Tag Archives: Juillet

2018-Faits marquants du mois de Juillet

Température en hausse

La canicule a encore frappée ce mois de juillet, les températures maximales sont supérieures aux normales de saison de +2°C sur le nord des Deux-Sèvres à +4°C à Poitiers et le centre de la Vienne. Et du coté des températures minimales ce n’est pas mieux, elles sont supérieurs de +1,5°C  sur l’est de la Vienne et de +2,7°C sur le reste du Poitou.
La journée la plus chaude a été le 26 juillet avec 35,3°C à Poitiers, très loin du record de 1947 qui était de 40,8°C

Icone_pluvioSPIEA

Les précipitations sont tombées seulement en 4 à 6 jours sous les orages. La violence de ces orages a été variable, le nord du Poitou a reçu plus d’eau que le sud, avec un excédent de 50% sur le nord alors que le sud est déficitaire de 50%.

Sur les Deux-Sèvres : Avec 17,2 mm Prin-Deyrançon est la ville la plus sèche et avec 73,8 mm Parthenay est la ville la plus arrosée pour ce mois de juillet.

Sur la Vienne : avec 24,6 mm Civray est la ville la plus sèche et avec 62,5 mm Archigny est la ville la plus arrosée.

Icone_Soleil

Le soleil a brillé intensément ce mois, avec 300 heures à Niort, 295 heures à Montmorillon, 291 heures à Loudun, 290 heures à Poitiers, c’est plus de 40 heures de plus que la normale pour un mois de juillet. Mais il manque encore 10 heures pour égaler le record de 2013.

Icone_Manche_Air

Le vent de Nord-Est modéré a été dominant, sous sous les orages, quelques rafales ont été enregistrées sous les orages du début du mois de juillet pour atteindre 70km/h à Montmorillon et 72km/h à Niort.

2018-07 : Synthèse climatique du mois de juillet 2018 sur le Poitou

Analyse générale – Temps très chaud et bien ensoleillé, avec encore quelques orages.

Du 1er au 6, le temps est orageux, avec des températures de saison. Mais, si les orages sont dans l’ensemble moins virulents que les mois précédents, ils sont parfois localement violents, nécessitant alors une vigilance orange : le 1er, les fortes précipitations ont touché plutôt l’Ouest des Deux-Sèvres, avec 30.6 mm à Mauléon, et 44.2 mm à Surin ; le 4, les orages ont été plutôt généralisés, donnant notamment plus de 20 mm sur la Gâtine et le Nord du Thouarsais.

Du 7 au 14, l’anticyclone s’installe, assurant un temps sec et largement ensoleillé, avec des températures qui fraîchissent d’abord, avant de revenir vers les 30 degrés en fin de période.

Du 15 au 19, le temps redevient orageux. Une première offensive orageuse touche essentiellement la moitié Sud-Est du Poitou les 15 & l6, donnant très localement de fortes précipitations. Après une petite accalmie ensoleillée les 17 & 18, les orages reprennent de plus belle le 19 et se généralisent, donnant assez souvent 10 à 25 mm, voire localement 30 à 40 mm. Les températures sont élevées, autour de 30°C pour les maximales, excepté le 17 où un petit vent d’Ouest amène un peu de fraîcheur.

Du 20 au 26, dans un champ de pressions mou, le soleil s’impose peu à peu et les températures grimpent, allant de 25°C le 20 à 35°C le 26 (journée la plus chaude).

Du 27 au 31, si les pressions sont à la hausse, le flux de Sud-Ouest ne met pas notre région complètement à l’abri des perturbations, le soleil devant composer avec des nuages souvent assez nombreux, parfois accompagnés de faibles ondées. Les températures reviennent à la normale.

Précipitations – Un mois globalement sec malgré quelques bons arrosages.

Elles sont assez proches des normales sur la moitié Nord-Ouest des Deux-Sèvres – sauf vers Moncoutant (déficit de 45%) et le Thouarsais (excédent de 30 à 50%) -, ainsi que le Nord et l’Est de la Vienne. Ailleurs, les précipitations sont assez nettement déficitaires, le déficit atteignant 45 à 65 % dans le Marais Poitevin et le Civraysien.

Ces précipitations, le plus souvent orageuses, ne sont tombées que sur quelques journées, principalement les 1er, 4 et 29. Quelques valeurs remarquables sur ces précipitations orageuses, où il est tombé :

– 44.2 mm le 1er à Surin, avec 2 passages orageux distincts ;

– 45.4 mm le 2 à Cerizay, dont 44.2 en à peine 2 heures ;

– 35.8 mm le 19 à Archigny, dont 24.2 mm en 36 minutes seulement.

