Tag Archives: Juin

2020–Faits marquants du mois de Juin

Température en baisse

Température en hausse

Températures très contrastées

Les températures maximales sont restées fraiches avec des écarts à la normales comprises entre –3,8 °C sur les Gatines et –0,4°C sur l’est de la Vienne. Par exemple : à Bressuire 21,8°C de températures maximales moyenne pour une normales de 23,7°C, à Niort 22,4°C (Normale 23,7°C), à Poitiers 22,5°C (Normale 23,2°C), à Montmorillon 23,2°C (Normale 23,6°C).

Les températures minimales sont au-dessus des normales d’un mois de juin, comprises entre +1,7°C et +0,1°C d’ouest en est, sauf pour le mordillonnais qui garde des températures minimales inférieurs aux normales (-0,6°C). Par exemple : à Saint Maixent 12,9°C (Normale 11,2°C), à Châtellerault 12,4°C (Normales 11,7°C), à Poitiers 11,9°C (Normale 11,5°C),à Montmorillon 12,3°C (Normale 12,4°C)

Icone_Pluvio_SPIEA

Un mois pluvieux

Un mois de juin bien arrosé sur le Poitou et plus particulièrement sur les Gâtines et le Mellois. Les précipitations sont comprises entre 50 mm à Loudun et 113 mm à Secondigny, (111 mm à Saint Maixent), ce qui représente 220 à 120 % de la normale pour le mois. Sauf pour le Niortais 88% (Niort 52,3 mm Normale 59,2 mm), Archigny 77% et Lusignan 91%. A Poitiers 61,4 mm (Normale 51,5 mm), à Loudun 49,9 mm (Normale 38,9 mm), à Châtellerault 60,3 mm (Normale 50 mm), à Montmorillon 62,4 mm Normale 56 mm).

Icone_Soleil_Nuage_Pluie

Déficit d’ensoleillement

Les nuages et la pluie ne sont pas compatible avec un bon ensoleillement.

A Niort seulement 194 heures de soleil pour une moyenne de 243 heures en juin, à Poitiers 197 heurs pour une moyenne de 232 heures , à Loudun 199 heurs pour une moyenne de 265 heurs et à Montmorillon seulement 186 heures de soleil.

Icone_Vent_Pluie

Pas de vent significatif pour ce mois de juin, les vitesse maximales étaient comprises entre 60 et 70 km/h les 3, 12 et 13 juin.

2020-06 : Synthèse climatique du mois de juinsur le Poitou

Mois irrégulièrement pluvieux, souvent orageux un peu frais avec un soleil timide

Précipitations: Forte irrégularité des pluies et forte pluviométrie par endroits

A l’échelle de la région les cumuls mensuels sont très irréguliers tant les cumuls sont liés aux nombreux épisodes pluvio-orageux qui ont émaillé ce mois de juin avec plus ou moins d’intensité. Les jours de pluie ont été nombreux et intenses les deux premières décades, elles ont contribué à l’essentiel de l’excédent des cumuls mensuels. Ceux-ci varient de presque 115 mn à un peu moins de 50 mm. Les excédents sont importants sur une grande partie des Deux Sèvres, où sur les Gâtines il est tombé au moins deux fois la normale mensuelle. On relève aussi de forts excédents sur l’extrême nord-ouest et sud-est de la Charente-Maritime. Certaines zones passagèrement épargnées par les lignes orageuses affichent comme sur le Niortais, sur une zone allant du pays Mélusin au Chauvinois, ainsi que dans le pays Barbézilien ou encore dans les confins du nord-est de la Charente des cumuls proches des normales ou des déficits de 10 à 15 %,

Dès le premier jour du mois, des orages ont imprimé leur marque sur ce mois de juin 2020, souvent assez forts à forts avec de la grêle et ou des rafales de vent. Ils ont débordé en début de mois sur la moitié sud des Charentes donnant par endroit des cumuls journaliers importants : on relève jusqu’à 34,8 mm le 1 juin à St Germain de Lusignan(17), ces orages ont ensuite touché, en décalé, les autres départements : 21,4 mm à Civray(86) le 3 juin. A la suite, un temps perturbé et nettement plus frais s’est établi, parfois encore orageux comme le 8 juin. Le 11 juin a été particulièrement pluvieux et automnal, les pluies ont été plus importantes sur une moité sud des Charentes. La forte instabilité pluvio-orageuse qui s’est établie le 16 juin a donné une lame d’eau irrégulière allant de 33,5 mm à St Maixent l’Ecole(79) à 3,6 mn à Archigny(86). La dernière décade a été plus sèche avec quelques débordements orageux au voisinage du Limousin le 25 et des orages peu pluviogéniques le 26 juin sur une partie centrale des Deux Sèvres, et quelques pluies passagères à la suite avant la fin de mois.

Températures: un yoyo thermique : entre coup de chaud estival et frais printemps

A l’échelle du mois, les températures moyennes mensuelles sont un peu en dessous des normales de -0,5 à très localement -1°C. Ce déficit thermique tient surtout aux températures maximales qui après quelques excès ont été très printanières. Les moyennes des minimales se situent autour des normales sans plus, juste un peu plus élevées sur la façade ouest de la région.

