Tag Archives: Janvier

2021-01 : Synthèse climatique du mois de janvier sur le Poitou-Charentes

Mois bien arrosé, normalement ensoleillé et assez venteux.

Précipitations :

Après un mois de Décembre bien pluvieux, les précipitations sont encore excédentaires ce mois, avec des cumuls qui s’échelonnent de 97,2 mm à Angoulême à 143,9 mm à Passirac en Charente, et de 81 mm à Marans à 127,6 mm à Villiers Couture en Charente-Maritime, ce qui représente 10 à 60% de plus que la normale d’un mois de Janvier.

Temps perturbé du 1 au 3 touchant surtout la côte charentaise, avec des pluies fortes à St Clément des Baleines avec 27,3 mm le 3. Temps plus calme du 4 au 19, entrecoupés de petits passages de pluies ou bruines du 12 au 14 et le 16. Puis à partir du 20, les pluies deviennent fréquentes et quotidiennes, et parfois soutenues, notamment le 28 dans le Nord de la Charente et l’Est de la Charente-Maritime avec 27,2 mm au Vieux Cérier (16) et 28,2 mm à Villiers Couture (17); ainsi que le 31, avec le passage de la dépression «Justine», dans la moitié Sud des Charentes, avec 30,6 mm à Passirac (16), 29,3 à Cognac (16), 28 à Louzac (16) et 27,4 à Montlieu la Garde (17).

La 3ème décade a donc été très pluvieuse, avec des cumuls compris entre 80 et 120 mm : le maximum s’est produit à Passirac avec 117,7 mm, et il constitue un record pour ce poste (ouvert en 1979) pour une fin Janvier, dépassant l’ancien record de 112,2 mm en 1988.

A noter, de petites chutes de neige ou de pluies et neige mêlées par endroits sur la période du 3 au 5.

Températures :

Les températures moyennes sont proches de la normale, ou très légèrement inférieures, allant jusqu’à -0,7°C à Tusson, mais il y un grand écart entre le début de mois assez froid et la fin du mois très douce.

Les températures minimales sont proches de la normale, avec des périodes de petites gelées, parfois un peu plus fortes, notamment le 8 (journée la plus froide du mois), descendant en dessous de -5°C dans l’Est de la Charente-Martime et la Charente, jusqu’à -8°C à Tusson(16), et -6 à Cognac(16), Barbezieux(16) et Villiers Couture(17); puis le 16 avec -6,3°C à Tusson, ainsi que le 26 avec -6,6°C à Tusson et -5 au Vieux Cérier(16). Ces périodes de gelées sont entrecoupées de périodes de net redoux, notamment les 13, 21 et 31 où les températures sont voisines de 8 ou 9°C, et même jusqu’à 10 à 12°C du 28 au 30. La journée du 28 se classe parmi les plus douces, pour un mois de Janvier, comme à Barbezieux (ouverture en 1877) en 3ème position avec 11,5°C (record de 12,3°C le 31/01/2020), et à Montlieu(1959) au 6ème rang avec 11,8°C (record de 12,8°C le 19/01/2007).

Les températures maximales sont légèrement inférieures à la normale du mois (entre 0 et -1°C). En début de mois, jusqu’au 11, elles sont vraiment fraîches, comprises entre 3 et 7°C, avec des périodes froides où on relève moins de 2°C, comme à Saulgond(16) et Montemboeuf(16) le 2 avec 0,6°C, puis le 4 avec 1,2°C à Passirac(16) et 1,3°C à Montemboeu(16), puis à nouveau les 5 et 6 dans l’Est Charente, suivies du 8 pour la Charente et le Nord-Est Saintonge avec seulement 0,3°C à La Couronne(16) et Angoulême(16), 0,8°C à Villiers Couture(17). Puis elles se radoucissent à partir du 12 jusqu’à la fin du mois, devenant supérieures de 2 à 5°C à la normale, le maximum se produisant le 28 en Charente-Maritime à Montlieu avec 14,5°C et en Charente à Rioux Martin avec 14,3°C; le lendemain, elles atteignent encore 14,1°C à Barbezieux et Passirac.

Ensoleillement :

L’insolation est proche de la normale ou très légèrement déficitaire, variant de 64h53 à Montemboeuf(16) à 90h22 à Royan(17). Il y a quelques belles journées ce mois, notamment les 10 et 11, et les 18 et 19; par contre, le soleil a été peu présent en 3ème décade avec le temps perturbé.

Vents :

Les vents sont dominants, à proportions égales, entre le Sud/Sud-Ouest (périodes de temps perturbé) et le Nord/Nord-Est (périodes d’accalmie). Ils sont le plus souvent faibles à modérés, sur la période du 1 au 19, mais deviennent parfois assez forts à forts, notamment les 9 et 10, avec des rafales de 40 à 60 km/h dans les terres et jusqu’à 93 km/h à St Clément des Baleines (17) et 73 à Chassiron (17) par vent de Nord-Est, ainsi que le 14 avec 72 km/h aux Baleines par vent de Nord-Ouest. Puis ils restent soutenus sur la période du 20 au 31, soufflant parfois en tempête, notamment du 20 au 23, avec la succession de dépressions (Gaëtan, Hortense, Ignacio), avec des rafales jusqu’à 91 km/h aux Baleines le 20; puis atteignant 127 à St Agnant (17), 116 à Chassiron et 115 aux Baleines le 21, et de 60 à 90 km/h dans les terres; ainsi que 92 aux Baleines le 22; et se renforçant également dans les terres le 23, avec des pointes de 128 km/h aux Baleines, 107 à La Rochelle, 92 à Chassiron, 87 à Tusson(16), 82 à Montemboeuf(16) et Royan(17). Puis en fin de mois, au passage de la dépression «Justine», les rafales atteignent encore 94 km/h aux Baleines, 90 à Chassiron, 75 à La Rochelle le 30; puis le lendemain, 86 à la pointe de l’île de Ré, 79 à Cognac(16) et 76 à Montemboeuf.

