Category Archives: Suivi Climatique

2021-01 : Synthèse climatique du mois de janvier sur le Poitou-Charentes

Mois bien arrosé, normalement ensoleillé et assez venteux.

Précipitations :

Après un mois de Décembre bien pluvieux, les précipitations sont encore excédentaires ce mois, avec des cumuls qui s’échelonnent de 97,2 mm à Angoulême à 143,9 mm à Passirac en Charente, et de 81 mm à Marans à 127,6 mm à Villiers Couture en Charente-Maritime, ce qui représente 10 à 60% de plus que la normale d’un mois de Janvier.

Temps perturbé du 1 au 3 touchant surtout la côte charentaise, avec des pluies fortes à St Clément des Baleines avec 27,3 mm le 3. Temps plus calme du 4 au 19, entrecoupés de petits passages de pluies ou bruines du 12 au 14 et le 16. Puis à partir du 20, les pluies deviennent fréquentes et quotidiennes, et parfois soutenues, notamment le 28 dans le Nord de la Charente et l’Est de la Charente-Maritime avec 27,2 mm au Vieux Cérier (16) et 28,2 mm à Villiers Couture (17); ainsi que le 31, avec le passage de la dépression «Justine», dans la moitié Sud des Charentes, avec 30,6 mm à Passirac (16), 29,3 à Cognac (16), 28 à Louzac (16) et 27,4 à Montlieu la Garde (17).

La 3ème décade a donc été très pluvieuse, avec des cumuls compris entre 80 et 120 mm : le maximum s’est produit à Passirac avec 117,7 mm, et il constitue un record pour ce poste (ouvert en 1979) pour une fin Janvier, dépassant l’ancien record de 112,2 mm en 1988.

A noter, de petites chutes de neige ou de pluies et neige mêlées par endroits sur la période du 3 au 5.

Températures :

Les températures moyennes sont proches de la normale, ou très légèrement inférieures, allant jusqu’à -0,7°C à Tusson, mais il y un grand écart entre le début de mois assez froid et la fin du mois très douce.

Les températures minimales sont proches de la normale, avec des périodes de petites gelées, parfois un peu plus fortes, notamment le 8 (journée la plus froide du mois), descendant en dessous de -5°C dans l’Est de la Charente-Martime et la Charente, jusqu’à -8°C à Tusson(16), et -6 à Cognac(16), Barbezieux(16) et Villiers Couture(17); puis le 16 avec -6,3°C à Tusson, ainsi que le 26 avec -6,6°C à Tusson et -5 au Vieux Cérier(16). Ces périodes de gelées sont entrecoupées de périodes de net redoux, notamment les 13, 21 et 31 où les températures sont voisines de 8 ou 9°C, et même jusqu’à 10 à 12°C du 28 au 30. La journée du 28 se classe parmi les plus douces, pour un mois de Janvier, comme à Barbezieux (ouverture en 1877) en 3ème position avec 11,5°C (record de 12,3°C le 31/01/2020), et à Montlieu(1959) au 6ème rang avec 11,8°C (record de 12,8°C le 19/01/2007).

Les températures maximales sont légèrement inférieures à la normale du mois (entre 0 et -1°C). En début de mois, jusqu’au 11, elles sont vraiment fraîches, comprises entre 3 et 7°C, avec des périodes froides où on relève moins de 2°C, comme à Saulgond(16) et Montemboeuf(16) le 2 avec 0,6°C, puis le 4 avec 1,2°C à Passirac(16) et 1,3°C à Montemboeu(16), puis à nouveau les 5 et 6 dans l’Est Charente, suivies du 8 pour la Charente et le Nord-Est Saintonge avec seulement 0,3°C à La Couronne(16) et Angoulême(16), 0,8°C à Villiers Couture(17). Puis elles se radoucissent à partir du 12 jusqu’à la fin du mois, devenant supérieures de 2 à 5°C à la normale, le maximum se produisant le 28 en Charente-Maritime à Montlieu avec 14,5°C et en Charente à Rioux Martin avec 14,3°C; le lendemain, elles atteignent encore 14,1°C à Barbezieux et Passirac.

Ensoleillement :

L’insolation est proche de la normale ou très légèrement déficitaire, variant de 64h53 à Montemboeuf(16) à 90h22 à Royan(17). Il y a quelques belles journées ce mois, notamment les 10 et 11, et les 18 et 19; par contre, le soleil a été peu présent en 3ème décade avec le temps perturbé.