Les trois premiers jours du mois ont été sous l’influence d’air chaud, ainsi les maximales ont souvent été comprises entre 25 et 30°C. Le 2 juin, la journée a été chaude avec des valeurs proches de 30°C : 30,6°C à Prin Deyrançon( 79) ce jour-là. Le 4 juin, les températures ont plongé d’une petite dizaine de degrés et cette ambiance bien printanière s’est maintenue une bonne partie du mois. Le 11 juin, le thermomètre a peu évolué en journée, l’amplitude thermique s’est réduite à quelques degrés, assez généralement les températures maximales n’ont peu ou pas dépassé les 15°C : on a seulement relevé 13°C à Scillé ce jour-là, les maximales les plus élevées ont été enregistrées en Charente Maritime : 18,4°C à Marans(17). La matinée du 20 juin a été particulièrement fraîche avec des minimales autour de 10°C sur tout le Poitou : 8,3°C à Parthenay ! Les températures maximales sont en hausse à compter du 22 juin et retrouvent des valeurs estivales avec un pic de chaleur les 24 qui a été la journée la plus chaude à l’échelle de la région particulièrement sur le Poitou, et le 25 juin où le thermomètre à dépasser allégrement les 30°C : 34,3°C à Archigny(86), 34,2°C à Thénezay(79) le 24. De nouveau du yoyo avec des valeurs qui retombent en deçà de 20°C le 28 juin et qui restent printanières jusqu’à la fin du mois.

Insolation: un soleil aux abonnés absents

Le temps fortement perturbé a contribué à un ensoleillement déficitaire sur l’ensemble de la région. C’est sur le Thouarsais et le Loudunais que le déficit est le plus marqué : seulement 75 % de la valeur normale d’un mois de juin et c’est l’extrême sud de la Charente boisée qui a eu un peu plus de soleil. Le manque de soleil s’est fait sentir tout le mois mais c’est en deuxième décade qu’il a été le plus flagrant. Assez généralement, il manque à l’échelle du mois entre 55 à 65 heures de soleil sur le quart nord du Poitou, et 30 à 50 heures plus au sud avec un dégradé nord-sud.

Vent: Sud-ouest

Les vents ont été très nettement dominants de secteur de sud-ouest sous l’influence des flux perturbés. Quelques fortes rafales souvent sous orages ont été relevés. Ces rafales se sont produites essentiellement sur plusieurs jours : le 3 juin (60,8km/h sur Niort(79), le 5 juin (68km/h sur Chassiron (17)), le 12 juin ( 76km/h à St Agnant(17)), le 13 juin ( 72km/h à Loudun (86)),

Faits marquants :

Nombreux et fréquents orages, parfois accompagnés de fortes précipitations comme le 1 juin en Charente Maritime à St Germain de Lusignan (34,8 mm en quelques heures) ou en Charente à Rioux Martin (31 mn en 1 heure).

2019-Faits marquants du moi de Juin

Température en hausse

Juin marqué par un épisode caniculaire hors norme.

Les températures moyennes mensuelles se sont situées en dessus des moyennes de saison d’environ 2 degrés. Cet excédent est à mettre au crédit de l’épisode vraiment caniculaire qui a débuté le 26 juin balayant nombre de records absolus surtout sur les minimales.

Icone_Pluvio_SPIEA

Précipitations Pluvio-orageuses, excédentaires et irrégulières.

Il est tombé entre 40 mm dans le Thouarsais et presque 105 mm d’eau ce mois-ci dans le Civraisien. L’excédent est quasi généralisé excepté sur les Deux Sèvres où la région de Niort et allant vers la Vendée affiche un léger déficit d’une dizaine de pourcents par rapport à la normale mensuelle. Sur la Vienne, l’excédent est important surtout au sud d’une ligne reliant Poitiers à Archigny, surtout du Civraisien à la Vienne Limousine où l’excédent est de 60 à 80 % des cumuls habituels en juin.

Icone_SoleilCanicule

Insolation proche des valeurs normales

Le soleil a été présent sans plus une bonne partie du mois, c’est en dernière décade qu’il s’est vraiment installé et à été très chaud, tropical. Sur le Poitou on relève entre 240 et 250 heures d’ensoleillement. Il y a un petit excédent (autour de 10%) sur une franche Est du département de la Vienne. On a enregistré 6 à 7 jours de plein ensoleillement et deux à trois jours de ciel très nuageux, le reste du temps a été partagé et souvent nuageux.

VENT-Nuage

Tempête printanière : Miguel

Les vents du secteur sud ont été largement dominants et souvent forts à tempétueux. Le passage de la tempête Miguel le 7 juin s’est accompagné de vents violents : 112km/h à Thénezay(79), 101,5 km/h à Poitiers(89), 100,1 km/h Montmorillon (86) ce jour-là. Le reste du mois les vents ont été souvent d’Est parfois modérés.