2021-Faits marquants du mois de Janvier

Température en hausse

Températures légèrement inférieur aux normales

Les températures moyennes mensuelles sont 0,2 à 0,5°C inférieur aux normales sur l’ensemble du Poitou.

Le nombre de jours de gelée sous abri sont de l’ordre de 12 à 15 pour une moyenne de 9 à 12 jours. Mais nous n’avons pas eu de forte gelée.

Icone_Pluvio_SPIEA

Un mois de janvier très pluvieux

Les cumuls atteignant 215% de la normale à Châtellerault (123 mm pour une normale de 57 mm), 199% à la Trimouille (135 mm pour une normale de 68 mm). La commune la plus arrosée a été SECONDIGNY avec 202,4 mm pour une normale d’un mois de janvier de 127,8 mm. La commune la moins arrosée a été THOUARS avec 73,5 mm pour une normale de 51,9 mm.

Icone_Soleil_Nuage_Pluie

Le soleil a brillé par son absence

L’insolation est déficitaire sur le Poitou avec seulement 68 heures de soleil à Niort pour une normale de 78 heures, 66 heures à Poitiers pour une normale de 69 heures, 61 heures à Montmorillon et 57 heures à Loudun

Icone_Vent_Pluie

Du vent mais sans excès

Les tempêtes ont épargné le Poitou, le vent n’a pas atteint les 100 km/h.

89,6 km/h à Poitiers, 84,2 km/h à Niort, 83,9 km:h à Montmorillon le 21 janvier.

2021-01 : Synthèse climatique du mois de janvier sur la région

Un début d’année assez contrasté

Dans la lignée d’une fin d’année 2020 froide, le temps reste hivernal jusqu’au 11, avec souvent de fortes gelées et quelques chutes de neige jusqu’en plaine. A partir du 12, un flux océanique perturbé plus doux se met en place, les précipitations et la douceur s’accentuant encore sur la dernière décade, et particulièrement les 5 derniers jours. Les pluies mensuelles sont globalement excédentaires. Localement proches des normales sur l’est du Limousin, l’ouest du Poitou-Charentes et les Pyrénées, elles sont par endroits largement excédentaires, principalement sur le sud-est de la Gironde, les Landes et le Lot-et-Garonne. Les températures sont soit proches des normales, soit légèrement plus froides. Mais sur le sud-est du Limousin, le froid s’est particulièrement fait ressentir, l’écart à la normale allant de -1 à -2 degrés. En moyenne sur l’ensemble de la région, l’écart à la normale est de -0.5 degrés. A noter que les mois de janvier 2019 (-0.9 degrés) et janvier 2017 (-2 degrés) ont été plus froids. Quant à l’ensoleillement, il généralement proche des normales ou légèrement déficitaire, avec un déficit accentué sur l’est du Limousin et le sud de la région.

Fait marquant

Des inondations en fin de mois

Les précipitations des 5 derniers jours du mois apportent un mois de pluie sur une grande partie de la région. Le 27, une 1ère zone de pluies modérées traversent la région l’après-midi. Le 28, le Poitou-Charentes et le Limousin ont été faiblement arrosé, les pluies glissant vers le sud la nuit suivante en s’intensifiant. Ces pluies restent bloquées sur les Pyrénées le lendemain, alors qu’un nouvel axe pluvieux, associé à la dépression "Justine", aborde le nord de la région. Les pluies traversent la région dans la matinée du 30, suivies d’averses l’après-midi. Le 31, un axe faiblement pluvieux traverse la région d’ouest en est l’après-midi, suivi la nuit suivante de pluies plus modérées. Toutes ces pluies de fin du mois arrivent sur un sol saturé et les cours d’eau débordent (vigilance ORANGE crue sur toute la région excepté le Poitou).

Températures

C’est donc un mois de janvier plutôt froid que nous avons connu, particulièrement en Corrèze. En effet, la grande douceur des 5 derniers jours pluvieux n’a pu compenser le froid parfois intense qui a régné jusqu’au 11. En effet, ces 11 premiers jours du mois ont été particulièrement froids, avec des températures maximales souvent au moins 5 degrés en-dessous des normales de saison. Notre région a ainsi connu des gelées généralisées le 8 et le 11 : – le 8, les températures minimales atteignent fréquemment -3 à -6°C, descendant même jusqu’à -7/-8°C degrés localement : -7.3°C à Fargues-sur-Ourbise (47), -7.8°C à Saint-Privat (19), -8°C à Tusson (16), -8.1°C à Lanne-en-Baretous (64) ; – le 11, le froid s’accentue encore un peu : -7.9°C à Boussac (23), -8.6°C à Nexon (27), -8.8°C à Montignac (24), -9.2°C à Fargues-sur-Ourbise, -10.6°C à Camps (19) et -12.1°C à Saint-Privat. Le mois s’est cependant terminé dans une grande douceur, avec des minimales de 3 à 8 degrés au-dessus des normales les 27 et 28, et des maximales de 6 à 10 degrés au-dessus des normales le 28, les records n’étant cependant pas atteints.

