors que l’on relevait jusqu’à 22.8 mm à Glenay (79). Après une première journée de printemps très mitigée, le temps perturbé a perduré quelques jours donnant l’essentiel des pluies de la décade, sur un quart nord-ouest et sud-ouest des Deux Sèvres les cumuls journaliers du 22 mars ont fait ont contribué à ancrer les excédents sur ce département. Au total les rapports aux normales varient de plus de 170% sur les Gâtines à un peu plus que la valeur normale mensuelle sur l’extrême sud-est de la Vienne.

Températures

Grande douceur malgré un petit épisode plus frais en fin de deuxième décade et début de troisième, et du yo-yo en toute fin de mois

Avec assez généralement 2 à 3 degrés d’excédent, les températures minimales moyennes de ce mois de mars ont atteint des records : avec 6.6 degrés de moyenne , le mois de mars 2017 est le 3eme mois de mars le plus doux à Niort depuis 1959, avec 5.9 degrés il est 4ème mois le plus doux à Poitiers. Ainsi on a dénombré peu (une journée le 24 mars ) ou pas de jours de gelée alors que normalement, ils se situent entre 4 et 9 jours sur l’ensemble du Poitou . Du coté des maximales, l’excédent est un peu moins marqué : entre 1.5 et 2 degrés. Le mois de mars, avec 14.8 degrés de température maximale moyenne mensuelle à Poitiers et 15 degrés à Niort, se situe en 10ème position des mois de mars les plus chauds pour les températures maximales, depuis 1949 pour la préfecture de la Vienne et depuis 1959 pour celle des Deux Sèvres. Les 29 et 30 ont été des journées particulièrement clémentes avec des températures quasi estivales, on a relevé assez généralement des valeurs supérieures à 23, voir 24 degrés sur le Poitou : 26 degrés à Prin-Deyrançon (79), 25 degrés à St Maixent l’Ecole (79), 24.7 degrés au Vigeant ( 86) le 30 mars. Puis une chute brutale d’une dizaine de degrés le dernier jour du mois avec seulement une quinzaine de degrés.

Insolation

Déficitaire

C’est surtout en première décade et en raison des perturbations souvent actives qui ont circulé que l’insolation a été faible. L’ensoleillement est resté en deçà aussi en deuxième décade en raison des nombreux phénomènes de basses couches qui ont perduré en journée sous l’influence des nombreuses situations anticycloniques de cette période. Ces deux premières décades ont construit le déficit mensuel. Le soleil est revenu en troisième sans excès. Les jours de brouillards ont été nombreux pour un mois de mars et ont limité l’ensoleillement. C’est en 1950 et 1997 que l’on avait enregistré jusqu 8 jours d’occurrence de brouillard , le maximum sur un mois de mars depuis 1949 à Poitiers. Avec 6 jours de brouillards en 2017 mars se situe en 5ème position.

Les vents

Tempétueux

Le début de mois a été marqué par des vents qui sont montés crescendo et se sont renforcés avec le passage de la tempête Zeus dans la journée du 6 mars. Les vents de sud-ouest à ouest forts à tempétueux ont débuté en première partie de matinée sur les Deux Sèvres et ont gagné ensuite la Vienne. Les rafales maximales enregistrées ont varié entre 125 km/h sur les Gâtines et assez généralement 110 km/h sur le reste du Poitou. Les dégâts ont été très nombreux : arbres arrachés, toitures, panneaux arrachés…. Les épisodes venteux des jours précédents ayant contribué aussi à fragiliser les structures et la végétation. Les vents sous l’influence de situations anticycloniques continentales ont aussi pris des compétences nord-est et ont été parfois soutenu renforçant la sensation de froid.

2016-03 : Synthèse climatique du mois de mars2016 sur le Poitou

Analyse générale

Un mois à nouveau bien arrosé mais de manière contrastée sur le territoire, l’excédent varie aux extrêmes de 15 à 100 %, la nuance est plus particulièrement marquée entre le sud-ouest des Deux-Sèvres et le nord-est de la Vienne. Ceci malgré une longue période de temps sec, entre le 10 et la journée du 24.

L’ensoleillement est correct, valeurs mesurées autour de la normale, la période sèche étant aussi très ensoleillée.

La fraîcheur est au rendez-vous, surtout du côté des maximales avec un flux dominant oscillant entre nord-ouest et nord-est. Les gelées sont généralement peu nombreuses et faibles.

Vent souvent assez fort, accompagnant les passages perturbés: les rafales dépassent les 60 km/h cinq jours dans le mois à Poitiers et Niort, on notera une période de trois jours particulièrement venteux du 26 au 28.

Précipitations

Les précipitations sont concentrées en première et troisième décade de mars. Perturbations d’ouest à nord-ouest dans la première décade, venant d’ouest à sud-ouest dans la dernière. En seconde décade et jusqu’au 24 en journée, le temps est sec.

