Tag Archives: Février

2020–Faits marquants du mois de Février

Température en hausse

Encore un mois trop chaud pour la saison

Les températures enregistrée pour ce mois de février sont largement au-dessus des normales. Elles sont en moyenne 3,5° au-dessus des normales pour un mois de février. Avec 13,1°C de températures maximales moyenne enregistré à Niort, 12,9°C à Civray et à Montmorillon et 12,7°C à Poitiers, nous sommes dans le top 5 des mois de février les plus chaud derrière 1966, 1990 et 1995. Sur de nombreux points de mesure, c’est même le moins de février le plus chaud jamais enregistré (Loudun, Montmorillon, Archigny, Bressuire, Melle, Parthenay)

Icone_Pluvio_SPIEA

Pluie en excédent à l’ouest et en déficit à l’Est

Les cumuls varient entre 138 mm sur les Gâtines et 43 mm sur le Montmorillonnais. On est à plus 160% de la pluviométrie à Pougne-Hérisson et 150% à Secondigny, alors que sur l’est de la Vienne nous enregistrons un déficit de 23% à Montmorillon et de à 30 % à la Trimouille. Avec 67,7 mm mesuré à Niort nous sommes à la normale d”un mois de février. A Poitiers, on mesure 41,1 mm, soit un déficit de 11%.

Icone_Soleil_Nuage_Pluie

Triste ensoleillement à l’ouest et mieux à l’est

Le soleil a surtout brillé par son absence à Loudun (92h) et à Niort (91h), il manque 10 heures d’insolation. Mais une bonne insolation là où les précipitations sont déficitaires. A Poitiers 103h de soleil pour une normale de 96H et à Montmorillon, le soleil a brillé pendant 106h.

VENT-Nuage

Tempêtes d’hivers

Les tempêtes d’hivers se sont succédées sur la France, mais le Poitou est resté en marge. Les vents n’ont pas franchi le seuil des 100 km/h. Avec 95 km/h mesuré le 29 à Niort, 91 km/h mesuré le 9 à Poitiers et 92 km/h le 13 à Montmorillon.

2020-02 : Synthèse climatique du mois de février sur le Poitou et La Nouvelle-Aquitaine

Toujours pas d’hiver !

La douceur, déjà bien présente ces derniers mois, s’accentue ce mois-ci. Les températures sont en effet plus chaudes que la normale de 3 à 4 degrés en moyenne, faisant de ce mois de Février 2020 un des plus chauds jamais observé depuis l’après-guerre. Seul le mois de Février 1990 a été plus chaud, et par endroits également le mois de Février 1966. Le printemps semble ainsi être arrivé avant l’heure. Du côté des précipitations, si elles sont globalement proches des normales voire excédentaires sur le Nord-Est de la région, c’est-à-dire essentiellement sur le Poitou et le Limousin, elles sont déficitaires ailleurs, de 15 à 35%, et même de 35 à 60% sur les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

Quant à l’ensoleillement, proche de la normale sur la moitié nord de la région, il devient de plus en plus généreux à l’approche des Pyrénées.

Fait marquant :

La douceur remarquable des 10 premiers jours Sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine, la douceur des 10 premiers jours (ou 1ère décade) de ce mois de février est exceptionnelle. En effet, ce n’est que la 2ème fois que la moyenne des températures du 1er au 10 février est aussi élevée depuis 1950 dans le Poitou-Charentes (10.2°C) et le Limousin (8.3°C). Seule la 1ère décade de février 1966 avait été plus douce avec 2 ou 3 dixièmes de degré en plus.

En Aquitaine, c’est un record : jamais il n’a fait aussi doux sur cette période (10.9°C de moyenne) ! Ce sont les températures minimales qui font la différence. Des records de douceur nocturne sont ainsi atteints les 2, 3 et 10 février, avec par endroits des températures minimales plus de 10 degrés supérieures aux valeurs habituelles en cette saison.

Quelques records :

Il a fait 12.7°C à l’aube du 2 février à Pauillac (33) : c’est un record depuis le début des mesures en 1962. Le 3, la température n’est pas descendue en dessous de : 12.7°C à Poitiers, un record depuis 1946 ; 10.8°C à Limoges, du jamais vu depuis 1973 ; 9.2°C à La Courtine (23), nuit la plus douce en février depuis 1949… Le 10, la station de Mont-de-Marsan enregistre elle aussi un record de douceur nocturne depuis l’après-guerre avec 13.2°C.

Températures :

Avec des températures moyennes mensuelles bien supérieures à la normale, de 3 à 4 degrés, dire que ce mois de février a été doux est un "doux" euphémisme ! En effet, sur le plupart des postes de mesures, seul le mois de février 1990 a été plus chaud. Et cette douceur a été observée sur toute la région, et tout au long du mois.