2019-06 : Synthèse climatique du mois de juin sur le Poitou

Analyse générale – Très contrasté et très varié : une tempête et un coup de chaud au menu du mois juin 2019

Du 1 au 4 juin : chaud et un peu instable

Le flux d’altitude est orienté au sud-ouest, c’est un temps chaud devenant passagèrement pluvio-orageux qui s’est établit.

Du 5 au 13 juin : perturbé et tempétueux

A compter du 5 juin, le temps se rafraîchit considérablement, une goutte froide va ensuite s’installer sur nous à compter du 7 juin précédée du passage de la tempête Miguel. Celle-ci déclenche une vigilance orange en raison des violentes rafales prévues ce jour-là sur le Poitou et une bonne partie de la France. On relève des vents supérieurs à 100km/h dans le Poitou et supérieurs à 120km/h sur le littoral charentais. Les vents moyens ont été souvent très soutenus et ont contribué au fil des heures à fragiliser végétation et bâtiments occasionnant comme sur le département des Deux Sèvres des accidents et des dégâts par chute d’arbres ou coupures d’électricité, une centaine d’interventions ont aussi été recensées sur la Vienne.

Du 14 au 22 juin : souvent frais et nuageux

Le flux d’altitude s’établit au sud-ouest avec une hausse de pression en surface, ainsi c’est un temps parfois nuageux avec quelques phénomènes de brume ou bancs de brouillard qui perdure. Le soleil fait parfois des apparitions remarquées comme le 17 juin où il a été omniprésent et a donné un coup de pouce aux températures qui étaient bien à la peine.

Du 23 au 30 juin : fortes chaleurs et canicule

Le flux d’altitude de sud nous ramène de l’air tropical qui s’installe quelques jours sur la France entraînant une période caniculaire en juin sans précédent à cette période de l’été. Les débordements d’entrées maritimes limitent parfois la montée des températures le 29 sur une partie sud du Poitou. C’est plus sensible à compter du 28 juin en allant sur le littoral et vers l’ex-Aquitaine. Le 30 juin au matin, l’arrivée d’humidité de basses couches et d’air maritime plus frais et plus humide met fin à la période caniculaire des jours précédents. Quelques ondées sur le Poitou, localement orageuses se produisent dans la nuit du 30 au 1 juillet sur les Deux Sèvres.

Précipitations – Pluvio-orageuses, excédentaires et irrégulières

Il est tombé entre une quarantaine de millimètres dans le Thouarsais et presque 105 mm d’eau ce mois-ci dans le Civraisien. L’excédent est quasi généralisé excepté sur les Deux Sèvres où la région de Niort et allant vers la Vendée affiche un léger déficit d’une dizaine de pourcents par rapport à la normale mensuelle. Sur la Vienne, l’excédent est important surtout au sud d’une ligne reliant Poitiers à Archigny, surtout du Civraisien à la Vienne Limousine où l’excédent est de 60 à 80 % des cumuls habituels en juin. Les deux premières décades ont été très pluvieuses et parfois orageuses avec des journées à forts cumuls journaliers en particulier sur la période allant du 4 juin au 8 juin où les précipitations tombées ont constitué plus de la moitié des valeurs mensuelles, ou encore la période du 11 au 13 juin. Le 5 juin, des remontées pluvio-instables avec un ou deux coups de tonnerre dans le sud des Deux Sèvres ont donné de gros cumuls journaliers sur un petit quart sud-est des Deux Sèvres et surtout sur la Vienne avec un dégradé nord-sud où le Loudunais a recueilli un peu plus de 10 mm et le Pays Mélusin plus de 30 mm : 31 mm à Lusignan(86), 27,8 mm à Lezay(79). Le 11 juin, sur la région de Cerizay, à la frontière de la Vendée, on a enregistré 51,2 mm de pluie sous une limite pluvio-orageuse d’une intensité remarquable mais très localisée, ailleurs ce jour-là on a relevé assez généralement entre 1 et 5 mm et exceptionnellement 8 à 15 mm. La dernière décade a été quasiment sèche, excepté sur les Deux Sèvres avec un débordement pluio-orageux le 24 juin. Les orages ont été nombreux, au moins 11 jours où on a entendu un coup de tonnerre dans le Poitou, ils se sont accompagnés de rafales localement fortes comme le 6 juin sur les Gâtines ou encore 18 juin sur le Montmorillonais où les rafales ont atteint 95km/h et de quelques grêlons à la frontière de la Charente.