Températures – Un mois exceptionnellement chaud, mais sans excès.

Les températures ont été plus chaudes de 2 à 3 degrés par rapport à la normale, faisant de ce mois de Juillet un des plus chauds observé depuis 1946. Ainsi, Juillet 2018 arrive souvent dans le trio de tête des mois de Juillet les plus chauds, après 2006 et 1983, voire même en deuxième position (après 2006), notamment pour Poitiers et Montmorillon !

Mais, même si ce mois de Juillet est un des plus chauds observés, il n’y a pas eu de températures caniculaires, les maximales oscillant le plus souvent entre 25 et 33 degrés. Une seule journée, le 26, a d’ailleurs vu le mercure avoisiner les 35°C, avec un maximum de 36.6°C à Saint-Maixent. Le nombre de jours chauds (Tx>=25°C) est ainsi de 31 à Niort (contre 18 normalement), et de 29 à Poitiers (16 .6 normalement) ; et le nombre de jours très chauds (Tx>=30°C) est de 12 à Niort (6.3 normalement) et de 10 à Poitiers (5.2 normalement).

Insolation – Une belle présence du soleil.

Avec 290 à 300 heures de présence, le soleil s’est montré généreux ce mois-ci, avec un excédent de près de 50 heures. Mais, si cet ensoleillement n’est pas exceptionnel, on en n’a plus trop l’habitude puisque, dans un passé récent (après 1990), seul le mois de Juillet 2013 a été plus ensoleillé !

S’il n’y a pas eu de décade franchement plus ensoleillée qu’une autre, c’est sur la période anticyclonique du 7 au 13 que le soleil a été le plus assidu.

Les vents – Pas vraiment de vents dominants…

Avec une alternance de périodes anticycloniques, de marais barométrique, et de relatives basses pressions, les vents sont plutôt dominants de Nord-Est et d’un large secteur Ouest, mais sans vrai tendance. D’ailleurs, la rose des vents de Poitiers ne montre aucune direction dominante, mais indique juste qu’il n’y a pas eu de vent d’Est à Sud-Est…

A noter quelques rafales d’orages, de 50 à 70 km/h, avec un maximum de 72.7 km/h le 2 à Niort.

2017-Faits marquants du mois de juillet

Température en hausse

Températures : Quasi normales malgré les deux pics de chaleur… Moyennées sur le mois, les températures apparaissent quasi conformes aux valeurs de saison. Pourtant, durant ce mois, deux pics de chaleur se produisent avec des maximales qui dépassent largement les 30 degrés et atteignent même les 35 degrés par endroit.

Le premier pic de chaleur du 4 au 9 juillet nous rappelle l’épisode caniculaire du mois de juin précédent. Les orages de la nuit du 9 au 10 feront chuter brutalement les températures.

Le deuxième pic de chaleur est plus bref du 16 au 18 mais tout aussi intense

Icone_Pluvio_SPIEA

Précipitations : Trop peu de pluie ou alors mal réparties ! Les pluies se répartissent d’une façon inégale au gré des orages dans un premier temps puis d’une façon plus homogène lors des passages de fronts nuageux en fin de mois. Localement mais plus particulièrement dans le Sud de la Vienne, ces orages déversent une grande quantité de pluie, par exemple 86 mm mesuré à Civray.

Au final, on observe une forte disparité entre le Sud du Poitou, au moins normalement arrosé, et le Nord du Poitou à l’écart des orages et donc fortement déficitaire.

Icone_SoleilNuageux

Insolation : Soleil en berne  ! Les deux premières décades sont ensoleillées normalement, par contre la troisième décade du mois connaît un ciel généralement très nuageux et le soleil a bien du mal à se faire une place ! D’ailleurs le mois accuse un déficit d’ensoleillement de 20 %, c’est 50 heures de soleil qui nous manque pour ce mois de juillet.

Manche à Air

Les vents : Plutôt calmes !

Les vents dominants sont restés au secteur Ouest et les pointes enregistrées n’ont pas dépassé les 60 km/h.

2017-07 : Synthèse climatique du mois de juillet 2017 sur le Poitou

Analyse générale : Très nuageux, souvent orageux .

Une goutte froide d’altitude, en liaison avec une dépression sur les Iles Britanniques, maintient un temps perturbé d’Ouest en tout début de mois.

Dès le 4, le champ de pression ressemble plus à un marais barométrique, propice aux phénomènes orageux dans une atmosphère chaude et humide. Nous subissons un premier pic de chaleur à 35 degrés entre le 4 et le 9. La nuit du 9 au 10 connaît un épisode de très forte activité électrique.