Du côté des minimales, les moyennes mensuelles sont plus chaudes de 3 à 4 degrés, avec cependant un distinguo entre la Corrèze, où cette écart à la normale n’est "que" de +2 à +3 degrés, et le Poitou, où cet écart atteint +4 à +5 degrés.

Pour les maximales, les valeurs sont plus homogènes, avec un écart moyen de +3 à +4 degrés sur une grande partie de la région, cet écart passant entre +4 et +5 degrés sur les Pyrénées Atlantiques. Les journées les plus froides sont celles des 5 et 6, avec des gelées locales, parfois fortes, les températures maximales restant malgré tout au-dessus des normales. Les journées les plus chaudes ont été celles des 2 et 3, ainsi que le 16, avec des températures 6 à 9 degrés au-dessus des normales. Écart à la moyenne de référence 1981-2010 de l indicateur thermique moyen mensuel Indicateurs.

Précipitations :

Les précipitations sont assez homogènes sur la région, avec le plus souvent entre 40 et 60 mm sur le mois, un peu plus sur les Pyrénées Atlantiques. Mais sur le Limousin et les Deux-Sèvres, le cumul mensuel avoisine très localement les 140 mm. On a ainsi relevé 138 mm à Secondigny (79), et respectivement 137 mm, 139 mm et 147 mm à Egletons (19), Beaumont-du-Lac (87) et Bugeat (19). Ce mois de février a donc été globalement un mois plutôt sec, faisant suite à un mois de janvier déjà plutôt sec. D’ailleurs, si l’on excepte le Limousin, qui a connu des précipitations proches des normales voire légèrement excédentaires, on retrouve les caractéristiques du mois précédent, avec un excédent parfois important (+30 à +50%) sur le Nord-Ouest des Deux-Sèvres et le Nord de la Vienne, et un déficit marqué (-30 à -60%) sur les Landes et les Pyrénées Atlantiques. Mais, à partir du 25, le temps est devenu plus franchement perturbé, avec un défilé de dépressions sur les îles britanniques. Les pluies ont alors été quotidiennes et n’ont épargné aucune région, prélude à un début de mois de mars particulièrement arrosé. Rapport à la moyenne de référence 1981-2010 des cumuls mensuels de précipitations agrégées Cumul quotidien de précipitations à la station de : Bressuire (79) =.

2019-Faits marquants du mois de février

Température en hausse Le printemps avant l’heure.

Le mois a été chaud, les températures moyennes mensuelles affichent un excédent de 2 à 2,5°C suivant les secteurs. Cet excédent est du aux fortes valeurs des températures maximales qui ont été à l’échelle du mois de 3,5 à 4,5 °C au-dessus des valeurs de saison.

A Poitiers, avec 13,5°C de température maximale moyenne , 2019 se situe en deuxième position des mois de février les plus chauds juste après 1990 (13,7°C) depuis 74 ans ! Même situation sur Niort, où 2019 avec 13,9°C arrive aussi derrière 1990 qui affiche 14,1°C.

Icone_pluvioSPIEA Encore un mois très déficitaire en précipitation.

Ce déficit est plus marqué sur la Vienne que sur les Deux Sèvres. Il est important sur le Montmorillonnais avec seulement 22 % de la normale. Ailleurs le déficit varie entre 70 % sur la région de Niort et une grande partie Est de la Vienne et un peu moins de 30 % sur les Gâtines, l’essentiel affichant une pénurie de 50 % des cumuls mensuels normaux.

Les extrêmes : La ville la plus sèche a été Montmorillon avec seulement 12,4 mm (68% de déficit), et la plus arrosée est Parthenay avec 47,5 mm seulement (25% de déficit).

Icone_Soleil

Ensoleillement exceptionnel pour un mois de février.

La région de Poitiers a été particulièrement privilégiée, ainsi à Poitiers Biard, le cumul mensuel d’ensoleillement de 171h42 mn le place en tête de tous les mois de février depuis une trentaine d’années. Sur Niort, avec 159h21mn, il se situe en deuxième position après février 2012 qui avait été aussi exceptionnellement ensoleillé.

VENT-Nuage

La tempête remarquable de ce mois de février s’appelait “ISAIAS” .

Les vents ont généralement dépassé les 90Km/h et atteint et dépassé les 100 km/h. Le sud du Poitou a été particulièrement touché avec des rafales de 106 km/h dans le Mellois ou encore 102 km/h sur le Montmorillonnais.

2019-02 : Synthèse climatique du mois de février sur le Poitou

Analyse générale – Mois exceptionnellement ensoleillé, très chaud et assez sec

Du 1er au 11 février : passagèrement perturbé. Le flux d’altitude est océanique avec des passages perturbés plus ou moins actifs. A la suite de janvier et après le passage de la tempête Gabriel en fin de mois, c’est un temps instable, une traîne passagèrement assez active qui s’établit les premiers jours du mois. Le 4 en journée, le temps devient plus hivernal avec un petit passage neigeux qui concerne l’ensemble du Poitou dans une ambiance froide. A compter du 7 février, le temps est souvent couvert avec des pluies passagères et du vent qui se renforce. Ainsi, le 10 février, lors du passage de la tempête Isaias, les rafales de vent atteignent et dépassent les 100 km/h sur le Poitou.