Précipitations

Si le cumul mensuel n’atteint que 60 à 80 mm sur le tiers nord-est du Poitou et l’est de la Creuse, il dépasse presque partout ailleurs les 100 mm. Il approche même localement voire dépasse 200 mm dans le Limousin, les Landes et le sud-est des Pyrénées Atlantiques. Comme on l’a vu, les précipitations sont donc globalement excédentaires, l’excédent dépassant même les 150%, ponctuellement dans les Deux- Sèvres, plus généralement dans le Limousin, les Landes et les Pyrénées Atlantiques, et même 200% à Cazats (33), Belis (40) et Reaup (47). C’est le poste d’Archigny (86) qui a été le moins arrosé, avec un peu moins de 61 mm, soit 95% de la normale. A contrario, c’est le poste de Bugeat (19) qui a été le plus arrosé, avec 237.4 mm, soit 148% de la normale, alors que, dans les Pyrénées, c’est à Laruns-Hourat qu’il est tombé le plus d’eau, avec 272.1 mm. La journée globalement la plus arrosée a été celle du 30, particulièrement dans les Pyrénées Atlantiques où le cumul a souvent dépassé 40 mm : 42.6 mm à Navarrenx, 44 mm à Pau, 45.4 mm à Laruns, et 49.5 mm à Lembeye.

INSOLATION

L’insolation est déficitaire sur le Poitou avec seulement 68 heures de soleil à Niort pour une normale de 78 heures, 66 heures à Poitiers pour une normale de 69 heures, 61 heures à Montmorillon et 57 heures à Loudun.

Précipitations de janvier à décembre 2020

Cumul de l’année en cours

Bilan de l’année 2020 : Les précipitations de l’année 2020 sont proches des normales climatique, elles sont comprises entre 82% à Montmorillon et 118% à Prin-Deyrançon. Nous avons mesuré plus de 1000 mm de précipitations à Lezay (1062,7mm), à Pougne-Hérisson (1052mm), à Saint-Maixent-l’Ecole (1038,2mm) et à Surin (1041,7mm). La ville la plus arrosée a été Secondigny (1315,2mm). La ville la moins arrosée a été THOUARS avec 546 mm.

image

Précipitations mois par mois sur le Poitou pour l’année 2020

Janvier 2020 : Les cumuls varient entre 160 mm sur les Gâtines et à peine 30 mm sur le Thouarsais et le Loudunais à la frontières de l’Anjou. Ces cumuls sont irréguliers à l’échelle du Poitou et ont été dessiné par quelques journées de pluies plus intenses. L’excédent est généralisé sur la moitié sud des Deux Sèvres, ce sont sur les Gâtines qu’il est le plus marqué avec 30 % localement de plus que la normale mensuelle. C’est sur le Thouarsais que le déficit est le plus fort avec 40 % de moins qu’habituellement. Sur la Vienne, les précipitations dessinent un glacis allant du Montmorillonnais avec des valeurs proches des normales, au Loudunais où il manque environ 40 % de pluies par rapport au cumul moyen pour un mois de janvier.

image

Février 2020 : Les cumuls varient entre 138 mm sur les Gâtines et 43 mm sur le Montmorillonnais. La différence de pluviométrie est très marquée entre l’ouest des Deux-Sèvres et l’est de la Vienne. On est à plus 160% de la pluviométrie à Pougne-Hérisson et 150% à Secondigny, alors que sur l’ouest l’est de la Vienne nous enregistrons un déficit de 23% à Montmorillon et de à 30 % à la Trimouille. Avec 67,7 mm mesuré à Niort nous sommes à la normale d”un mois de février. A Poitiers, on mesure 41,1 mm, soit un déficit de 11%.

image

Mars 2020 : Les cumuls varient entre 141 mm à Secondigny (110 mm en moyenne sur les 2/3 sud-ouest des Deux-Sèvres) et  61 mm à Archigny (70 mm en moyenne sur la moitié nord-est de la Vienne. Les précipitations sur le Poitou dans leurs ensembles sont largement au-dessus de la normale de 196% à Benassay, 178% à Melle, 173% à Poitiers, 153 % à Niort et 129% à Montmorillon. Ces précipitations sont tombées principalement au cours de la première décade du mois de Mars.

image

Avril 2020 : Une mois déficitaire en précipitations. Les cumuls varient entre 90 mm à Lezay  et  31 mm à Poitiers. Les précipitations sur le Poitou dans leurs ensembles sont largement au-dessous de la normale, seul Le-Vigeant (85,5 mm), Lezay (89,5 mm) et Pougne-Hérisson (73.7 mm) sont au-dessus de la moyenne. Les zones les plus arrosées se trouvent dans le Mellois et dans la Vienne Limousine. Les précipitations déficitaires proches de 30 mm pour une normale de 50 à 60 mm s’étant sur une zone allant de Poitiers – Thouars – Loudun.

image

Mai 2020 : Ce mois de mai a été généralement bien arrosé sur le Poitou avec des précipitations comprises entre 96 mm et 69 mm, ce qui représente 140 à 110 % de la normale pour le mois. Sauf pour le sud du département de la Vienne qui est déficitaire en précipitations avec seulement 56 mm à 40 mm soit un déficit de 30 à 40%.

image

Juin 2020 : Un mois de juin bien arrosé sur le Poitou et plus particulièrement sur les Gâtines et le Mellois. Les précipitations sont comprises entre 50 mm à Loudun et 113 mm à Secondigny, (111 mm à Saint Maixent), ce qui représente 220 à 120 % de la normale pour le mois. Sauf pour le Niortais 88%, Archigny 77% et Lusignan 91%.