Dans ce mois pluvieux la variabilité territoriale est néanmoins marquée, l’excédent dans une grande partie sud est un peu inférieur à 40% (avec notamment la région niortaise à moins de 20%, Niort étant à 15% au-dessus de la normale), le nord-est des Deux-Sèvres et le nord de la Vienne sont à plus de 60% d’excédent. A Thuré on est même à 200,8 % de la normale, ceci dans une vaste zone à plus de 80 % d’excédent.

On notera une journée très maussade pour finir le mois, le 31 où des cumuls journaliers approchent ou dépassent les 20 mm dans plusieurs points de mesure de la Vienne (24,2 à la Ferrière-Airoux), les Deux-Sèvres étant moins arrosés.

Températures

Un mois plutôt frais, la température moyenne est globalement presque inférieure à la normale autour de 0,8°C à 1°C. Les gelées sont généralement peu nombreuses (3 à 5 jours) et faibles sauf dans certains secteurs un peu plus froid comme vers Thénezay (79), Dangé (86) et Mauléon (79) où on atteind 9 à 10 jours. Le mini le plus bas a été relevé à Pougne-Hérisson (79) avec –5,6°C le 8, journée la plus froide. C’est du côté des maximales qu’il faut aller chercher le différentiel (entre –0,5 et –1,7 °C relativement à la températures maximale moyenne). Il s’explique par des flux majoritairement orientés au nord-ouest ou au nord-est. L’atmosphère demeure ainsi le plus souvent fraîche même quand le soleil est bien présent. La journée la plus douce est le 26 avec des maxis autour des 18°C voire 19°C ; également le 30, mais le contraste est marqué ce jour là entre le Nord Poitou et le Sud : 11,6°C à Mauléon (79) mais 20°C à Prin-Deyrançon (79) et Le Vigeant (86).

Insolation

Le soleil a brillé presque dans la moyenne mais on note un très léger excédent de quelques heures sur les 2/3 Nord du Poitou , 161h à Poitiers pour une normale de 154h soit +7h et 165h à Loudun ; Par contre, très léger déficit sur le 1/3 Sud avec 156h comme à Niort et Montmorillon. La première décade est très déficitaire, la seconde par contre très excédentaire et couvre la moitié de l’ensoleillement mensuel compensant le déficit de la 1ère, et la 3ème est quasi normale.

Les vents

Les vents de ce mois ont été souvent soutenus à cause des nombreuses perturbations qui ont défilé dans un flux dominant de Sud-Ouest mais également dans la période sèche dans un flux de Nord à Nord-Est dominant. Ce sont ces 2 directions quasi opposées qui ont dominé ce mois. Quelques journées bien ventées à plus de 60 km/h en rafales les 2, 4 et 9 ainsi que la période du 26 au 28/04. Rafales les plus fortes : Loudun et Archigny le 2 avec 86 km/h, également le 28 plus généralisées: 86 km/h à Scillé, 85 km/h à Montmorillon, 82 km/h à Poitiers, 81 km/h à Niort.

2015-03 : Synthèse climatique du mois de mars 2015 sur le Poitou

Analyse générale :

Ce mois de mars a une dominante anticyclonique. On note en altitude la prédominance des courants océaniques, tandis que dans les basses couches, on observe majoritairement des courants de nord-est. Les passages perturbés actifs sont rares et on retiendra surtout le 24 mars.

Nous avons un mois peu pluvieux, avec des températures proches de la normale, et un ensoleillement légèrement déficitaire.

Précipitations :

Mis à part Journet, qui a fait son plein de millimètres (53 mm), le Poitou est nettement déficitaire. Le manque d’eau le plus accentué se situe autour de la limite de nos deux départements. Nous relevons 49% de la normale à La Ferrière-Airoux (29 mm), 58% à La Touche et à Parthenay (36 mm), 59% à Benassay (31 mm), Melle (39 mm) et Civray (36 mm). La plus faible quantité d’eau est pour Martaizé avec 23 mm.

La répartition au cours du mois est très irrégulière.

Des petites pluies ont lieu les trois premiers jours de mars et nous approchons des 10 mm au total dans le sud du Poitou. Le 13, les giboulées apportent 7 mm à Poitiers et 8 mm à Bressuire. A partir du 20, les pluies deviennent bien plus fréquentes. Le 20, fort contraste avec 1 mm dans le nord de la Vienne, et 14 mm aussi bien à Scillé qu’à Journet. Le 24, nous avons la journée la plus arrosée avec au moins 6 mm comme à Saint-Maixent-l’Ecole, et jusqu’à 18 mm comme à Scillé. Ensuite, il pleut faiblement mais assez souvent, avec principalement la journée du 29 où nous avons 10 mm à Montmorillon.