Vents :

Les vents sont dominants, à proportions égales, entre le Sud/Sud-Ouest (périodes de temps perturbé) et le Nord/Nord-Est (périodes d’accalmie). Ils sont le plus souvent faibles à modérés, sur la période du 1 au 19, mais deviennent parfois assez forts à forts, notamment les 9 et 10, avec des rafales de 40 à 60 km/h dans les terres et jusqu’à 93 km/h à St Clément des Baleines (17) et 73 à Chassiron (17) par vent de Nord-Est, ainsi que le 14 avec 72 km/h aux Baleines par vent de Nord-Ouest. Puis ils restent soutenus sur la période du 20 au 31, soufflant parfois en tempête, notamment du 20 au 23, avec la succession de dépressions (Gaëtan, Hortense, Ignacio), avec des rafales jusqu’à 91 km/h aux Baleines le 20; puis atteignant 127 à St Agnant (17), 116 à Chassiron et 115 aux Baleines le 21, et de 60 à 90 km/h dans les terres; ainsi que 92 aux Baleines le 22; et se renforçant également dans les terres le 23, avec des pointes de 128 km/h aux Baleines, 107 à La Rochelle, 92 à Chassiron, 87 à Tusson(16), 82 à Montemboeuf(16) et Royan(17). Puis en fin de mois, au passage de la dépression «Justine», les rafales atteignent encore 94 km/h aux Baleines, 90 à Chassiron, 75 à La Rochelle le 30; puis le lendemain, 86 à la pointe de l’île de Ré, 79 à Cognac(16) et 76 à Montemboeuf.

2021-Faits marquants du mois de Janvier

Température en hausse

Températures légèrement inférieur aux normales

Les températures moyennes mensuelles sont 0,2 à 0,5°C inférieur aux normales sur l’ensemble du Poitou.

Le nombre de jours de gelée sous abri sont de l’ordre de 12 à 15 pour une moyenne de 9 à 12 jours. Mais nous n’avons pas eu de forte gelée.

Icone_Pluvio_SPIEA

Un mois de janvier très pluvieux

Les cumuls atteignant 215% de la normale à Châtellerault (123 mm pour une normale de 57 mm), 199% à la Trimouille (135 mm pour une normale de 68 mm). La commune la plus arrosée a été SECONDIGNY avec 202,4 mm pour une normale d’un mois de janvier de 127,8 mm. La commune la moins arrosée a été THOUARS avec 73,5 mm pour une normale de 51,9 mm.

Icone_Soleil_Nuage_Pluie

Le soleil a brillé par son absence

L’insolation est déficitaire sur le Poitou avec seulement 68 heures de soleil à Niort pour une normale de 78 heures, 66 heures à Poitiers pour une normale de 69 heures, 61 heures à Montmorillon et 57 heures à Loudun

Icone_Vent_Pluie

Du vent mais sans excès

Les tempêtes ont épargné le Poitou, le vent n’a pas atteint les 100 km/h.

89,6 km/h à Poitiers, 84,2 km/h à Niort, 83,9 km:h à Montmorillon le 21 janvier.

2021-01 : Synthèse climatique du mois de janvier sur la région

Un début d’année assez contrasté

Dans la lignée d’une fin d’année 2020 froide, le temps reste hivernal jusqu’au 11, avec souvent de fortes gelées et quelques chutes de neige jusqu’en plaine. A partir du 12, un flux océanique perturbé plus doux se met en place, les précipitations et la douceur s’accentuant encore sur la dernière décade, et particulièrement les 5 derniers jours. Les pluies mensuelles sont globalement excédentaires. Localement proches des normales sur l’est du Limousin, l’ouest du Poitou-Charentes et les Pyrénées, elles sont par endroits largement excédentaires, principalement sur le sud-est de la Gironde, les Landes et le Lot-et-Garonne. Les températures sont soit proches des normales, soit légèrement plus froides. Mais sur le sud-est du Limousin, le froid s’est particulièrement fait ressentir, l’écart à la normale allant de -1 à -2 degrés. En moyenne sur l’ensemble de la région, l’écart à la normale est de -0.5 degrés. A noter que les mois de janvier 2019 (-0.9 degrés) et janvier 2017 (-2 degrés) ont été plus froids. Quant à l’ensoleillement, il généralement proche des normales ou légèrement déficitaire, avec un déficit accentué sur l’est du Limousin et le sud de la région.