Lors de la deuxième décade, une poussée anticyclonique génère un temps plus calme, chaud et bien ensoleillé. Le long week-end du 14 juillet est particulièrement beau et de plus en plus chaud avec un second pic de chaleur à 35 degrés, du 16 au 18, plus bref que le précédent.

A partir du 19, et sous l’influence d’une succession de plusieurs centres dépressionnaires circulant plus au nord sur l’Atlantique, le Poitou bénéficie un temps océanique plus frais et plus ventilé, parfois gris et pluvieux. Tout au long de cette dernière décade, au plein cœur de l’été, le temps paraît bien maussade.

Précipitations : Trop peu de pluie ou alors mal réparties.

Les pluies se répartissent d’une façon inégale au gré des orages dans un premier temps puis d’une façon plus homogène lors des passages de fronts nuageux en fin de mois.

Après la première période de forte chaleur, dans la nuit du 9 au 10, des cellules orageuses remontent par le Sud-Ouest. Localement mais plus particulièrement dans le Sud des Deux Sèvres et de la Vienne, ces orages déversent une grande quantité de pluie, 26 mm mesurés à la station automatique de Melle (Sud-Deux-Sèvres) et jusqu’à 86 mm comptés à celle de Civray (Sud-Vienne). Plus encore, l’analyse de la lame d’eau calculée par le radar de Cherves, montre des quantités bien plus importantes, laissant supposer un véritable déluge au passage de ces orages.

Après une période sèche assez courte en milieu de mois, les pluies reviennent sur l’ensemble de la région. Elles s’éparpillent tout au long de la dernière décade sous forme de faibles pluies voire même de bruines. L’arrosage est efficace et la nature en profite pour retrouver un peu de vert loin des incendies qui sévissent, en même temps, dans le Sud de la France.

Au final, on observe une forte disparité entre le Sud de la région, au moins normalement arrosé, et le Nord de la région à l’écart des orages et donc fortement déficitaire.

Températures : Quasi normales malgré les deux pics de chaleur…

Moyennées sur le mois, les températures apparaissent quasi conformes aux valeurs de saison. Pourtant, durant ce mois, deux pics de chaleur se produisent avec des maximales qui dépassent largement les 30 degrés et atteignent même les 35 degrés par endroit. Le premier pic de chaleur du 4 au 9 juillet nous rappelle l’épisode caniculaire du mois de juin précédent. Les orages de la nuit du 9 au 10 feront chuter brutalement les températures.

Le deuxième pic de chaleur est plus bref du 16 au 18 mais tout aussi intense, il ne dure pas et très vite le flux océanique ramène les températures à des valeurs de saison voire même en dessous des normales pour toute la dernière décade du mois.

Les températures nocturnes ont été plus douces sous un ciel nuageux. + 2 degrés au dessus des valeurs saisonnières.

Les maximales sont souvent conformes aux moyennes mais dégagent parfois, selon les postes, un léger excédent. Surprenant lorsque l’on se rappelle de cette fin de mois bien maussade pour nombre de vacanciers.

Insolation : Soleil en berne !

Les deux premières décades sont sensiblement ensoleillées normalement, par contre la troisième décade du mois connaît un ciel généralement très nuageux et le soleil a bien du mal à se faire une place ! D’ailleurs le mois accuse un déficit d’ensoleillement de 20 % à Niort avec 200 heures contre une normale de 250 heures.

Les vents : Plutôt calme.

Les vents dominants sont restés au secteur Ouest et les pointes enregistrées n’ont pas dépassé les 60 km/h.

2016-07 : Synthèse climatique du mois de juillet 2016 sur le Poitou

Analyse générale

L’anticyclone des Açores qui faisait tant défaut les mois précédents s’est enfin positionné davantage sur la France protégeant donc la région des perturbations océaniques à quelques exceptions près lors de petites faiblesses. Du coup ce mois fût globalement un beau mois d’été, avec un soleil généreux, avec des températures très légèrement au dessus des normales avec un pic de chaleur engendrant des records et surtout très sec apportant la aussi des records de pluviométrie. Un mois à records donc avec peu de pluies, et encore c’est la journée du 1er qui apporte les quantités les plus significatives le plus souvent…avec des températures évoluant parfois en dents de scie avec pics de chaleur suivis de phase de fraîcheur.