Du 12 au 27 février : établissement de conditions anticycloniques . Les pressions sont élevées, dans un flux d’altitude de Sud-Ouest dominant. En surface, le flux est souvent orienté à l’Est, au Sud-Est puis Nord Est. Après les dissipations de brumes ou bancs de brouillard formés à la faveur des éclaircies nocturnes, c’est un temps très ensoleillé qui perdure sur toute la période, Les températures matinales restent froides et des gelées blanches persistent au moins jusqu’au 17 février sur l’ensemble du Poitou, ensuite les températures minimales sont généralement positives sauf rares exceptions, les maximales sont à la hausse pour atteindre des valeurs très printanières, quasi estivales avant l’heure, voire battre des records comme le 27 février où le mercure s’est envolé pour dépasser partout les 22 degrés et atteindre par endroits les 25 degrés.

Du 28 février : faiblement perturbé. Dans un flux de Nord-Ouest faiblissant, les nuages et quelques gouttes sont de retour. Les températures en journée perdent presqu’une dizaine de degrés, nous rappelant à la réalité de l’horloge des saisons.

Précipitations – Mois plutôt sec

Avec des cumuls compris entre une petite quinzaine de millimètres et moins de cinquante millimètres, ce mois de février est déficitaire sur l’ensemble du Poitou. Ce déficit est plus marqué sur la Vienne que sur les Deux Sèvres. Il est important sur le Montmorillonnais avec seulement 22 % de la normale. Ailleurs le déficit varie entre 70 % sur la région de Niort et une grande partie Est de la Vienne et un peu moins de 30 % sur les Gâtines, l’essentiel affichant une pénurie de 50 % des cumuls mensuels normaux. L’essentiel des pluies est tombé en première décade, excepté quelques gouttes le dernier jour du mois. Le 4 février, des flocons de neige se sont mêlés à la pluie et même au fil des heures une fine couche de neige a blanchi le paysage poitevin. Les journées les plus pluvieuses ont été les 8, 9 et 10 février sur les Deux Sèvres. Sur la Vienne se sont principalement le 4 et le 9 février

Températures – très printanier

Le mois a été chaud, les températures moyennes mensuelles affichent un excédent de 2 à 2,5°C suivant les secteurs. Cet excédent est du aux fortes valeurs des températures maximales qui ont été à l’échelle du mois de 3,5 à 4,5 °C au-dessus des valeurs de saison. Les minimales sont un peu au-dessus de 0,5 à 1 °C au-dessus des normales. A Poitiers, avec 13,5°C de température maximale moyenne , 2019 se situe en deuxième position des mois de février les plus chauds juste après 1990 (13,7°C) depuis 74 ans ! Même situation sur Niort, où 2019 avec 13,9°C arrive aussi derrière 1990 qui affiche 14,1°C. Ce sont les deux dernières décades qui ont été particulièrement chaudes. A parti du 26 février , les températures maximales ont été très élevées, elle ont dépassé les 20°C, affichant des valeurs d’un mois de mai, voire de juin. La journée la plus chaude a été le 27 février où partout sur les deux départements ont été battus des record de douceur. Avec 23,4°C, le thermomètre, à Poitiers Biard s’est envolé et a pulvérisé le précédent record de 21,8 0°C ( le 20/02/201998). A Niort, un franc goût d’été s’est imposé avec une température de 24,3°C, nouveau record aussi pour ce site, précédent record étant de 22,1°C toujours en 1998. Sur le Poitou, c’est dans le sud du département de la Vienne qu’ont été relevées les températures les plus fortes : 25,8°C au Vigean, 24,8°C à Mauprévoir ou encore 24,5°C à Civray. C’est à St Maixent l’École que l’on a relevé en Deux Sèvres, la température la plus élevée : 24,6°C. Le lendemain, l’horloge climatique s’est remise à l’heure et après cette vague de grande douceur atypique dans cette période hivernale de l’année, nous avons perdu une bonne dizaine de degrés avec des températures maximales se situant autour de 15°C seulement.

Insolation – Quel soleil !

Les conditions anticycloniques qui se sont établies à compter de la deuxième décade, ont fortement contribué à cumuler un ensoleillement exceptionnel pour un mois de février. Suivant les secteurs et parfois en lien avec la dissipation plus ou moins lente des brouillards, on a relevé de 75 heures à 50 heures de surplus d’ensoleillement sur le Poitou. La région de Poitiers a été particulièrement privilégiée, ainsi à Poitiers Biard, le cumul mensuel d’ensoleillement de 171h42 mn le place en tête de tous les mois de février depuis une trentaine d’années. Sur Niort, avec 159h21mn, il se situe en deuxième position après février 2012 qui avait été aussi exceptionnellement ensoleillé.