image

Juillet 2020 : La forte sécheresse qui s’est établie durant tout ce mois de juillet 2020 a été exceptionnelle dans le Poitou. Des records ont été battus, et sous l’influence de vent continentaux parfois soutenus l’humidité a atteint des minima. Ainsi à Niort (79) avec 1 mm de précipitation mensuelle, juillet 2020 est le mois le plus sec depuis 1958, ainsi qu’à Lezay (79) où l’on a relevé que 4 mm et ce depuis 1881 ! En Vienne, à Poitiers (86) avec 1,8 mm seulement de cumul mensuel, c’est une valeur minimale record depuis 1921, à la Trimouille (86) avec 3,4 mm, 2020 établit un nouveau record depuis 1932, à Mauprévoir on a relevé 1,4 mm soit aussi un nouveau record depuis 1946.

image

Août 2020 : Le mois d’août a été irrégulièrement arrosé, les précipitations sous formes orageuses sont tombées en une dizaine de jours seulement. Ils est tombé moins de 50% des précipitations sur la régions de Montmorillon, de Thouars et de Châtellerault, alors que sur le reste du Poitou les pluies sont proches des normales, voir excédentaires sur le sud de la Vienne (125%) et des Deux-Sèvres (115%), ainsi que sur Loudun (135%).

image

Septembre 2020 : Après les deux premières décades sèches, le mois de septembre a été irrégulièrement arrosé, les précipitations sous formes orageuses sont tombées en une dizaine de jours seulement. L’ouest des Deux-Sèvres a été copieusement arrosé avec plus de 100 mm à POUGNE-HERISSON, 90 mm à SECONDIGNY et 89 mm à SURIN. L’extrême EST de la Vienne a aussi été bien arrosé avec 101 mm à LA TRIMOUILLE. Entre les deux c’est à dire la majorité du centre du Poitou, les précipitations restent déficitaire avec comme épicentre  33,7 mm à LA FERRIERE AIROUX et 36 mm à LUSIGNAN soit 50% de la normale pour un mois de septembre.

image

Octobre 2020 : Un mois d’octobre bien arrosé, les précipitations sont largement supérieur aux normales du mois sur l’ensemble du Poitou. Le nord-est de la Vienne a été un peu moins arrosé avec 76 mm  à LOUDUN, 83,9 mm à POITIERS, 91,7 mm à ARCHIGNY et 95,7 mm à CHATELLERAULT, cela représente 110 à 120% de la normale. SECONDIGNY est la ville la plus arrosée avec 221,5 mm, puis SURIN avec 183,4 mm, LA PRIMOUILLE avec 172,4 mm, MAUPREVOIR et PRIN-DEYRANCON avec 167 mm, cela représente 150 à 180% de la normale pour un mois d’octobre.

image

Novembre 2020 : Un mois de novembre très déficitaire en précipitions. Déficit de de 55 à 80 % ! Il faut dire qu’avec seulement 15 à 35 mm (autour de 40 mm sur l’Ouest de la Gâtine et la frontière Ouest du Bocage bressuirais), Novembre 2020 a été particulièrement peu arrosé. C’est même un des mois de Novembre les plus secs pour certains postes : Cognac (3éme depuis 1930), Matha (4ème depuis 1953), Châtellerault (4ème depuis 1932), Lusignan (4ème depuis 1943), La Trimouille (3ème depuis 1943) ! Seule la journée du 15 a été uniformément bien arrosée. A telle point que les précipitations de cette journée représentent 30 à 50 % du cumul mensuel. C’est en Deux-Sèvres qu’on retrouve les extrêmes en précipitations mensuelles : de 14.5 mm à Thouars (26 % de la normale), à 61.8 mm à Secondigny (53 % de la normale).

image

Décembre 2020 : Un mois de décembre bien arrosé. Les précipitations recueillies sont comprises entre 73,5 mm à Thouars pour une normale de 56,5 mm et 202,4 mm à Secondigny pour une normale de 125 mm. Les précipitations sur le Poitou sont partout excédentaires.

image

2020–Faits marquants du mois de Janvier

Température en hausse

Un mois de janvier chaud.

A Poitiers, la température moyenne maximale de janvier 2020 se situe en 5ème position des valeurs les plus chaudes depuis 75 ans, derrière janvier 2018 qui détient le record (11,2°C).

Les températures minimales et maximales sont largement au-dessus des normales, généralement de 2 à 3 degrés. Les températures minimales à la fin du mois étaient supérieur de 10°C au-dessus des normales de saison.

Icone_Pluvio_SPIEA

Grande variabilité spatiale des précipitations.

Le sud du Poitou a été très arrosé, alors que le nord était plutôt sec.

Le Thouarsais et le Loudunais sont déficitaire de 40 % en précipitations. Alors que les Gâtines et le sud Vienne et sud Deux-Sèvres sont excédentaires de 30 à 40%.

Les précipitations les plus importantes sont tombées en fin du mois de janvier : 37, 2 mm à Ménigoute (79), 34,3 mm à Secondigny (79) ou encore 30,9 mm à Lezay (79), la Vienne a été moins touchée : 25,4 mm à la Trimouille (86), 23,3 mm à Benassay (86) .

Icone_Soleil

L’ensoleillement a été exceptionnel pour un mois de janvier

A Poitiers, janvier 2020, avec 105h47mn, est le deuxième mois de janvier le plus ensoleillé depuis plus de 60 ans derrière 2018 qui aussi l’avait été particulièrement. Cet ensoleillement a été moins fort sur les Deux Sèvres qui ont été plus exposées aux intempéries. Ainsi à Niort avec 88h46, l’ensoleillement du moins se situe « seulement » en 12ème position.