Précipitations

Après des mois à tendance pluvieuse, ce mois est exceptionnellement sec et encore c’est souvent le 1er du mois dans la continuité du mois précédent qui offre une bonne partie de la pluviométrie totale, où localement le 12 sous des orages isolés. Un mois record avec un déficit de pluies qui se situe autour des 85-90% en moyenne mais qui culmine même vers les 95% du civraisien au montmorillonais. Quel contraste avec les mois précédents.

Concernant les hauteurs d’eau relevées, la fourchette va de 1,8 mm à Montmorillon pour le plus sec à 14,8 mm à Thénezay pour le plus arrosé sachant qu’à peu d’endroit on a atteint les 10 mm ( Mauléon, Pougne-hérisson et Thuré). Souvent les hauteurs d’eau frisent les 4,0 ou 5,0 mm sur la majorité du Poitou. Poitiers avec 4,2 mm est le mois de juillet le plus sec depuis 1959 ; Niort avec 5,0 mm est le plus sec depuis 1958, début des relevés. Montmorillon avec 1,8 mm est le plus sec depuis 1990, début des relevés et il en est ainsi pour beaucoup de points de mesures du Poitou faisant de ce mois de juillet un mois de record au niveau sécheresse. En répartition, des averses le 1er, très localement le 11 vers le bocage et plus généralement le 12 sous orage isolé puis le 20 par place également sous orage.

Températures

Les températures moyennes sont proches des normales, en très léger excédent toutefois de quelques 1/10ème. Ce sont davantage les maximales qui apportent ce léger excédent sans doute un peu plus marqué autour de 1°C vers le montmorillonais. Les minimales n’apportent rien, elles sont même par endroit globalement un peu fraîches de quelques 1/10ème principalement dans le bocage bressuirais et le chatelleraudais.

Le mois débute dans la fraîcheur du 1 au 5 puis les températures grimpent bien jusqu’au 10 avant de chuter pour une période bien fraîche du 12 au 15 avec des maximales qui végètent vers 21-22°C, ensuite les températures grimpent allègrement pour un pic de chaleur marqué par une phase de canicule du 17 au 19. Les maximales explosent le 19, où on relève quasiment plus de 37°C partout, parmi les plus fortes : Thouars avec 39,8°C et St-Maixent avec 39,3°C en 79 et la Ferrière-Airoux avec 39,4°C en 86. On bat souvent un record de température maximale la plus élevée depuis 1990, comme à Niort, Loudun, Civray, Thouars, Dangé, Doussay ou La Ferrière-Airoux. Un courant d’Ouest-Sud-Ouest apporte vite ensuite de l’air plus frais et quelques ondées orageuses pour un air devenu plus respirable jusqu’à la fin du mois où on reste avec des températures agréables, proches des normales de saison.

Insolation

Après 3 mois de manque d’ensoleillement, ce mois de juillet, mois d’été par excellence, renoue avec un excédent de soleil et a donc bénéficié d’un soleil plutôt généreux pour le bonheur de tous. L’excédent est de l’ordre de 10% ainsi à Poitiers le soleil s’est illustré pendant 267h pour une normale de 243h (+24h) ; à Loudun 281h pour une normale de 254h (+27h) ; à Niort 271h pour une normale de 251h (+20h). En répartition, une 1ère décade légèrement excédentaire, une seconde très ensoleillée avec plus de 103h partout et une 3ème décade dans la norme voire légèrement déficitaire comme à Niort et Poitiers. Le soleil a donc eu la main mise sur ce mois grâce à un anticyclone plus présent qui a pris le dessus sur les perturbations et ses nuages accompagnateurs.

Les vents

Les vents restent peu soutenus et généralement faibles tout au long du mois avec une dominante au secteur Sud-Ouest mais également au secteur Nord-Ouest et Nord-Est.

Les pointes maximales enregistrées sur la région Poitou au cours de ce mois de juillet se sont produites le 12 à Niort avec 54 km/h et à Montmorillon avec 57 km/h par vent d’Ouest-Sud-Ouest .

2015-07 : Synthèse climatique du mois de juillet 2015 sur le Poitou

Analyse générale :

Dans un mois à dominante anticyclonique, ce mois de juillet a été chaud avec des températures moyennes supérieures d’un peu moins de 1°C aux normales sur un tiers ouest des Deux Sèvres à presque 2 degrés sur le tiers est de la Vienne, entre deux autour de 1 à 1.5°C degrés de plus, mettant ainsi en évidence l’effet de continentalité. Très sec et déficitaire, à la suite d’un mois de juin affichant des excédents assez généralisés, avec seulement quelques jours de pluie qui se comptent sur les doigts d’une main. Le déficit est généralisé et sensible, il est plus marqué sur 2/3 nord du Poitou qu’au dessous d’une ligne allant du sud des Gâtines au Montmorillonnais, il varie de 50 à 70% des cumuls mensuels. Le soleil a été présent sans plus par rapport aux normales de saison. Le vent a gardé une forte composante sud-ouest.