Les vents – Sud dominant

C’est au cours de la première décade que les vents les plus forts ont été enregistrés. Lors du passage de la tempête Isaias, les vents ont généralement dépassé les 90Km/h et atteint et dépassé les 100 km/h. Le sud du Poitou a été particulièrement touché avec des rafales de 106 km/h dans le Mellois ou encore 102 km/h sur le Montmorillonnais. Ensuite, les vents ont été plus faibles parfois continentaux, et souvent de secteur Sud dominant contribuant aux valeurs très printanières des températures en journée.

2018–Faits marquants du mois de février

Température en baisse

Le mois de février 2018 a été un froid mais sans battre de record. La températures moyenne du mois est inférieur de 3°C au normales de saison, avec +6,1°C à Poitiers pour une normale de 9,3°C pour un mois de février. La journée la plus froide a été le 28 février avec -8,5°c de mesurée à Loudun et Montmorillon.

On est d’ailleurs proche des records : seule la troisième décade de Février 2005 (depuis 1959) a été plus froide à Niort ; et à Poitiers, celles également de 1963, et surtout de 1956 (avec une moyenne de -2,7 degrés ! ).
Nous avons 18 jours de gel pour une moyenne de 12 jours.

Icone_pluvioSPIEA

Les précipitations sont légèrement excédentaires sur la moitié nord-est de la Vienne et déficitaire sur une large moitié sud-ouest avec  un déficit de l’ordre de 40% à Brux et à Lusignan. A Poitiers nous avons recueilli 45,4 mm pour une normale de 46,2 mm.

Sur les deux-Sèvres, les précipitations sont déficitaires sauf à Thouars où elles sont conformes à la normale.

Mais ce qui est remarquable dans ces précipitations, c’est surtout qu’elles ont donné de la neige qui a tenu au sol, même si cette couche de neige au sol n’a généralement pas dépassé 2 ou 3 cm, elle a atteint 5 à 10 cm le 6 !

Icone_Soleil

Avec 106 heures à Poitiers et à Loudun, le soleil s’est montré à son avantage ce mois-ci, avec un excédent de 10 heures à Poitiers. A Montmorillon, le soleil n’a brillé que 96h43, mais cela reste légèrement supérieur à la norme.
A Niort, le soleil s’est montré pendant 119h pour une normale de 106 h.

Il y a en fait eu 3 périodes distinctes d’ensoleillement :

– du 1er au 12, où belles journée, journées grises et journées plus mitigées ont alterné ;

– du 13 au 20, où le soleil a été absent des débats (4 à 6 heures de présence seulement sur 8 jours ! ) ;

– du 21 au 27, avec une présence quasi-ininterrompue (sauf la nuit…) du soleil.

Manche à Air

Les vents ont été assez nettement dominants du Nord-Est, avec également quelques vents de Nord-Ouest et de secteur Sud. Il s’est montré dans l’ensemble modéré, et les journées avec des pointes supérieures à 40 km/h ont été assez nombreuses, Mais les vents n’ont jamais dépassé les 70 km/h, excepté le 13 à Loudun (70,6 km/h)

2018-02 : Synthèse climatique du mois de février 2018 sur le Poitou

Analyse générale – Mois hivernal, peu arrosé, très froid mais plutôt bien ensoleillé

La première décade a été peu arrosée, assez froide, mais normalement ensoleillée. Les vents dominants de Nord-Ouest ont apporté de la fraîcheur et de l’humidité : les périodes d’éclaircies ont alterné avec des passages nuageux donnant en général peu de précipitation. Ces précipitations sont toutefois tombées sous forme de neige les 6, 7 et 9, donnant quelques centimètres au sol, principalement le 6, et conduisant à des vigilances oranges.

La deuxième décade s’est révélée plus automnale, à la fois bien arrosée et douce, mais peu ensoleillée. Dans un flux de Sud-Ouest à Sud dominant, les passages pluvieux se sont succédés dans une bonne douceur, laissant peu de place au soleil. Et ce sont cette fois des problèmes d’inondation qu’il a fallut gérer…

La troisième décade a été sèche et particulièrement froide, mais très ensoleillée. Avec des conditions faiblement anticycloniques, le flux s’est orienté au Nord-Est, ramenant de l’air continental très froid. Le soleil s’est alors montré particulièrement généreux. Mais cet ardent soleil n’a pas réussi à réchauffer l’atmosphère, à cause d’un vent piquant assez sensible. Cette période froide s’est achevée avec de nouvelles chutes de neige tenant au sol en soirée du 28, conduisant à nouveau à une vigilance orange.