Icone_Manche_Air

Peu de vent fort

L’épisode anticyclonique hivernal a contribué a alimenter les vents de nord, le reste du mois la dominant a été de sud contribuant au niveau élevé des températures pour un mois de janvier.

Les 27 et 28 janvier où ont été relevées les plus fortes rafales : 83,5 km/h à Scillé (79) le 28, ou encore 80,6 km/h le 27 à Niort (79).

2020-01 : Synthèse climatique du mois de janvier sur le Poitou

Analyse générale – Très ensoleillé, doux et irrégulièrement pluvieux

Du 1er au 8 janvier : conditions anticycloniques

Un anticyclone sur l’Europe de l’Est atténue la perturbation le 1er. Le temps est faiblement pluvieux sur le Poitou et le vent faible de sud amène de la douceur. Le 2, les nuages persistent. Le 3, une perturbation peu active circule du nord au sud, suivie d’éclaircies sur le Poitou où se forment des brouillards la nuit suivante. Peu d’évolution le 4, avec des éclaircies. Le vent faible s’oriente au nord. Il gèle souvent la nuit du 5 au 6 sous un ciel dégagé. Le 7 est gris et humide dans de l’air doux arrivé la nuit précédente. La perturbation s’éloigne le lendemain et les éclaircies reviennent par l’ouest. Le vent de sud-est se lève et les températures maximales adoptent des valeurs 4 à 6 degrés au-dessus des normales.

Du 9 au 17 janvier : partiellement perturbé

Une dépression s’approche de la Bretagne en se creusant le 9. Les nuages deviennent de plus en plus denses par le nord-ouest. Un vent assez fort à fort accompagne les pluies et les averses nocturnes. Elles s’éloignent le lendemain et le vent s’apaise lentement. Le ciel se dégage la nuit suivante, favorisant les gelées qui épargnent la vallée de la Garonne. Après une journée humide le 10, le 11 après la dissipation des bancs de brouillard avec de nombreuses gelées matinales, la journée est assez ensoleillée. Le 12, les nuages amènent de petites pluies localement dans l’après-midi et la nuit suivante. Les nuages et les quelques pluies se maintiennent le 13. Le 14, en marge d’un régime perturbé, il pleut faiblement ainsi que les jours suivants. Une nouvelle perturbation traverse la région en fin de nuit suivante et matinée du 17.

Du 18 au 22 janvier : temps sec et anticyclonique

Le soleil devient de plus en plus généreux mais la bise assez forte, refroidit l’atmosphère. Le Poitou reste en marge d’une dépression active « Gloria » qui concerne l’Espagne et le sud de la France,

Du 23 au 31 janvier : régime d’ouest très doux et perturbé

Le vent s’oriente à l’ouest et souffle en bourrasques les 27 et 28 janvier. Il amène quotidiennement des pluies ou des averses jusqu’en fin de mois. Le 31, les dernières pluies quittent progressivement le nord de la région pendant que le ciel se dégage au sud. Au fil des jours, la douceur matinale s’est accentuée et le 31, il fait 5 à 10 degrés au-dessus des normales.

Précipitations – une certaine variabilité spatiale

Les cumuls varient entre 160 mm sur les Gâtines et à peine 30 mm sur le Thouarsais et le Loudunais à la frontières de l’Anjou. Ces cumuls sont irréguliers à l’échelle du Poitou et ont été dessiné par quelques journées de pluies plus intenses.

L’excédent est généralisé sur la moitié sud des Deux Sèvres, ce sont sur les Gâtines qu’il est le plus marqué avec 30 % localement de plus que la normale mensuelle. C’est sur le Thouarsais que le déficit est le plus fort avec 40 % de moins qu’habituellement. Sur la Vienne, les précipitations dessinent un glacis allant du Montmorillonais avec des valeurs proches des normales, au Loudunais où il manque environ 40 % de pluies par rapport au cumul moyen pour un mois de janvier. Les précipitations ont été fréquentes avec une bonne dizaine de jours où celles-ci ont dépassé les 1 mm. Les jours les plus pluviogéniques se sont situés en fin de première décade, comme le 9 janvier, sur les Deux Sèvres où on a relevé jusqu’à 14,7 mm à St Maixent l’Ecole ce jour là. Ensuite c’est à partir du 27 janvier que les cumuls ont été importants déclenchant des crues de différentes rivières du Poitou. On a enregistré, ce jour là, assez généralement sur le Poitou 15 à 25 mm  et même plus : 37, 2 mm à Ménigoute (79), 34,3 mm à Secondigny (79) ou encore 30,9 mm à Lezay (79), la Vienne a été moins touchée : 25,4 mm à la Trimouille (86), 23,3 mm à Benassay (86) et seulement 8,6 mm à Loudun (86). Le 30 janvier , le centre des Deux Sèvres a été encore bien arrosé : 26,3 mm à Secondigny alors que l’on ne relevait que 1 mm à Thouars (79), et une bonne dizaine de millimètres sur le Civraisien. On a entendu des coups de tonnerre sur les Deux Sèvres les 17, 27 et 28 janvier.