Températures très contrastées

Les températures moyennes mensuelles se sont situées en dessus des moyennes de saison d’environ 2 degrés. Cet excédent est à mettre au crédit de l’épisode vraiment caniculaire qui a débuté le 26 juin balayant nombre de records absolus surtout sur les minimales. A la suite d’une fin de mois de mai bien agréable, les quatre premiers jours ont été marqués par des températures en journée très estivales et supérieures aux normales saisonnières. Le thermomètre a plongé de plus de dix degrés à compter du 5 juin avec des valeurs maximales comprises entre 13 et 16 degrés ce jour là : 11,3°C à Secondigny (79) ou encore 12,7°C à Thuré (86), certainement une des journées les plus fraîches de ce mois de juin 2019. Cette journée a donné le tempo et les deux premières décades et quelques jours de la troisième ont été marquées par un temps souvent frais pour la saison, avec des jours très printaniers où les températures maximales avaient du mal a dépassé les 20 degrés ! A compter du 23 juin, le mercure est à la hausse et affiche des valeurs supérieures à 30°C, ce sont les prémisses d’une vague de chaleur caniculaire qui va concerner la France et le Poitou jusqu’en fin de mois. Le déclenchement de la période de vigilance orange le lundi 24 juin à 16 h s’est appuyé sur des calculs d’indicateurs bio-météorologiques. Ceux-ci prennent en compte les températures minimales et maximales (pour la Vienne ils sont de 19°C/35°C), mais pas seulement. Des facteurs comme la précocité, la durée, la pollution, l’humidité, l’incertitude de la prévision entrent en ligne de compte dans la décision du niveau de vigilance. Le 26 juin, les températures tant minimales que maximales ont été largement au-dessus des normales saisonnières : on relevait des températures comprises entre 18°C et 37°C à Mauprévoir (86) et à Thouars (79). Le 27 juin, les températures minimales sont généralement supérieures à 20 degrés, les maximales gagnent 1 à 2 degrés et sont comprises entre 34, 2°C à Brux et 39°C à Surin(79). A Loudun (86), le record mensuel de température minimale a été battu avec 22,4°C pour les 30 dernières années. A Niort, avec 38°C, le record mensuel de température maximale a été battu depuis le début des mesures en 1959, records mensuels battus aussi à Bressuire (79), Parthenay (79), Pougne Hérisson (79), Sécondigny (79)…. Le 28 juin, c’est la matinée la plus chaude de cette période, des records absolus de températures minimales sont battus en plusieurs points du Poitou : avec 23,1°C à Poitiers , le précédent daté de 1933 avec 23°C en août, record absolu à Bressuire (79) avec 22,7°C depuis 1990, Pougne Hérisson (79) avec 22,9°C ( mesures commencées en 1992), Archigny (86) avec 23°C ainsi qu’à Benassay (86), à Thuré c’est le record mensuel qui est battu avec 23,2°C (record absolu étant de 24,3°C le 5 août 2013) . Le 29 juin, il a fait entre 35 et plus de 41 °C du sud au nord du Poitou. Ce sont des records de températures maximales qui ont été battus avec une poche plus chaude sur un quart nord-est du département : 41,1 °C à Loudun (86) record absolu sur la ville depuis 30 ans sur toute l’année, à Poitiers record mensuel battu avec 38,3°C , le record absolu étant de 40,8°C le 27 juillet 1947, record battu aussi à Archigny avec 38,5°C, le record absolu étant de 40,1°C le 6 août 2003, record mensuel mais frôlant le record absolu à Thuré avec 40,3°C (absolu étant de 40,4°C le 6 août 2003), à Thouars( 79) avec 40,3°C c’est le record mensuel depuis 1975 qui a été dépassé. La précocité de cet épisode est à noter. En effet sur les 3 mois d’été, depuis 1949 à Poitiers Biard on a relevé deux périodes de trois jours consécutifs de températures minimales supérieures à 20°C en août 2003 ( du 6 au 8) et en juin 2019 (du 27 au 29 juin). De même, en 2003 on avait relevé 11jours de températures maximales supérieures à 35°C ( du 3 août au 13 août), la période la plus longue ensuite est celle qui vient de nous intéresser du 26 au 29 juin 2019, les autres périodes sont seulement de 3 jours consécutifs comme en 1947 ( max absolu à Poitiers) du 26 au 28 juillet, en août 1998 ou en 2016. A noter que du 20 juin au 22 juin 2017 on avait relevé 3 jours consécutifs de températures maximales supérieures à 35°C.

Insolation – proche de la normale

Le soleil a été présent sans plus une bonne partie du mois, c’est en dernière décade qu’il s’est vraiment installé et à été très chaud, tropical. Sur le Poitou on relève entre 240 et 250 heures d’ensoleillement. Il y a un petit excédent (autour de 10%) sur une franche Est du département de la Vienne. On a enregistré 6 à 7 jours de plein ensoleillement et deux à trois jours de ciel très nuageux, le reste du temps a été partagé et souvent nuageux.

Les vents – Des vents de sud

Les vents du secteur sud ont été largement dominants et souvent forts à tempétueux. Le passage de la tempête Miguel le 7 juin s’est accompagné de vents violents : 112km/h à Thénezay (79), 101,5 km/h à Poitiers(89), 100,1 km/h Montmorillon(86) ce jour-là. Le reste du mois les vents ont été souvent d’Est parfois modérés.

2018-Faits marquants du mois de Juin

Température en hausse

Le mois de juin a été particulièrement chaud.

Les températures moyennes mensuelles sont plus chaudes de +1.5 à +2.5 degrés par rapport aux normales. Cela devient maintenant une habitude, les températures moyennes restent élevées mais sans battre de record.