Précipitations :

Les cumuls mensuels varient entre une gosse dizaine de millimètres à une vingtaine de millimètres sur une bonne moitié nord du Poitou, au nord d’une ligne allant de Pougne Hérisson (79) à Poitiers (86), en dessous les cumuls mensuels varient entre 20 et 30 mm : on relevé 28 mm à Scillé (79). Le déficit est généralisé et les jours de pluie ont été peu nombreux et parfois accompagnées d’orages comme en début et milieu de mois. La journée la plus pluvieuse est le 28 juillet où s’est produit un bon arrosage avec des valeurs comprises entre 4 et 17 mm : 16.6 mm à Montmorillon, cette journée a contribuer à délimiter les disparités pluviogéniques du mois. A Poitiers, avec 14.2 mm, juillet 2015 est le 6ème mois le plus sec depuis 70 ans, le plus sec s’étant produit en 1959 avec seulement 3.4 mm relevé en juillet cette année là. A Niort, c’est le 12ème mois le sec depuis 1959.

Températures :

Sous l’influence marque de courants chauds de sud à sud-ouest, ce mois a été très chaud. Il y a un excédent thermique tant au niveau des minimales (environ un degré à 1.5°C) que surtout des maximales : on relevé un dégradé d’ouest en est avec un excèdent par rapport aux normales mensuelles allant de 0.5 degrés dans les Gâtines à presque 3 degrés aux frontières du Limousin. Les journées les plus chaudes l’ont été dans le prolongement de juin avec des valeurs proches ou supérieures à 35 degrés le 1 juillet dans le sud-est du département de la Vienne et aussi le 3 juillet, mais surtout le 16 juillet. Le 1 juillet on a enregistré 35.6°C au Vigeant (86), 35, 1°C à Journet (86), le 3 juillet 36.8°C à Journet, 36°C à Prin Deyrançon(79), 34.9°C à Niort et 34.5 °C à Poitiers. Le 16 juillet de nombreux records ont été battus et on a enregistré des valeurs proches de 40°C : on a relevé 39.5°C, à Journet (86), 39,3°C au Vigeant, 39.2°C à Montmorillon, et 37 °C à Poitiers où on a battu le record de température maximale sur une période de 7 jours. Ce jour là, le 16 juillet, les Deux Sèvres ont moins subi la vague de chaleur avec des valeurs comprises entre 33 et 36 °C excepté sur Thouars où le thermomètre s’est aussi envolé avec 37.7°C. Le reste du mois n’a pas été assez chaud avec de nombreuses journées avec des températures maximales supérieures à 25 degrés et souvent à 30 degrés : on relève autour de 22 jours de températures supérieures à 25°C dans les deux départements ou encore entre 5 à 10 jours très chauds ( 30°C< température maximale ). Il a fallu attendre la fin de mois pour voir le thermomètre descendre en dessous des 25°C, avec une journée assez fraîche et en dessous de la normale, le 26 juillet où les températures maximales ont eu du mal à dépasser les 22 degrés après un début de journée frisquet où le mercure est parfois descendu en deçà de 10 degrés : 8.3°C à Dangé St Romain (86) ou encore 9.4°C dans la vallée de la Vienne au Vigeant (86). A Poitiers, avec une température maximale moyenne mensuelle de 27.3°C juillet 2015 est le 10ème mois le plus chaud depuis 70 ans pour les températures maximales ( 2006 étant le plus chaud avec 30.6°C). C’est un peu moins sensible sur Niort où pour les maximales juillet 2015 est avec 27°C le 21ème mois le plus chaud et le 10ème pour les minimales depuis 1959. Coté températures minimales, à Poitiers juillet 2015 avec 14.9°C de température minimale moyenne mensuelle est le 7ème mois le plus chaud depuis 1946 toujours derrière 2006 qui affichait 16.8°C.

Insolation :

Au total l’insolation de ce mois de juillet est assez conforme aux normales de saison, elle est se situe autour de 250h à 255h d’ensoleillement sur le Poitou , plus ou moins 5h suivant les zones avec un petit avantage au Montmorillonnais. Rien d’exceptionnel pour un mois de juillet, les situations de sud-ouest à sud ont contribué beaucoup aux fortes chaleurs car contre elles se sont souvent accompagnées d’entrées maritimes qui ont pu déborder jusque sur les Deux Sèvres ou de remontées de nuages élevés qui ont limité l’intensité de l’ensoleillement.