Températures – Douceur

De la douceur, les températures minimales et maximales sont largement au-dessus des normales, assez généralement de 2 à 3 degrés ! Les températures ont cependant fait un peu le yoyo avec des périodes certes courtes comme à compter du 19 et jusqu’au 25 janvier où les minimales sont descendues par moment et localement en dessous de zéro degré et les maximales ont eu du mal à dépassé les 7 degrés jusqu’au 23 janvier, le tout a été renforcé par moment par un vent de noroit parfois soutenu. Les matinées les plus « froides » ont été les 22 et 23 janvier : -2,2°C à Thénezay (79), -2,1°C à Thouars (79), -2 C à la Trimouille (86) et assez généralement entre 1°C et -1°C aux premières heures du jour. Le reste du mois c’est la douceur qui a largement prédominé avec des minimales et maximales toujours au-dessus des normales. En fin de mois cette douceur s’est accentuée surtout pour les minimales où les valeurs affichées ont dépassé de 10 degrés les normales, les maximales dépassant les 15 °C comme le 16 janvier où on a enregistré jusqu’à 16,5°C à la Trimouille (86) ! A Poitiers, la température moyenne maximale de janvier 2020 se situe en 5ème position des valeurs les plus chaudes depuis 75 ans , janvier 2018 avec 11,2°C étant la plus chaude.

Les vents – Sud et Nord dominants

L’épisode anticyclonique hivernal a contribué à alimenté les vents de nord, le reste du mois la dominant à été de sud contribuant au niveau élevé des températures pour un mois de janvier. Les plus fortes rafales se sont faites sentir en fin de mois avec le retour du temps perturbé, en particulier les 27 et 28 janvier où ont été relevées les plus fortes rafales : 83,5 km/h à Scillé (79) le 28, ou encore 80,6 km/h le 27 à Niort (79).

Insolation – Un soleil très présent

L’ensoleillement a été exceptionnel pour un mois de janvier sur la Vienne, et l’excédent d’ensoleillement est généralisé. A Poitiers, janvier 2020, avec 105h47mn, est le deuxième mois de janvier le plus ensoleillé depuis plus de 60 ans derrière 2018 qui aussi l’avait été particulièrement. Cet ensoleillement a été moins fort sur les Deux Sèvres qui ont été plus exposées aux intempéries. Ainsi à Niort avec 88h46, l’ensoleillement du moins se situe « seulement » en 12ème position

2019-Faits marquants du mois de janvier

Température en baisse Des températures maximales fraiches !

Les températures moyennes mensuelles sont inférieures de -0.1 à -0.3 degrés aux normales de saison, voire même de -0.5 à -1 degrés sur le Montmorillonnais. C’est plutôt une impression de fraîcheur qui a dominé sur ce mois de Janvier. En cause, les maximales ont été davantage touchées par cette fraîcheur, avec un écart de -0.5 à -1.4 degrés par rapport aux normales.

Icone_pluvioSPIEA

Précipitations très déficitaires ! 

Avec généralement 25 à 55 mm, ce mois de Janvier est assez nettement déficitaire, de 35 à 50 %, voire même de 50 à 60 % sur le Nord-Ouest du Poitou, le cumul des 6 derniers jours du mois de janvier représente 50 à 70 % du total mensuel…

A noter tout de même des petites chutes de neige sans conséquence.

Soleil_Voilé Déficit d’ensoleillement !

Le total mensuel est proche de 70 heures, à la fois à Loudun, Niort et Poitiers, mais inférieur à 60 heures à Montmorillon. Ainsi, à Poitiers, le bon ensoleillement des deux premières décades a compensé celui médiocre de la troisième décade. Par contre à Niort, l’assez bon ensoleillement de la première décade n’a pas compensé le mauvais ensoleillement de la troisième décade, avec à la clé un déficit de presque 10 heures sur le mois.

VENT-Nuage Gabriel, c’est la tempête du mois !

Les vents ont été très changeants ce mois-ci, en balayant l’ensemble des secteurs. Généralement faibles à modérés, sauf sur les 6 derniers jours où il sont devenus modéré à assez forts. Sur cette période, Les vents ont atteint en pointes 45 à 67 km/h le 26, 70 à 85 km/h le 27, 48 à 65 km/h le 30, et encore 40 à 50 km/h le 31.

Le 29, avec la tempête Gabriel, les vents ont atteint les 100 km/h sauf à Civray avec 89 km/h  (valeur la plus basse du Poitou ), et 102 km/h à Scillé (valeur la plus élevée)

2019-01 : Synthèse climatique du mois de janvier sur le Poitou

Analyse générale – Mois assez sec, avec des températures et une insolation proches des normales.

Du 1er au 5 : anticyclonique de Nord-Est. Dans la continuité de la fin du mois précédent, les hautes pressions empêchent toute intrusion des perturbations, mais piège aussi parfois les humidités en basses couches. Le ciel hésite entre grisaille (brouillards fréquents le 4) et ciel bleu. Ce vent de Nord-est maintient des conditions hivernales du côté des températures.

Du 6 au 15 : anticyclonique de Nord-Ouest. Les pressions restent élevées, mais le flux de Nord-Ouest dominant, plus humide, laisse passer quelques perturbations atténuées. Les nuages dominent le plus souvent, mais ne donnent tout au plus que des petites pluies passagères. Les températures remontent mais peinent à retrouver des valeurs de saison.

Du 16 au 25 : faiblement perturbé. Dans un flux très changeant, et sous des pressions très fluctuantes, les perturbations peu actives se succèdent, apportant le plus souvent peu de précipitation, et laissant malgré tout de larges plages au soleil. Les températures sont plutôt douces jusqu’au 20, puis fraîchissent par la suite.

Du 26 au 31 : franchement perturbé. Cette fois-ci, les pressions sont vraiment dépressionnaires, avec son lot de perturbations actives. Les nuages dominent et sont souvent porteurs de pluies ou d’averses, avec des températures qui redeviennent de saison. Le vent, variant entre le Sud-Ouest et le Nord-Ouest, est assez soutenu, avec même le passage de la tempête Gabriel le 29, conduisant à mettre notre région en vigilance orange, avec à la clé des rafales généralisées voisines de 100 km/h.

Précipitations – Une année 2019 qui commence dans une relative sècheresse.