Le 30 a été la journée la plus chaud du mois de juin.  Avec 32,7°C enregistré à Poitiers ce 30 juin, nous sommes éloigné du record du 22 juin 2003 qui était de 38°C. La ville la plus chaude du Poitou a été Prin-Deyrancon avec 34,7°C.

Le 14 juin a été la journée la plus fraiche avec des températures comprise entre 9 et 13°C en matinée.

Icone_Pluvio_SPIEA

Avec les nombreux orages des 15 premiers jours du mois de Juin, le tiers Nord-Est du Poitou a été exceptionnellement arrosé. En effet, le cumul mensuel y est partout supérieur à 100 mm, allant même de 150 à 200 mm sur le Nord des Deux-Sèvres où tous les records de précipitation pour un mois de Juin sont explosés : 151.1 mm à Mauléon (138.8 en 1955) ; 179 mm à Thouars (116.4 mm en 1958) ; 183.9 mm à Glénay (133.1 mm en 1963) ; 199.6 mm à Bressuire (115,2 en 1997).

La Vienne a été un peu moins arrosée que les Deux-Sèvres, mais sans exploser les records, les pluies étaient partout supérieurs aux normales sauf sur le civraisien (84% de la normale).

Icone_Soleil_Nuage_Pluie

Ce mois de Juin a été dans l’ensemble bien ensoleillé, c’est environ 22 heures de soleil en plus que la normale avec 264 h à Niort, 265 h à Poitiers, 272 h à Montmorillon et 258 h à Loudun. Mais le soleil à principalement brillé les 15 derniers jour de juin. Pour les 15 premiers jours le soleil était caché par les nombreux nuages d’orage.

Icone_Vent_Pluie

Les vents sont nettement dominants de Nord-Est ce mois-ci, en effet, le flux de Nord-Est a persisté, avec des vents modérés à assez forts, avoisinant souvent les 50 km/h en rafales, avec même temporairement des pointes au-delà de 60 kmh (60.5 km/h à Scillé le 22 ; 60.1 km/h le 29 et 62.6 km/h le 28 à Poitiers).

Les orages du 3 ont localement donné lieu à de fortes rafales : 61.6 km/h à Poitiers, 62.6 km/h à Montmorillon, 64.8 km/h à Scillé, et 85.7 km/h à Loudun !

2018-06 : Synthèse climatique du mois de juin 2018 sur le Poitou

Analyse générale – Mois d’été : chaud, orageux et bien ensoleillé.

Faisant suite à la troisième décade de Mai très orageuse, et après une petite accalmie ensoleillée sur les 2 premiers jours, le temps est à nouveau très instable jusqu’au 12, avec de fréquents orages, parfois assez forts, et des températures élevées. Ensuite, jusqu’au 18, sous des conditions légèrement anticycloniques, le temps est faiblement perturbé, avec beaucoup de nuages mais peu de précipitations, excepté des pluies intenses dans la nuit du 14 au 15. Puis l’anticyclone se renforce à partir du 19, assurant sur le reste du mois un temps sec et largement ensoleillé, avant le retour des orages dans la nuit du 30 Juin au 1er Juillet.

Précipitations – Record mensuel sur le Nord des Deux-Sèvres !

Les fréquents orages n’ont épargné personne. Ainsi, à part la région entre Civray et Gençay, relativement épargnée par ces orages (déficit de 10% à Civray, et léger excédent à La Ferrière-Airoux), le cumul mensuel est partout largement excédentaire d’au moins 30 à 60%, voire même localement de 100 à 130% sur la moitié Sud, le tiers Nord-Est du Poitou étant exceptionnellement arrosé. En effet, le cumul mensuel y est partout supérieur à 100 mm, allant même de 150 à 200 mm sur le Nord des Deux-Sèvres où tous les records de précipitation pour un mois de Juin sont explosés : 151.1 mm à Mauléon (138.8 en 1955) ; 179 mm à Thouars (116.4 mm en 1958) ; 183.9 mm à Glénay (133.1 mm en 1963) ; 199.6 mm à Bressuire (115,2 en 1997).

Ces pluies orageuses ont souvent donné plus de 30 mm sur une journée, notamment :

– le 3, avec 34.5 mm à Thouars ;

– le 5, avec 30.6 mm à Mauléon, 36.5 mm à Thouars, 42.8 mm à Thénezay, 44.2 mm à Civaux, 46.7 mm à Pougne, 47.3 mm à Parthenay, 67.7 mm à Bressuire (record pour un mois de Juin), et 89.4 mm à Glénay (record annuel ! ) ;

– le 9, avec 35.6 mm à Cerizay, et 57.2 mm à Prin-Deyrançon (record pour un mois de Juin) ;

– le 10, avec 31 mm à Thouars, 31.5 mm à Melle, 32.2 mm à Civaux, et 39 mm à Thuré ;

– le 11, avec 41.2 mm à Cerizay, et 65 mm à Mauléon ;

– le 30, avec 31.8 mm à Montmorillon, et 32.5 mm à Le Vigeant.

Températures – Un mois particulièrement chaud.