Vents :

Les vents de sud-ouest à ouest-sud-ouest ont été dominants avec quelques vents continentaux de nord-est à est. Les plus fortes rafales se sont produites en début et fin de mois dépassant un peu ou pas les 60km/h, souvent sous orage : 64.4 km/h à Civray et 64.1 km/h à Scillé le 1 juillet, 62.3 km/h à Niort le 27 juillet, 59.4 km/h à Poitiers le 24 juillet.

2014-07 : Synthèse climatique du mois de juillet 2014 dans la Vienne

Analyse générale :

Un mois marqué par des précipitations importantes, à l’aune du mois (de 140 à 200 % de la normale sur la plus grande partie du département) comme sur certains épisodes locaux journaliers ou à l’échelle horaire d’averses. Les périodes chaudes (températures maximales égales ou supérieures à 30°c) sont relativement brèves et suivies rapidement de situations pluvio-orageuses.

L’insolation en pâtit mais modérément, tandis que la moyenne des températures minimales est plus élevée que la normale et la moyenne des maximales légèrement plus fraîche. En lien avec ces situation orageuses, les mesures de vent ne donnent pas de très fortes rafales toutefois des coups de vent violents ont été constatés par endroits, provoquant des dégâts.

Précipitations :

Avec des cumuls mensuels supérieurs à 160 % de la normale sur un large arc de cercle du nord au sud en passant par l’est du département, la pluviométrie est très abondante. A noter un record battu pour un mois de juillet à Dangé-Fléau – sur une période de mesure de 1993 à 2014 – avec 112 mm (36.5 mm pour la seule journée du 13, dont 32 mm en 1 heure sous orage).

Hormis un petite zone, autour de Vouillé laissée à l’abri de quelques averses passées au large, toute la Vienne est arrosée au dessus des normales mensuelles (à Poitiers il est tombé 70.5 mm contre 50.5 en moyenne).

Les premières chaleurs du début de juillet, le 3, ont été suivies d’une dégradation pluvio-orageuse, nuages et précipitations ont par la suite affecté le département, avec des épisodes plus ou moins actifs, durant dix jours.

Retour à un temps calme et sec le 14, puis pic de chaleur le 17, suivi le lendemain d’une nouvelle dégradation pluvio-orageuse, qui dure jusqu’au 20 inclus (19.9 mm à Montmorillon ce jour là, 25 mm en 1 heure à Marigny-Brizay), les cumuls sont alors très différentiés (il tombe à peine 5 mm à Poitiers du 18 au 20).

Le 24, c’est une petite zone au nord-est qui est touchée par des débordements orageux (19.5 mm relevés à Dangé-Fléau) tandis que le 25 c’est la moitié sud de la Vienne qui est affectée (26.1 mm à Lusignan et 11.5 à Poitiers mais 0 à Vouillé et toute la partie nord, 31.5 mm au Vigeant) mais là aussi avec de grands écarts (0.4 mm à peine à Brux).

Températures :

Les périodes pluvio-orageuses ont souvent limité le refroidissement nocturne et les températures minimales sont en moyenne supérieures à la normale (autour de 1°c au dessus).

Si nous avons connu quelques journées chaudes, autour des 30 °c pour les maximales (le 3, les 16, 17 et 18, les 23, 24 et 25) les rapides dégradations ont largement limité la durée de ces épisodes. La journée la plus chaude est le 17, on atteint les 35°c à Martaizé et Dangé-Fléau, la valeur la plus basse relevée étant 32.8 °c à Archigny.

Les températures restent quand même d’un niveau correct pour un mois de juillet et la moyenne proche des normales.

Insolation :

Même si le temps a souvent été perturbé et instable, le soleil est bien présent sur le mois avec de belles éclaircies et des journées bien ensoleillées. Du coup le déficit d’ensoleillement est relativement limité (il manque à peu près 17 heures d’ensoleillement sur le mois pour Poitiers), un peu plus accentué sur l’est du département.

Les vents :

Malgré les nombreux épisodes orageux (mais souvent très localisés), les vitesses de vent relevées restent modérées en regard, on a quand même mesuré 90 km/h le 19 à Loudun. A Poitiers quelques rafales ont atteint ou légèrement dépassé les 60 km/h (maximum enregistré 63 km/h le 5). Les vents ont majoritairement soufflé du nord-ouest et sud-ouest.