Avec généralement 25 à 55 mm, ce mois de Janvier est assez nettement déficitaire, de 35 à 50 %, voire même de 50 à 60 % sur le Nord-Ouest de la région. Le cumul quotidien n’a en effet dépassé localement les 10 mm que pour la journée du 29 ! D’ailleurs, le cumul des 6 derniers jours représente 50 à 70 % du total mensuel…

A noter tout de même des petites chutes de neige sans conséquence :

– le 22, à la faveur de températures fraîches au lever du jour (gelées généralisées), la perturbation peu active qui traverse notre région le matin donne de la pluie parfois mêlée de neige, voire temporairement des petites chutes de neige seules sur l’Est de la Vienne ;

– le 23, dans la traîne qui s’en suit, et dans une atmosphère restée fraîche, des averses se produisent ça et là, parfois sous forme et pluie et neige mêlées.

Températures – Très légèrement inférieures aux normales.

Les températures moyennes mensuelles sont en effet inférieures de -0.1 à -0.3 degrés sur la grande majorité des postes du Poitou (excepté ponctuellement sur le centre des Deux-Sèvres et dans le Marais Poitevin), voire même de -0.5 à -1 degrés sur le Montmorillonnais. Et si, globalement, c’est plutôt une impression de fraîcheur qui a dominé sur ce mois de Janvier, c’est parce que les maximales ont été davantage touchées par cette fraîcheur, notamment sur le Thouarsais, le Mellois, et tout le département de la Vienne excepté le Loudunnais, avec un écart de -0.5 à -1.4 degrés par rapport aux normales (-0.1 à -0,3 degrés sur le reste de la région).

La journée la plus froide a été celle du 5, avec des minimales de -1 à -4°C, et des maximales de 3.5 à 4.5°C seulement.

Insolation – Une alternance de belles journées et de journées grises.

Le total mensuel est proche de 70 heures, à la fois à Loudun, Niort et Poitiers, mais inférieur à 60 heures à Montmorillon. Ainsi, à Poitiers, le bon ensoleillement des deux premières décades a compensé celui médiocre de la troisième décade. Par contre à Niort, l’assez bon ensoleillement de la première décade n’a pas compensé le mauvais ensoleillement de la troisième décade, avec à la clé un déficit de presque 10 heures sur le mois.

Les vents – Pas de direction dominante.

Les vents ont été très changeants ce mois-ci, variant du Sud au Nord-Est, en passant par le Nord et le secteur Ouest. Il sont restés généralement faibles à modérés, sauf sur les 6 derniers jours où il sont devenus modéré à assez forts. Sur cette période, Les vents ont atteint en pointes 45 à 67 km/h le 26, 70 à 85 km/h le 27, 48 à 65 km/h le 30, et encore 40 à 50 km/h le 31. Mais c’est le 29, avec la tempête Gabriel, qu’ils ont été les plus forts, avec 89 km/h à Civray (valeur la plus basse sur la région), et 102 km/h à Scillé (valeur la plus haute) !

2018–Faits marquants du mois de janvier

Température en hausse

Le mois de janvier 2018 est le mois le plus chaud jamais enregistré sur le Poitou depuis 1921. Nous sommes 4°C au dessus des normales climatiques.
A Poitiers : Température moyenne +8,2°C (Normale 4,7°C) record de 1936 battu(+7,8°C). Température mini moyenne +5,8°C (Normale +1,5°C) record de 2014 battu (4,8°C.) .
A Niort : Le mois de janvier le plus chaud enregistré depuis 1959 avec 6,0°C de température Minimale moyenne (Normale 2,4°C) précédent record 2007 (+5,0°C).

Icone_Pluvio_SPIEA

Dans le Poitou, le mois de janvier 2018 a été pluvieux mais rien d’exceptionnel avec 1,2 à 2 fois les quantités de pluie normale nous sommes très loin des records.
A Poitiers, avec 119,8 mm les précipitations sont placées au 3ème rang depuis 1921 derrière 1988 (146,6 mm) et 1961 (144 mm) .
A Niort, avec 134 mm, les précipitations sont seulement en 12ème position depuis 1958. Il faudra encore beaucoup de précipitation pour récupérer la sècheresse de 2017.
Dans les Deux-Sèvres, la ville la plus arrosée a été Saint-Maixent-l’école avec 203 mm et la moins arrosée Thouars avec seulement 80,5 mm. Dans la Vienne la ville la plus arrosée, Montmorillon avec 147,4 mm et la moins arrosée, Loudun avec 111,7 mm.

Icone_Soleil_Nuage_Pluie

Le soleil nous a manqué ce moins de janvier, c’est effectivement le moins ensoleillé jamais enregistré depuis le début des mesures en 1991. A Poitiers, 36h42 de soleil  (Norm 69h41) record de 2001 battu (39h33), 34h28 à Montmorillon et 42h20 à Loudun.
A Niort,  39h20 de soleil (normale 78h01) record de 2001 battu (39h26).

Icone_Vent_Pluie

La tempête “Carmen” a ouvert le bal du mois du 1ier janvier avec des vent vents proches des 100 km/h sur la Vienne ( 97,6 km/h à Loudun, 96,1 km/h à Poitiers 82,1 km/h à Montmorillon). Sur les Deux-Sèvres les vent étaient plus fort avec 109,8 km/h à Scillé, 101,2 km/h à Melle et 966,1 km/h à Niort.

2018-01 : Synthèse climatique du mois de janvier 2018 sur le Poitou

Analyse générale

Très grande douceur, beaucoup d’eau et une absence remarquée du soleil

C’est un mois très pluvieux, très doux et très peu de soleil.