Les températures moyennes mensuelles sont plus chaudes de +1.5 à +2.5 degrés.

La première décade s’est révélée très chaude (températures moyennes autour de 20 degrés, contre 16 à 17 degrés normalement) ; la deuxième décade a connu un petit rafraichissement relatif (18 à 19 degrés en moyenne, contre 17 à 18 degrés normalement), mais a terminé dans la chaleur, avec des maximales voisines de 30 degrés ; la troisième décade, même si elle a débuté par une baisse des températures, a vu ensuite le mercure s’affoler, avec des maximales proches de 30 degrés à partir du 26, et finalement une moyenne décadaire de 20 à 22 degrés, contre 18 à 19 degrés normalement.

Insolation – Le soleil a mis du temps à se montrer…

Avec environ 265 heures d’ensoleillement, aussi bien à Niort qu’à Poitiers, ce mois de Juin a été dans l’ensemble bien ensoleillé, avec environ 22 heures de soleil en plus.

Mais, si les 2 premières décades ont été assez mal ensoleillées, avec environ 120 heures de soleil, contre 150 heures normalement, la troisième décade a été exceptionnellement ensoleillée, avec plus de 140 heures de soleil (soit plus de 14 heures par jour ! ), contre 80 heures normalement.

Il s’agit bien évidemment d’un record absolu pour une troisième décade de Juin : en effet, jamais depuis le début des mesures (1964 pour Niort et 1946 pour Poitiers) une troisième décade de Juin n’avait été aussi ensoleillée !

Les vents – Un flux lié aux conditions anticycloniques dominantes

Les vents sont nettement dominants de Nord-Est ce mois-ci, notamment à cause des 12 derniers jours. Sur cette période, en effet, le flux de Nord-Est a persisté, avec des vents modérés à assez forts, avoisinant souvent les 50 km/h en rafales, avec même temporairement des pointes au-delà de 60 kmh (60.5 km/h à Scillé le 22 ; 60.1 km/h le 29 et 62.6 km/h le 28 à Poitiers).

A noter également les orages du 3 qui ont localement donné lieu à de fortes rafales : 61.6 km/h à Poitiers, 62.6 km/h à Montmorillon, 64.8 km/h à Scillé, et 85.7 km/h à Loudun !

2017-Faits marquants du mois de juin

Température en hausse

Mois chaud avec une période caniculaire du 19 au 23 juin, les températures maximales ont franchi la barre des 35°C sous abri et les  températures minimales avaient du mal à descendre en-dessous de 20°C pendant ces 5 jours.
Avec 37,1°C mesuré à Poitiers le 21, nous sommes resté derrière le record enregistrée le 22 juin 2003 (38°C). Avec 20 jours où les températures ont dépassé les 25°C nous sommes derrière juin 2003 où nous avions enregistré 24 jours ayant franchi cette température. Juin 1976 a été encore plus caniculaire avec 15 jours où les températures ont dépassé 35°C sous abri.

Icone_Pluvio_SPIEA

Avec les orages , le Poitou a bien été arrosé principalement sur la moitié sud, alors que le nord atteint péniblement les valeurs normales. C’est Melle qui est la ville la plus arrosée du Poitou avec 112,9 mm et  avec 75,5 mm le Vigeant pour le département de la Vienne. Mauléon avec seulement 40,1 mm est à 91% de la normale et Thuré avec 37 mm est à 67% de la normale d’un mois de juin.

La deuxième décade a été totalement sèche, certaines villes ont même connue 18 jours sans aucune précipitation (Niort, Mauléon, Montmorillon et Poitiers).

Icone_SoleilCanicule

Avec plus de 289 heures de soleil à Poitiers, 288 heures à Niort et 287 heures à Loudun, l’insolation est remarquable, c’est 57 heures de plus que la moyenne pour un mois de juin. Mais les 10 premiers jours de juin ont été pluvieux donc moins ensoleillés, ce manque de soleil a été vite compensé par le soleil de plomb arrivé la deuxième décade.

Icone_Manche_Air

Le vent a été à l’image de ce mois de juin, contrasté, c’est sous les orages qu’il s’est affolé avec 81 km/h à Montmorillon et 106,6 km/h à Civray le 8 juin.
Il a atteint ponctuellement les 70 km/h sur les autres points de mesure du Poitou.

2017-06 : Synthèse climatique du mois de juin 2017 sur le Poitou

Analyse générale : un mois très contrasté.

En début de mois, la région du Poitou est sous l’influence d’une dépression centrée sur l’Islande et qui glisse sur les Iles Britanniques avant de s’évacuer plus à l’Est en fin de première décade. Ce centre dépressionnaire génère sur notre région, un flux océanique perturbé et quelques pluies.

Puis, c’est l’anticyclone des Açores qui se cale sur le Poitou tout au long de la seconde décade et même encore plus, jusqu’au 25 juin, apportant avec lui, non seulement un temps sec mais aussi de très fortes chaleurs. On parle même de canicule du18 au 22 et les départements des Deux-Sèvres et de la Vienne sont placés en vigilance orange…

Ce champ de hautes pressions ne sera repoussé qu’en fin de mois, par la descente d’une dépression océanique générant un changement radical de temps, caractérisé par une baisse très nette des températures ainsi que par de nombreux orages et passages pluvieux.