Des phénomènes violents ont toutefois été signalés, ainsi une « tornade » sur le territoire de Mirebeau le 3 au soir.

2013-07 : Synthèse climatique du mois de juillet 2013 dans la Vienne

Analyse générale :

Un mois d’excès : très chaud, très ensoleillé, des pluies orageuse fortes et irrégulières et un coup de vent

L’anticyclone des Açores, paresseux les mois précédents, s’est finalement décalé vers nos contrées, orientant un flux de nord-ouest à nord anticyclonique durant les deux premières décades. Ces conditions anticycloniques de surface ont perduré du 5 au 18 juillet avec un temps généralement très ensoleillé, chaud. L’été était de retour pour le plaisir de tous ! A compter du 19 juillet, le flux s’oriente au sud-ouest cyclonique avec une goutte froide qui vient camper au large du Portugal. C’est un temps très chaud, lourd puis orageux qui s’établit jusqu’au 28 juillet, avec deux épisodes d’orages forts les nuits 25 au 26 et particulièrement celui du 26 au 27 juillet qui a fait beaucoup de dégâts en raison des violentes rafales de vent et de fortes pluies. Le flux d’altitude devient plus zonal et un peu plus frais, le dernier jour les températures sont à la hausse avec un bel ensoleillement.

Précipitations :

L’excédent est presque généralisé, excepté l’extrême nord-ouest et l’extrême sud-est. Sur un axe allant de Ménigoute à Dangé St Romain, les rapports aux cumuls moyens mensuels sont supérieurs à 160%, voire jusqu’à 200% à la frontière des Gatines. Ailleurs de part et d’autre de cet axe, il y a un dégradé allant de 140 à 100% des valeurs normales. L’essentiel des pluies s’est produit sur la dernière décade, exceptés 5 à 10 mm qui sont tombés en tout début de mois (le 2 juillet). A compter du 19 juillet, les épisodes pluvio-orageux plus ou moins actifs et marqués se sont succédés entre-coupés de périodes courtes de temps chaud, voire très chaud avant l’avènement orageux. Ces précipitations convectives ont été fortement irrégulières et ont délimité la variabilité des cumuls mensuels à l’échelle du département. Ainsi des orages, le 23 juillet ont donné 23 à 25mn sur un axe Benassay à Marigny Brizay et seulement 3.5mn au Vigeant, 0.6mm à Loudun. Le 25 juillet, il est tombé 41.4mn encore sur Benassay et 25 mm à Dangé St Romain. Lors du passage dans la nuit du 26 au 27 juillet d’une zone pluvio-orageuse qui est remontée du Golfe de Gascogne, très active accompagnée d’une forte activité électrique et de violentes rafales de vent, on a enregistré des cumuls importants et en quelques dizaine de minutes. Sur cette épisode il est tombé : 50 mm à Doussay, 30mm à Poitiers Biard et encore 29.3 à Benassay, est assez généralement sur le département entre 10 et 20mn. Des averses orageuses, le 28 juillet ont encore donné 10 à 15 mm sur le quart nord-est du département. Avec 96mm en 4 jours ( du 23 au 26 juillet) et 108.6 mm sur le mois de juillet Benassay est point de mesure automatique le plus pluvieux sur la Vienne, il est suivi par Vouillé avec plus de 85mn et Poitiers avec 83.9 mm, et 83.5 à Doussay.

Températures :

La rupture thermique avec juin a été sensible dés le début de mois si on enlève l’indépendant day (4 juillet) où les maximales ont été en deçà des normales de saison. Juillet 2013 a été un mois chaud, même très chaud par moment, tant pour les minimales que pour les maximales, l’excèdent se situe assez généralement autour de 2 degrés pour les températures moyennes. A compter du 5 juillet, les températures maximales ont pris une vitesse de croisière et se sont quasiment installées au-dessus de 25 degrés : à Poitiers on a relève 26 jours de Tmax supérieures à 25 degrés Celsius contre 17 habituellement. Les minimales sont rarement descendues en dessous de 15 degrés. Un court épisode très chaud avant l’arrivée des orages nous a concerné du 20 au 22 juillet avec des températures maximales supérieures à trente degrés : 37 degrés à Vouillé, 36.2 à Martaizay, 35.7 degrés à Benassay ou encore 35.6 degrés à Civray le 20 juillet. On a relevé de nouveau des maximales élevées sur l’ensemble de la Vienne le 25 juillet jusqu’à 31.7 degrés au Vigeant. A Poitiers Biard, juillet 2013 avec une température moyenne mensuelle de 21.8 degrés, juillet 2013 est le 4eme mois de juillet le plus chaud derrière 2006, le mois le plus chaud où on avait alors enregistré 23.7 degrés de température moyenne mensuelle.