Précipitations – Les pluies de Janvier n’ont pas eu de suite…

En effet, si les précipitations sont proches des normales, voire légèrement excédentaires sur le Thouarsais et le tiers Nord de la Vienne, elles sont partout ailleurs déficitaires (de 20 à 30%), et même assez nettement (de 30 à 55%) sur le Sud de la Vienne. Ces précipitations ont essentiellement eu lieu entre le 13 et le 20, où il est tombé 20 à 40 mm (près de 50 mm sur le Mellois), soit 40 à 60 % du total mensuel, et même 70 à 80 % sur le Sud !

Mais ce qui est remarquable dans ces précipitations, c’est surtout qu’elles ont donné de la neige qui a tenu au sol : si cette couche de neige au sol n’a généralement pas dépassé 2 ou 3 cm, elle a atteint 5 à 10 cm le 6 !

Températures – Particulièrement froid.

Si la deuxième décade a été assez douce, c’est bien le froid qui a été à l’honneur ce mois-ci : il a en effet fait plus froid de 2 à 3 degrés par rapport à la normale. Et ce froid s’est avéré particulièrement intense sur la troisième décade, puisque les températures moyennes de cette décade naviguent autour de zéro degré. On est d’ailleurs proche des records : seule la troisième décade de Février 2005 (depuis 1959) a été plus froide à Niort ; et à Poitiers, celles également de 1963, et surtout de 1956 (avec une moyenne de -2,7 degrés ! ).

Les températures minimales ont ainsi bien caractérisé ce froid intense. Les gelées ont été assez fréquentes sur les deux premières semaines, parfois même assez fortes (-2 à -5 degrés le 9), puis elles se sont généralisées à partir du 22, devenant fortes (inférieures à -4°C) sur les trois derniers jours, atteignant même -7 à -10 degrés le 28 !

Insolation – Un soleil présent sur le tard.

Avec 119 heures de présence à Niort et 106 heures à Poitiers, le soleil s’est montré à son avantage ce mois-ci, avec un excédent de 10 heures à Poitiers et de 13 heures à Niort.. Il y a en fait eu 3 périodes distinctes :

– du 1er au 12, où belles journée, journées grises et journées plus mitigées ont alterné ;

– du 13 au 20, où le soleil a été absent des débats (4 à 6 heures de présence seulement sur 8 jours ! ) ;

– du 21 au 27, avec une présence quasi-ininterrompue (sauf la nuit…) du soleil.

En résumé, du point de vue décadaire, la première décade a été « normalement » ensoleillée, la deuxième décade exceptionnellement grise (2ème rang à Niort et 6ème rang à Poitiers), la troisième décade se révélant à contrario exceptionnellement ensoleillée (3ème rang à Niort et 4ème rang à Poitiers) !

Vents – Influence anticyclonique.

Les vents ont été assez nettement dominants du Nord-Est, avec également quelques vents de Nord-Ouest et de secteur Sud. Il s’est montré dans l’ensemble modéré, et les journées avec des pointes supérieures à 40 km/h ont été assez nombreuses, Mais les vents n’ont jamais dépassé les 70 km/h, excepté le 13 à Loudun (70,6 km/h) et le 28 à Scillé (75,6 km/h).

A noté que ce vent modéré à assez fort de Nord-Est a accentué la sensation de froid sur la troisième décade, et plus particulièrement les trois derniers jours, notamment le 28 où la « température ressentie » (c’est-à-dire face au vent) a pu atteindre -15°C en seconde partie de nuit et début de matinée !

2017 – Faits marquants du mois de février

Température en hausse

Un mois de février doux avec des températures supérieurs aux normales saisonnières de 2°C, avec des températures minimales moyennes de 4 °C pour une valeur normale de 1,5°C et des températures maximales moyennes de 11,5°C pour une valeur normales de 9,5°C. Il a gelé seulement 5 jours en moyenne sur le Poitou.

Icone_SoleilVoilé

Les deux premières décades du mois ont été très ensoleillées avec plus de 30 et plus de 50 heures de soleil, mais la troisième décade est déficitaire avec moins de 20 heures de soleil. En conclusion, le mois de février 2017 à normalement été ensoleillé dans son ensemble avec plus de 108 heures à Poitiers, 103 heures à Niort, 92 heures à Montmorillon.

Icone_Pluvio_SPIEA

 

Les précipitations retrouvent enfin des valeurs normales, excédentaires sur la Vienne et les Gâtines Deux-Sévriennes et déficitaires sur la moitié sud des Deux-Sèvres. Nous relevons 63 mm à Niort, à Montmorillon et à Civray, 65 mm à Poitiers et 70 mm à Melle et à Scillé.

Icone_Manche_Air

 

Février a vu le retour des tempêtes, le 4 février le vent de sud-ouest a atteint 114 km/h à Scillé, 108 km/h à Montmorillon, 107 km/h à Thénezay, 105 km/h à Bressuire, 99 km/h à Niort et 95 km/h à Poitiers.