Du 1 janvier au 10 janvier, c’est un flux océanique rapide et souvent cyclonique qui s’est établi, donnant un temps très perturbé, très venteux , voire tempétueux , souvent très pluvieux et très doux. Les vents de secteur ouest à sud-ouest soufflent en fortes rafales les premiers jours du mois avec des pointes pouvant dépasser 100km/h au passage de Carmen, pour les plus marquées le jour de l’an, un peu moins avec Éléonore les jours suivants.

Du 11 janvier au 15 janvier, les conditions anticycloniques de surface nous assurent un temps sec avec de la grisaille ou des brumes ou brouillards matinaux mais restant nuageux une bonne partie de la journée, il faut attendre le 14 janvier pour bénéficier de belles éclaircies. Le ciel se voile puis se charge avec le retour de la pluie en fin de journée du 15.

Du 16 au 25 janvier, alternance de passages pluvieux, plus ou moins actifs contribuant à donner à la longue de forts cumuls de pluie et provoquant des crues des rivières, et d’un ciel de traîne avec des averses mais aussi des éclaircies dans une ambiance douce pour la saison.

Du 26 au 31 janvier, des conditions anticycloniques de nord s’établissent. Après la dissipation des brumes, bancs de brouillard, la grisaille persiste souvent, les nuages bas lâchent quelques gouttes par moment. Le vent se renforce en fin de mois avec un renfoncement des pluies.

Précipitations – Que d’eau,

Un mois de janvier chasse l’autre, 2017 avait été très sec, 2018 a été très pluvieux. Les rapports aux normales varient de plus 200 % sur la Vienne Limousine et le centre des Deux Sèvres, à un peu moins de 140 % au voisinage de l’Anjou, Les cumuls sont importants et placent ce mois de janvier 2018 parmi les mois les plus pluvieux depuis plusieurs décennies : ils varient entre de un peu plus de 200 mm sur les Gâtines ailleurs entre 110 à 150 mm et un peu moins sur le Thouarsais. Ainsi à Pougne-Hérisson (79) avec un cumul mensuel de 202,5 mm janvier 2018 est le deuxième mois de janvier le pluvieux depuis 26 ans, à Archigny(86) avec 113,6 mm c’est le mois de janvier le plus pluvieux depuis 26 ans alors que 2017 sur le même site avait été le 6eme mois le plus sec sur la même période, à Loudun(86) avec 117,7 mm c’est le deuxième mois le plus arrosé depuis 28ans, à Poitiers (86) le 4eme mois depuis 73 ans ! Le plus pluvieux ayant été en 1988 avec 146,6mm. Par endroits comme sur une partie sud-est de la Vienne et une moitie nord-ouest sur les deux Sèvres il y a eu plus de 20 jours de pluie (cumul journalier supérieur à 1mm). Les journées de plus forts cumuls sur le Poitou ont été : les 1,6, 7 ,15 ,19 et 24 par endroits essentiellement sur les Deux Sèvres, le 20 25 et le 31,

Températures – Exceptionnellement doux

Quelle douceur ! L’excédent thermométrique est généralisé et ce sont 3 degrés de plus que la moyenne mensuelle des températures moyennes qu’affichent les moyennes des températures moyennes sur janvier 2018. L’anomalie de température minimale est fortement positive : entre 4,5 degrés et 3,5 degrés sur l’ensemble du Poitou. L’anomalie des températures maximales est un peu moins forte, elle varie entre 2,5 et 3,5 degrés du nord au sud. On ne relève que 0 à 1 jour de gel. A Poitiers, il n’y a pas eu jour de gel au cours de ce mois de janvier 2018 contre 12 en moyenne pour ce mois-là ! A Poitiers, avec 8,2 °C de température moyenne mensuelle janvier 2018 est le mois de janvier le plus chaud depuis 73 ans, devant 2014 avec 7,7°C. C’est du coté des minimales que l’excédent a été le plus marqué, avec 5,8°C 2018 est en première ligne et il est loin devant 1974 (2eme année sur 73 ans) qui affichait 4,8°C et qui a contribué à alimenter la réelle douceur de ce mois de janvier, la température maximale moyenne se situe en 2? position ex aequo avec 1948, 2014 avec une valeur de 10,6°C. Sur Niort, comme à Poitiers c’est le mois de janvier le plus chaud enregistré depuis 60 ans, le début des mesures sur le site.

Insolation – Un soleil dans les choux

Janvier 2017 à Poitiers et Niort avait été le mois de janvier le plus ensoleillé depuis le début des mesures sur les deux sites, janvier 2018 a été le moins ensoleillé sur les mêmes périodes avec seulement 36h42mn sur Poitiers et 39h20mn sur Niort. Ainsi coté soleil, comme pour les cumuls de pluie, une année a chassé l’autre, Le déficit est généralisé et important à l’ensemble du Poitou, on relève 50 % des valeurs moyennes d’ensoleillement, voire moins. On recense environ entre 35 et 45h d’heures d’ensoleillement seulement à l’échelle du Poitou.

Vents – Forte influence océanique et parfois tempétueux.

Les vents dominants ont été océaniques de sud-ouest à ouest souvent modéré à assez forts avec de fortes rafales. Les vents forts et tempétueux associés à la tempête Carmen, le 1 janvier 2018, ont atteint et dépassé les 100km/h sur les deux départements : 110 km/h à Scillé (79) , 119km/h à Civray (86), 101 km/h à Melle (79). La tempête Eléonore, le 3 janvier, a été moins forte sur nos régions avec des rafales de vents inférieures à 100 km/h.