Températures :

Les températures sont très proches des normales saisonnières, aussi bien pour les minimales que pour les maximales. Mais ceci est vrai uniquement pour les moyennes mensuelles, car la répartition au cours du mois est très en dents de scie ; périodes douces et périodes fraîches alternent équitablement. On retiendra le weekend-end printanier des 7 et 8 : les températures, très fraîches au petit matin (-3,6°C à Martaizé), s’envolent l’après-midi jusqu’à 21,6°C à Parthenay et Pougne-Hérisson. C’est d’ailleurs le maximum absolu du mois. Douceur encore les 11 et 12 avec un mini de 9,0°C à Poitiers et un maxi de 19,4°C à Melle et au Vigeant. Coup de froid marqué le 24 sous les pluies avec des maxi plafonnant à 4,3°C seulement à Scillé. Le mois se termine dans une douceur humide et ventée et aucune température ne descend sous les 9°C les 29, 30 et 31.

Insolation :

Légèrement déficitaire, elle est elle aussi en dents de scie. Le nord-ouest du Poitou est le plus favorisé. On a 129 h à Poitiers au lieu de 154 h (84%), et 133 h à Niort au lieu de 158 h (84%). Loudun dépasse tout le monde avec 137 h.

Le soleil est généreux du 4 au 8, et c’est la seule période vraiment ensoleillée. Ensuite, il ne fait que des apparitions ponctuelles, notamment les 11, 12 , 23 et surtout le 17. A l’opposé, le soleil est absent ou très discret le 1er, du 20 au 22, les 24 et 26, et du 28 au 30.

Vents :

Les vents, plutôt océaniques en tout début de mois, s’orientent vite au nord-est. Retour au secteur sud-ouest à partir du 26.

Mis à part une rafale de 69 km/h le 4 à Loudun sous une giboulée, les vents les plus forts sont mesurés du 29 au 31. Le maximum absolu est relevé le 31 : 72 km/h d’ouest à Bressuire et à Poitiers.

2014-03 : Synthèse climatique du mois de mars 2014 dans la Vienne

Analyse générale :

C’est un mois printanier avant l’heure avec des conditions anticycloniques robustes du 4 au 20 mars. Peu de pluie, un bel ensoleillement et une grande douceur du côté des après-midi.

Précipitations :

Les précipitations se sont concentrées entre le 2 et le 4 et du 21 au 27. Des pluies dans la nuit de dimanche 2 au lundi 3, suivies d’averses au long de la journée du 3 donnent l’essentiel des précipitations pour cette première période. Du 21 au 27, nous avons quelques ondées isolées sur le département pour les 23 et 26, d’assez faibles passages de pluie, voire de bruine pour les autres jours.

Au total, le déficit pluviométrique du mois est moins marqué au sud de la Vienne, avec des valeurs proches de 80% d’un cumul normal (46.5 mm au Vigeant, 47.8 mm à Civray). Le déficit est plus important sur une pointe nord et à l’est du département (rapport à la normale de 39.1% pour Archigny avec 20.5 mm recueillis, 46.6% à Loudun avec 20.6 mm). Pour les deux tiers du territoire, les cumuls mensuels sont compris entre 20 et 40 mm d’eau. Une pause après des mois d’hiver très pluvieux…

Températures :

L’impression de mois doux et printanier accompagne des températures relativement élevées les après-midi, impression renforcée par l’ensoleillement généreux, mais le matin il faisait souvent frisquet !

Le 9 est la journée la plus chaude avec des températures maximales qui dépassent partout les 20 degrés (20.6 °c à Brux pour la moins élevée des valeurs, 23.5°c carrément à Journet !).

Toutefois, avec les conditions anticycloniques largement prépondérantes, les températures minimales sont restées plutôt fraîches, mais sans excès : on compte 4 jours avec des gelées matinales à Poitiers, pour une moyenne de 8. La plus basse valeur est relevée le 2 avec –2.9°c à Le Vigeant, ce qui n’est guère remarquable…

Entre des minimales relativement fraîches et des maximales généralement élevées, la températures moyenne du mois est plus chaude que la normale mais dans un écart raisonnable, autour de +1°c.

Insolation :

L’ensoleillement est le grand gagnant du mois, les conditions anticycloniques ne garantissent pas nécessairement le soleil mais la période du 8 au 14 est remarquable avec un ciel signalé comme clair chaque jour à Poitiers. Du 15 au 19, les bancs de brouillards, présents le matin et parfois denses, ont du mal à se lever, l’ensoleillement est du coup moins généreux.

A Poitiers, nous avons eu 216 heures de soleil pour une moyenne de 154 heures dans un mois de mars.