2017-02 : Synthèse climatique du mois de février 2017 sur le Poitou

Analyse générale

Sous l’influence d’une vaste dépression atlantique glissant sur l’Irlande, ce mois de février commence par un temps perturbé d’ouest générant une succession de tempête : Kurt le 3, Leiv le 4 et Marcel le 5, certes il y a du vent mais surtout il pleut ; puis ce temps agité et pluvieux finit par s’évacuer tranquillement le 6 et le 7.

A partir du 8, un anticyclone continental s’impose sur ce flux océanique installé depuis le début du mois et le vent prend alors une composante Nord puis Nord-Est , générant ainsi un temps plus froid et sec avec des gelées matinales du 9 au 12. Les hautes pressions ne tiennent pas le coup bien longtemps et dès le 13 en soirée, dans un flux de Sud, un front pluvieux remonte sur le Poitou dans un air très doux. On pourrait croire alors au printemps du 14 au 18 février avec des températures maximales bien au-dessus des normales de saison. Le ciel se couvre en troisième décade. Certes beaucoup plus de douceur la nuit, mais les après-midi bien plus moroses, nous rappellent que l’hiver n’est pas encore fini. D’ailleurs, les 27 et 28, c’est à nouveau, un temps océanique très perturbé, venteux et pluvieux qui s’intéresse à notre région…

Précipitations

Enfin des pluies ! Elles se répartissent en trois épisodes. La première période perturbée, du 2 au 7, recueille de 24 mm à Thouars jusqu’à 54 mm à Pougne-hérisson, autour des 35 mm sur les autres postes pluviométriques. La seconde période est plus courte et ne concerne que les journées du 12 et 13. Plus de pluie au Sud du Poitou avec 8 mm à Brux et seulement 2 à 4 mm sur le Nord de la région. Le troisième épisode pluvieux, se déroule en toute fin du mois les 27 et 28 et déborde le 1er Mars. Sur les deux derniers jours de février, la lame d’eau recueillie, varie de 18 mm à Archigny dans l’est de la Vienne à 33 mm sur la Gâtine poitevine à Parthenay.

En tout et pour tout sur la région du Poitou, les pluies de février 2017dépassent les normales de saison.

Températures

La douceur caractérise cette période de l’année, troisième et dernier mois de l’hiver météorologique. Partout les températures moyennes sont supérieures d’environ 2 degrés par rapport aux normales de saison, aussi bien pour les minimales que pour les maximales. Le printemps fait une incursion vers la mi-février. Du 13 au 18, les températures maximales sont exceptionnellement douces jusqu’à 7 degrés au-dessus des valeurs de saison. Le 16 février, à Prin-Deyrançon dans le Sud des Deux-Sèvres, on relève jusqu’à 19,1 °C sous abri, la journée est largement ensoleillée avec un tout petit vent de Sud.

Insolation

L’ensoleillement de ce mois de février 2017 est sensiblement normal aux moyennes saisonnières. 109 heures de soleil à Poitiers pour une normale de 96 heures et seulement 104 heures à Niort pour une normale de 106 heures. La première décade est lumineuse mais sans plus, la seconde décade est quasiment printanière et le soleil l’emporte largement sur les nuages. Par contre, la dernière décade est plutôt grise sous une couverture nuageuse prédominante.

Les vents

Le temps agité du début du mois se caractérise par le passage de trois tempêtes successives. Tout d’abord, le 3 février, la tempête Kurt souffle de secteur Ouest-Sud-Ouest les 114 Km/h à Scillé à l’Ouest des Deux-Sèvres, mais aussi les 106 Km/h à Thenezay un peu plus à l’Est.

Puis le 4, c’est au tour de LEIV, la seconde tempête. Les vents les plus forts passent plus au Sud de la région et on enregistre alors des rafales de Sud-Ouest à 113 Km/h à Melle dans les Deux-Sèvres ou des rafales de Sud à 108 Km/h à Montmorillon dans le Sud Vienne.

Enfin la tempête Marcel, le 5 février, un peu moins forte que les précédentes, en tout cas sur notre région, n’enregistre qu’un petit 88 Km/h sur les hauteurs de Scillé le point le plus venté de la Gâtine poitevine.

En fin de mois, au passage des fronts pluvio-orageux des 27 et 28, Les vents de Sud-Ouest soufflent au-delà des 80 Km/h et la station de Niort enregistre une pointe de Sud-Ouest à 99 Km/h le 27.

2016-02 : Synthèse climatique du mois de février 2016 sur le Poitou

Analyse générale :

Dans la continuité de janvier, ce mois de février fût bien arrosé une nouvelle fois avec un excédent marqué de 50 à 80% en Vienne mais il atteint par endroit 120% en Deux-Sèvres. Le défilé des perturbations dans un flux plutôt doux de secteur Sud-Ouest a beaucoup participé à cet arrosage. Les températures sont globalement douces autour de 1,2° à 1.5°C en moyenne au dessus des normales, davantage dû aux températures minimales. L’ensoleillement pâtit de ce mois perturbé avec un léger déficit qui s’accentue du Nord vers le Sud du Poitou.