Insolation :

Très excédentaire. Ce sont les deux premières décades qui ont fait la différence et ont été très ensoleillées, la dernière affiche un ensoleillement assez proche de la normale. A Poitiers Biard on relève un peu plus de 300h d’ensoleillement. Depuis 1980, à Poitiers, c’est le 4eme mois de juillet le plus ensoleillé après la triennale 1984/1985/1986 où le mois de juillet avait été particulièrement ensoleillé.

Les vents :

Les vents de Nord-Est puis ceux de sud-ouest ont dominé au cours de ce mois en y ajoutant des flux de Nord-Ouest. Notons une rafale à 130 km/h à Poitiers lors de l’épisode orageux dans la nuit du 26 au 27 juillet. A Poitiers Biard, on avait enregistré dans l’ordre décroissant : 140km/h le 27 décembre 1999, 133 km/h le 13 février 1972 et 130 km/h le 27 juillet 2013.

2012-07 : Synthèse climatique du mois de juillet 2012 dans la Vienne

Analyse générale :

Juillet 2012 a été un mois modérément pluvieux, un peu frais et moyennement ensoleillé. La situation générale a été très changeante, les périodes anticycloniques alternant avec les influences dépressionnaires. Les évolutions orageuses n’ont pas été très fréquentes.

Précipitations :

Les pluies sont globalement proches de la normale mais avec des écarts sensibles d’un secteur à l’autre de la Vienne. On note un excédent dans l’extrême nord-ouest : 65 mm à Loudun, 63 mm à Martaizé, soit environ 40 pour cent de plus que la normale. Dans le reste de notre département, les quantités d’eau se situent le plus souvent entre 40 et 50 mm. Les pluies y sont donc légèrement déficitaires : 76 pour cent de la normale à Poitiers, 86 pour cent à Montmorillon, 94 pour cent à Civray.

Le mois a surtout été marqué par l’épisode pluvieux du 13 juillet qui a donné des quantités d’eau très importantes : Martaizé a vu tomber 39 mm dans la journée, Benassay 31 mm, Doussay 30 mm. Le poste le moins arrosé a été Journet avec tout de même 14 mm.

Après un début de mois calme et sec, nous avons subi un régime d’averses à partir du 5 : on a relevé 10 mm à Brux le 5, 14 mm à Journet le 6, 11 mm à Archigny le 7. Ces averses se sont atténuées ensuite jusqu’à la fameuse journée du 13. La seule période assez longue de temps sec a débuté le 21 et s’est achevé dans la nuit du 26 au 27 sous forme orageuse dans le sud-est de la Vienne.

Températures :

Il a fait frais. Les températures minimales accusent un déficit de 1 degré environ, presque 2 degrés à Montmorillon. Les températures maximales accusent un déficit de 2 degrés environ, localement 3 degrés dans le nord de la Vienne.

On dégage 2 matinées très fraîches : le 2 avec 5,6 degrés seulement à Martaizé, et le 16 avec 7,1 degrés à Benassay comme à Doussay.

On dégage aussi quelques valeurs estivales : le 3 avec notamment 28,8 degrés à Vouillé, le 7 avec des valeurs semblables, le 18 avec des températures légèrement au-dessus des 30 degrés (30,1 à La Ferrière-Airoux, 30,3 à Naintré, 30,9 au Vigeant), et plus particulièrement la période du 23 au 27 : les 30 degrés ont été dépassé partout les 24, 25 et surtout le 26. Nous avons relevé ce jour-là au moins 34 degrés en Vienne avec des pointes de 36,0 degrés à Vouillé, 35,9 à La Ferrière-Airoux, 35,8 à Martaizé pour citer les plus fortes valeurs. Et pour finir, quelques températures estivales le 31 avec de fréquents 28 degrés.

Insolation :

Le soleil a été assez discret pendant la première quinzaine. Il s’est rattrapé ensuite et nous avons eu des journées très ensoleillées les 16 et 18, puis surtout du 22 au 26. Au final, l’ensoleillement à Poitiers approche les 100 pour cent par rapport à la normale tandis que Loudun souffre d’un léger déficit avec 84 pour cent.

Les vents :

Le vent a été essentiellement océanique, oscillant entre nord-ouest et sud-ouest, temporairement nord-est pendant la période de chaleur du 22 au 26. Les rafales les plus fortes ont été mesurées les 7 et 13 où elles ont approché sans les atteindre les 60 km/h.