Les vents :

En liaison avec le déplacement du centre anticyclonique du 4 au 20, et quelques passages perturbés, le vent a essentiellement soufflé du nord à nord-ouest ou du sud à sud-ouest.

Souffler est évidemment beaucoup dire avec le beau temps dominant… C’est dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 et la journée du 3 que l’on a vécu des vents forts avec des vitesses proches ou dépassant les 60 km/h (maximum relevé à Civray le 3 avec légèrement plus de 70 km/h). Quelques coups de vent forts encore le samedi 22 et c’est tout ce qui est notable…

2013-03 : Synthèse climatique du mois de mars 2013 dans la Vienne

Analyse générale :

Durant ce mois de mars, typiquement un mois de transition, l’hiver a fait preuve d’une belle résistance, malgré quelques bouffées printanières. La douceur ne s’est en effet montrée que très ponctuellement, au cours des quelques journées ensoleillées, tandis fraîcheur et précipitations ont largement prédominé. Au final, l’insolation est presque normale, les températures sont très basses, en particulier les maximales, et la pluie s’est montrée abondante, comme au cours des mois passés, mais cette fois par l’intermédiaire des fameuses giboulées.

Précipitations :

Ce mois de mars présente une à deux journées pluvieuses de plus que la normale, même 3 sur le Loudunais. Assez logiquement, les cumuls de précipitations sont eux-aussi le plus souvent excédentaires : seuls Doussay et Dangé présentent un léger déficit avec 86 ou 87% de la normale. Le reste du Châtelleraudais à bénéficié d’un arrosage classique. Tout les autres postes du département affichent un excès d’apport en eau : le rapport à la normal est assez contenu sur le quart sud-ouest du département, voisin de 110% ; ailleurs il atteint de 125 à 140% ; même 146% à Journet et 156% à Martaizé. Côté valeurs, il a été recueilli entre 36 et 63mm sur la moitié Nord, entre 54 et 80 mm sur la moitié Sud.

Enfin, on relève à Poitiers 3 jours avec des chutes de neige : les 12, 14 et 29 mars, sans que celles-ci ne blanchissent vraiment les sols.

Températures :

Le mois s’est montré bien frais ; une fraîcheur plus marquée les après-midi et en remontant vers le Nord du département !

Par rapport aux normales, les températures moyennes affichent un déficit de 1°C sur le Civraisien, assez généralement entre 1°C et 1.5°C, même 1.7°C à Thuré et Loudun et jusqu’à 1.9°C sur Martaizé et Doussay.

Ces températures moyennes sont principalement impactées par la faiblesse des températures maximales : il manque entre 1.7°C et 2.4°C sur la moitié Sud, entre 2.4°C et 3.0°C sur la moitié Nord. Mars 2013 est ainsi le mois de mars le plus frais en journée sur la plupart des postes de mesure depuis leurs ouvertures (généralement un vingtaine d’années). A Civray et Le Vigeant, c’est le deuxième mois de mars le plus frais pour ces mêmes maxis, à Lusignan c’est le onzième depuis 1966, et à Poitiers c’est le quatorzième, mais depuis 1946.

Les températures minimales sont elles aussi fraîches pour la saison, moins remarquables, mais tout de même placées partout en-dessous des normales : le plus souvent entre 0.5°C et 1°C de moins, localement 1.4°C comme à Montmorillon, Marigny-Brizay ou Vouillé et même jusqu’à 1.8°C à Thuré.

Par ailleurs, aucun jour sans dégel n’est à déplorer, tandis que l’on dénombre généralement 8 ou 9 journées avec gelées, des valeurs cette fois assez conformes à un mois de mars, mais pour moitié concentrées durant la seconde décade, la plus fraîche du mois et de loin.

Insolation :

Avec 138h10 de soleil à Poitiers et 120h29 à Loudun, nous avons environ 90% de l’insolation habituelle. Pour Montmorillon, nous approchons des 94% avec 134h08. Le léger déficit est surtout du aux deux dernières décades.

Comme pour les températures, l’insolation suit un dégradé Nord-Sud : Loudun a subit 7 journées entières sans soleil, 12 très nuageuses et une seule ensoleillée. En comparaison, Poitiers et Montmorillon ont eu respectivement 5 et 3 journées complètement couvertes, 10 et 11 très nuageuses, mais 5 journées bien ensoleillées.

Les vents :

Les roses des vents de mars 2013 mettent en évidence deux larges secteurs dominants : le premier au nord-est pour les vents faibles à modérés, le second au sud-ouest avec des vents plutôt modérés ou assez forts.

Les plus fortes rafales se produisent le 11 à Poitiers et Loudun, de secteur sud-sud-ouest, avec 69.5 et 70.6 km/h. Pour Civray et Montmorillon, c’est le 18 que l’on relève 59.4 et 67.7 km/h, venant d’ouest.