Précipitations :

Les pluies ont encore été copieuses, elles s’échelonnent autour de 65 mm sur Thouars pour la zone la moins arrosée jusqu’à 162 mm à Surin ou La Touche-Poupard, soit vers le Sud Gâtines et Haut Val-de-Sèvre pour les plus arrosées. On a presque un dégradé Nord –> Sud-Ouest du Poitou : en effet les hauteurs d’eau dépassent les 100mm au Sud d’une ligne Bressuire-Montmorillon avec des précipitations globalement plus fortes sur les Deux-Sèvres souvent autour de 110-130 mm. L’excédent est de 50 à 60% sur le Nord Poitou du boccage au loudunais en passant par le thouarsais. Ailleurs il est de l’ordre de 60 à 90% pour dépasser les 100% sur le Sud des Gâtines et sur la frange Sud et Est du mêllois en débordant vers le civraisien.

On note en moyenne 13 à 18 jours de pluie significative, on est au dessus de la normale qui se situe vers 8 à 10 jours. Les pluies se sont produites le plus souvent du 2 au 13, le 18 avec parfois un peu de neige seule ou mêlée à la pluie et du 20 au 24. Quelques journées copieusement arrosées : le 8 ( 23,7mm à Surin ) et le 9 ( 20,6mm à St-Maixent ), puis les 11, 12 et 13 avec des cumuls sur ces 3 jours qui dépassent souvent les 30mm sauf sur le Nord du Poitou voire les 50mm comme sur Surin et St-Maixent et, localement le 24 ( 22,5mm à Dangé Fléau- 22,8mm à Bressuire ).

Températures :

Malgré un écart qui se resserre, la douceur reste présente concluant l’hiver météorologique par une période de douceur assez exceptionnelle. Les températures moyennes sont au dessus des normales autour de 1,2°C à 1,5°C . C’est davantage dû aux minimales qui sont au dessus des normales vers +1,7°C à +2°C qu’aux maximales se limitant vers +0,6°C à +1°C en excédent. Les gelées sont peu fréquentes, on dénombre de 4 à 7 jours en moyenne pour une normale de l’ordre de 10 à 12 jours. La journée la plus froide est à l’unanimité le 17 avec des minimales souvent inférieures à –4°C  au plus bas on trouve les –7,4°C à Pougne-Hérisson, les –7,1°C à Bressuire et Benassay , et les –6,5°C à Parthenay. La période du 16 au 19 étant la plus froide du mois suivie de la fin du mois du 27 au 29 mais plus limitée. Par contre, bonne douceur du 1 au 14 quasiment puis du 20 au 24 avec des maximales souvent supérieures à 10°C, la journée la plus douce étant le 6 avec des maximales au delà des 14 ou 15°C voire 16°C sur le Sud du Poitou : 16,3°C à Prin-Deyrançon et 16,1°C au Vigeant.

Insolation :

Le soleil n’a pas vraiment était brillant, il accuse un déficit sur presque l’ensemble du Poitou sauf sur le boccage bressuirais proche de la normale. Le déficit marque un dégradé du Nord-Ouest vers le Sud-Est du Poitou. Le montmorillonais étant le plus pénalisé avec un manque de 20% soit autour de 18h de soleil en moins, alors que Poitiers ne perd que 3h avec 93h, Niort affichant un manque de 15h avec seulement 91h. La seconde décade est normalement ensoleillée voire en léger excès sue le Nord, la seconde et la 3ème étant déficitaires en concordance avec le passage des perturbations apportant de nombreux nuages

Les vents :

La dominante des vents est de nouveau orientée au Sud-Ouest qui apporte bien entendu la douceur évoquée avec les températures. Les petites périodes froides sont générées par des vents venant du Nord-Nord-Est. Globalement les vents sont restés soutenus une grande partie du mois avec beaucoup de journées avec des pointes dépassant les 40 km/h. La période très perturbée du 1 au 14 voit même des passages de tempêtes les 8, 9 et 13 avec des rafales de Sud-Ouest dépassant souvent les 90 km/h voire les 100-110 km/h sur le Poitou : rafales les plus fortes, 108 km/h à Niort, 112 km/h à Bressuire et 115 km/h à Poitiers le 13. Un mois donc très venteux.

2015-02 : Synthèse climatique du mois de février 2015 sur le Poitou

Analyse générale

Quasiment et enfin un mois marqué par l’hiver. En effet, février 2015 est plutôt froid tant au niveau des minimales que des maximales avec des précipitations légèrement excédentaires sauf sur un axe Ouest-Gâtine jusqu’au Haut Val de Sèvre et aussi dans le civraisien, où un léger déficit se fait sentir. Côté soleil, notons un léger manque de soleil sur une grande partie du Poitou, le quart Nord s’en sort un peu mieux avec un léger excédent. Le vent est partagé entre une dominante Nord-Nord-Est à tendance donc froide mais sèche la première décade dû à une période anticyclonique puis une dominante Sud-Ouest plus douce mais humide la dernière décade avec le passage de perturbations.