Précipitations : Finalement, de bonnes quantités de pluie.

Les 20 à 30 mm de pluie tombés du 3 au 8 juin ( jusqu’à 38 mm à Melle ) ne suffiront pas pour affronter la sécheresse et la canicule prévues pour une bonne partie du mois. L’évaporation des surfaces d’eau, l’évapotranspiration des plantes battent des records, d’autant plus que les vents restent modérés en cours de journée. Nous resterons jusqu’à 18 jours sans voir une goutte de pluie. La faune, la flore sont mises à rude épreuve et chacun(e) pense un peu au dérèglement climatique…

Ouf ! On respire enfin, dès le samedi 24 juin, les températures sont plus raisonnables et surtout Météo-France prévoit un vrai changement de type de temps pour la fin du mois avec des orages et donc de la pluie. Dès le lundi 26, la vigilance jaune orage est diffusée et on peut alors s’inquiéter de l’intensité des orages à venir. Le Poitou reste à l’écart des cellules orageuses les plus actives ( elles passeront plus au Sud ) tout en profitant des pluies périphériques. Le mardi, c’est d’abord le Sud des Deux-Sèvres qui profite de ces pluies. 20 mm à Melle, 25 mm à Lezay. Le mercredi 28 juin, c’est la région poitevine dans son ensemble qui reçoit un copieux arrosage ( 25 mm à Bouille-Loretz Nord-Deux-Sèvres, 14 mm à Poitiers et Tercé, 16 mm à Civray dans la Vienne ) . Cet épisode orageux prend fin le jeudi 29, et c’est à nouveau le Mellois qui cumule des hauteurs de pluie remarquables ( 25 mm à Niort mais 36 mm à Melle et 41 mm à Lezay). Au final, ce mois de Juin 2017 est inégalement pluvieux d’un bout à l’autre de la région. Melle et ses alentours reçoivent le double de la normale avec 113 mm pour une moyenne de 57mm . Les pluies sur les autres stations du Poitou restant, tout de même, légèrement excédentaires aux normales respectives.

Températures : chaud, très chaud et même caniculaire

Aux vues des moyennes statistiques de ce mois, toutes excédentaires de 2 à 4 degrés ( A Poitiers : moyenne des températures minimales 13.8°C pour une normale de 11.5°C, moyenne des maximales 26.9°C au lieu de 23.2°C. A Niort : moyenne des minimales : 14°C pour une normale de 12.4°C et moyenne des maximales 26.9°C également contre 23.7°C d’ordinaire ) tout le monde s’accordera pour dire que ce mois de Juin 2017 fût ressenti comme un des mois de Juin les plus chauds ( Seuls Juin 1976 et Juin 2003 lui volent le record).

Mais ces chiffres moyennés sur le mois, cachent une réalité bien plus remarquables. En effet, les premiers jours de Juin 2017 ainsi que ses derniers jours n’ont pas été chauds, loin de là. Nous étions même nettement en dessous des normales de saison.

Par contre du 8 juin et jusqu’au 27 juin, nous sommes passés très au dessus des normales et la journée du solstice d’été, le mercredi 21 juin, fut vraiment la journée la plus torride. Jusqu’à 14 degrés au dessus des valeurs de saison. 38.8°C à Neuville de Poitou alors que sa température moyenne ou normale pour cette période n’est que de 24.3°C. Et partout sur les départements des Deux-Sèvres et de la Vienne, les températures se sont envolées durant cette période placée judicieusement en vigilance orange canicule.

Insolation : Fort taux d’ensoleillement

Evidemment, lorsque l’on parle de canicule, on pense à un ensoleillement exceptionnel. Aucune surprise de ce côté là ! Juin 2017 est largement excédentaire sur une moyenne d’ensoleillement qui est une des plus fortes de l’année avec le mois de Juillet. Et pourtant la dernière décade est déficitaire. Mais les deux premières décades ont battu tous les records. Au final, sur l’ensemble du mois de juin , c’est 25 % de soleil en plus à Poitiers avec ses 289 heures pour une normale de 233 heures. A Niort, 289 heures de soleil également mais la normale y est de 243 heures. Toute proportion gardée, il a fait bien meilleur à Poitiers qu’à Niort !

Les vents : Rafales sous les orages.

Le 8 Juin a été une journée pluvieuse et agitée, les vents d’ouest ont soufflé jusqu’à 106km/h en rafale à Civray dans le Sud du département de la Vienne, lors du passage d’une ligne de grains dans la nuit du 8 au 9.

Mais le plus souvent, les vents sont restés modérés et au secteur Sud-Ouest dominant. Quelques rafales ont été mesurées sous les cellules orageuses comme à Poitiers, la journée du 27 juin, avec une pointe de vent de Sud-Ouest à 72 km/h.