Précipitations

Globalement, les précipitations sont un peu au dessus des normales, léger excédent sur l’ensemble du Poitou de l’ordre de 5 à 15% en moyenne localement 20% à l’exception d’un petit axe déficitaire ( 10 à 20% ) sur les hauteurs de Gâtine jusqu’à Lusignan mais aussi sur le Sud du civraisien. Sur le Thouarsais et la moitié Nord de la Vienne les hauteurs d’eau varient entre 41mm et 60mm : ainsi on a relevé 42,5mm à Thouars, 47,4mm à Thenezay, 49,4mm à Thuré et 59,7mm à Poitiers-Biard. Plus au Sud de la zone précitée, soit le reste des Deux-Sèvres et jusqu’au montmorillonais les précipitations s’étagent entre 65mm et 90mm : 67mm à Montmorillon et St Maixent, 71mm à Journet, 72mm à Niort, 77mm à Melle et Surin et la palme pour Cerizay avec 89mm, le plus arrosé. De faibles chutes de neige se sont produites le 3 et la nuit suivante donnant en moyenne de 1 à 2cm de neige au sol mais les journées de pluie les plus marquantes se sont produites les 13, 14 et 16 puis entre le 20 et le 28 avec un break le 27. On dépasse souvent les 10 mm le 13 : 21,8mm à Cerizay, 15,9mm à Pougne-hérisson, 14,6mm à Benassay, le 16 également mais surtout en Deux-Sèvres : 14,7mm à Pougne-hérisson, 14,3mm à Surin et le 20, 22mm à Cerizay, 19mm à Pougne-hérisson, 15,9mm à Parthenay, 14,9mm à Melle et 12,5mm à Poitiers-Biard. Le nombre de jours de pluie est dans l’ensemble proche de la normale, voisin de 10 jours.

Températures

Ce mois est pour une fois froid donc plutôt marqué par l’hiver.. Les températures moyennes sont inférieures aux normales de 1.3°C en général mais atteignent en certains endroits 1.7°C à 1.8°C en dessous comme vers Bressuire (79), Benassay, Martaizé, Journet ou Dangé (86). Cette baisse est légèrement plus marquée au niveau des minimales sur l’ensemble du Poitou mais très contrastée malgré tout selon les sites : la moyenne des minimales s’échelonne ce mois entre 0.3 °C et 1 °C en général ; concernant les maximales, la baisse est sensiblement atténuée en Deux-Sèvres : la moyenne des maximales s’établit vers 8.3 à 8.4 °C en Vienne, beaucoup plus contrastée en Deux-Sèvres avec 7.8°C sur le bocage pour atteindre 9.3 °C en Thouarsais et Niortais. On dépasse la normale en jours de gelées ( 9 à 11 jours ) pour avoir ce mois en moyenne 12 à 14 jours de gelées mais on atteint localement les 15 jours à Bressuire, Pougne-Hérisson, Niort, Benassay, Doussay et La Ferrière-Airoux pour culminer même à 18 jours comme au Vigeant (86). Les gelées sont fréquentes et quasi généralisées du 2 au 12 puis les 16, 19 et 22. Les gelées les plus fortes se produisant souvent le 11 avec –5.1 °C à Dangé (86), -5.3 °C à Thénezay (79), –6 °C au Vigeant (86) et –7.3 °C à Martaizé (86).

Insolation

Un petit manque de soleil pour ce mois mais le déficit est malgré tout limité autour de 5 à 6% sur les ¾ du Poitou : 91h à Poitiers au lieu des 96h normales, 100h à Niort au lieu des 106h. Seul l’extrême Nord du Poitou a grappillé quelques heures de bonus comme à Loudun 107h au lieu des 101h de normale. En répartition, la 1ère décade à caractère anticyclonique est très bien ensoleillée, la seconde plus perturbée et donc nuageuse annule quasiment cet avantage et la 3ème est en très léger déficit à cause des nombreux passages pluvieux.

Les vents

Les vents dominant de ce mois de février sont donc partagés entre le Nord-Nord-Est a caractère anticyclonique mais plutôt froid de la période du 1er au 12 et épisodiquement les 17 et 18 et la direction Sud-Ouest sur le reste du mois dans des périodes plus perturbées apportant un peu de douceur.

Notons quelques rafales enregistrées ce mois : 70.2 km/h à Niort le 14 par vent d’Ouest, 73 km/h à Loudun le 13 par vent de Sud-Sud-Est et les 74 km/h à Scillé le 13 par vent de Sud-Sud-Ouest. Ailleurs les rafales sont restées cantonnées sous les 70 km/h.