Juin 2016 : Le soleil aux abonnés absents

Un déficit record avec une durée d’insolation en berne.

Nuage & SoleilLe soleil est aux abonnés absents avec un déficit qui va de 38% à Niort pour atteindre 50% sur le Nord du Poitou comme à Loudun, en passant par les 43% à Poitiers.

Le déficit est important : 93h à Niort ( 150h au lieu des 243h normales ), de 99h à Poitiers ( 134h au lieu des 233h ), de 132h à Loudun ( 133h au lieu des 265h ).

A Poitiers pour le plus faible ensoleillement depuis une cinquantaine d’années, il faut remonter à juin 1987 où on avait relevé 106h18mn et 2016 se situe juste derrière ce record !

Ensuite à noter la décennie 90 où quelques mois de juin ont été particulièrement gris : 139h48mm en 1991, 148h 17mm en 1992 ou encore 162h50 mm en 1997 qui se situent dans les 5 mois de juin les plus gris de ces cinquante dernières années.

2016-06 : Synthèse climatique du mois de juin 2016 sur le Poitou

Analyse générale

L’anticyclone des Açores campe au plein milieu de l’océan atlantique Nord et reste quasi stationnaire tout au long du mois. La circulation générale s’organise dans un flux de Sud-Ouest régulier voire temporairement Nord-Ouest lors des quelques poussées épisodiques de l’anticyclone, apportant fraîcheur et perturbations nuageuses parfois pluvieuses et même très pluvieuses notamment au Nord de la Loire. Ce conflit des masses d’air froides au Nord et plus chaudes et humides au Sud, génère de plus, une activité orageuse qui va nous intéresser temporairement durant ce mois et ceci sur l’ensemble de l’hexagone.

Précipitations

Malgré un ciel très souvent gris, les pluies restent déficitaires sur une grande partie du Poitou, un déficit pluviométrique proche de 50 % localement comme sur Civray (Sud Vienne) ou Thouars (Nord Deux Sèvres), généralement autour de 10 à 30%. On mesure cependant quelques légers excédents de l’ordre de 10 à 30 % par rapport aux moyennes sur les hauteurs de la Gâtine du côté de Pougne-hérisson, Parthenay, Thénezay, voire jusqu’à Benassay mais aussi dans le Mellois et le Haut-Poitou-Clain comme à Poitiers. On atteint même un excédent de 50% vers Scillé et Surin en Deux-Sèvres. En hauteurs d’eau, on varie de 18,5 mm à Thouars pour le plus faible à 84 mm à Scillé pour le plus arrosé, sachant que Poitiers a reçu 62,5 mm, Montmorillon 48 mm, Niort 40,6 mm. Les ¾ des pluies se sont produites en seconde décade entre le 10 et le 17 souvent à caractère orageux. S’y ajoute le 1er et les 27 et 28 avec des pluies plutôt faibles en général. Orages locaux le 7 et le 14 puis donc les 15,16 et 17 des journées souvent à caractère orageux.

Gardons en mémoire que le début du mois de Juin 2016 fut pour le Nord-Est de la France et la région parisienne un mois de très fortes précipitations avec des crues historiques.

Températures

Les températures battent des records de médiocrité pour ce mois d’été. Les minimales, sans doute à cause d’une couverture nuageuse persistante la nuit, gardent des valeurs au dessus des normales de l’ordre de +1 à +1,5°C mais, par contre, les températures maximales restent souvent en dessous des normales de saison autour –1 à –1,8°C.

Au final, les moyennes se retrouvent proches des normales de saison.

A noter toutefois, une première période de chaleur entre 25 et 28°C les 6, 7, 8 et 9 puis une seconde période avec des chaleurs plus marquées les 21, 22, 23 et 24. Nous atteignons quand même 33.1°C à Doussay, Le Vigeant et Melle et le record 35,1°C à Prin-Deyrançon à la limite de la Charente-Maritime le 22. L’impact des maximales, un peu en deça se retrouve dans le nombre de jours chauds du mois ( Tx > 25°C ) avec 7 à 8 jours pour une moyenne voisine de 11.

Insolation

Un déficit record avec une durée d’insolation en berne. Le soleil est aux abonnés absents avec un déficit qui va de 38% à Niort pour atteindre 50% sur le Nord du Poitou comme à Loudun, en passant par les 43% à Poitiers. Le déficit est important : 93h à Niort ( 150h au lieu des 243h normales ), de 99h à Poitiers ( 134h au lieu des 233h ), de 132h à Loudun ( 133h au lieu des 265h ). Ces chiffres d’ensoleillement sont quasiment partout des records depuis 1991, on a pas vu un mois de juin aussi terne, peu ensoleillé depuis donc 25 ans.

Les vents

Les vents restent peu soutenus tout au long du mois avec une dominante au secteur Sud-Ouest mais également au secteur Nord-Ouest lors des petites poussées anticycloniques qui apportaient fraîcheur.

La pointe maximale enregistrée sur toute la région du Poitou au cours de ce mois de juin s’est produite à Poitiers avec un vent d’Ouest-Sud-Ouest à 61 km/h le 14.