Fait marquant

Des inondations en fin de mois

Les précipitations des 5 derniers jours du mois apportent un mois de pluie sur une grande partie de la région. Le 27, une 1ère zone de pluies modérées traversent la région l’après-midi. Le 28, le Poitou-Charentes et le Limousin ont été faiblement arrosé, les pluies glissant vers le sud la nuit suivante en s’intensifiant. Ces pluies restent bloquées sur les Pyrénées le lendemain, alors qu’un nouvel axe pluvieux, associé à la dépression "Justine", aborde le nord de la région. Les pluies traversent la région dans la matinée du 30, suivies d’averses l’après-midi. Le 31, un axe faiblement pluvieux traverse la région d’ouest en est l’après-midi, suivi la nuit suivante de pluies plus modérées. Toutes ces pluies de fin du mois arrivent sur un sol saturé et les cours d’eau débordent (vigilance ORANGE crue sur toute la région excepté le Poitou).

Températures

C’est donc un mois de janvier plutôt froid que nous avons connu, particulièrement en Corrèze. En effet, la grande douceur des 5 derniers jours pluvieux n’a pu compenser le froid parfois intense qui a régné jusqu’au 11. En effet, ces 11 premiers jours du mois ont été particulièrement froids, avec des températures maximales souvent au moins 5 degrés en-dessous des normales de saison. Notre région a ainsi connu des gelées généralisées le 8 et le 11 : – le 8, les températures minimales atteignent fréquemment -3 à -6°C, descendant même jusqu’à -7/-8°C degrés localement : -7.3°C à Fargues-sur-Ourbise (47), -7.8°C à Saint-Privat (19), -8°C à Tusson (16), -8.1°C à Lanne-en-Baretous (64) ; – le 11, le froid s’accentue encore un peu : -7.9°C à Boussac (23), -8.6°C à Nexon (27), -8.8°C à Montignac (24), -9.2°C à Fargues-sur-Ourbise, -10.6°C à Camps (19) et -12.1°C à Saint-Privat. Le mois s’est cependant terminé dans une grande douceur, avec des minimales de 3 à 8 degrés au-dessus des normales les 27 et 28, et des maximales de 6 à 10 degrés au-dessus des normales le 28, les records n’étant cependant pas atteints.

Précipitations

Si le cumul mensuel n’atteint que 60 à 80 mm sur le tiers nord-est du Poitou et l’est de la Creuse, il dépasse presque partout ailleurs les 100 mm. Il approche même localement voire dépasse 200 mm dans le Limousin, les Landes et le sud-est des Pyrénées Atlantiques. Comme on l’a vu, les précipitations sont donc globalement excédentaires, l’excédent dépassant même les 150%, ponctuellement dans les Deux- Sèvres, plus généralement dans le Limousin, les Landes et les Pyrénées Atlantiques, et même 200% à Cazats (33), Belis (40) et Reaup (47). C’est le poste d’Archigny (86) qui a été le moins arrosé, avec un peu moins de 61 mm, soit 95% de la normale. A contrario, c’est le poste de Bugeat (19) qui a été le plus arrosé, avec 237.4 mm, soit 148% de la normale, alors que, dans les Pyrénées, c’est à Laruns-Hourat qu’il est tombé le plus d’eau, avec 272.1 mm. La journée globalement la plus arrosée a été celle du 30, particulièrement dans les Pyrénées Atlantiques où le cumul a souvent dépassé 40 mm : 42.6 mm à Navarrenx, 44 mm à Pau, 45.4 mm à Laruns, et 49.5 mm à Lembeye.

INSOLATION

L’insolation est déficitaire sur le Poitou avec seulement 68 heures de soleil à Niort pour une normale de 78 heures, 66 heures à Poitiers pour une normale de 69 heures, 61 heures à Montmorillon et 57 heures à Loudun.

Précipitations de janvier à décembre 2021

Cumul de l’année en cours

Janvier 2021 : Un mois de janvier très pluvieux avec des cumuls atteignant 215% de la normale à Châtellerault (123 mm pour une normale de 57 mm), 199% à la Trimouille (135 mm pour une normale de 68 mm). La commune la plus arrosée a été SECONDIGNY avec 202,4 mm pour une normale d’un mois de janvier de 127,8 mm. La commune la moins arrosée a été THOUARS avec 73,5 mm pour une normale de 51,9 mm.

Précipitations mois par mois sur le Poitou pour l’année 2021

Janvier 2021 : Un mois de janvier très pluvieux avec des cumuls atteignant 215% de la normale à Châtellerault (123 mm pour une normale de 57 mm), 199% à la Trimouille (135 mm pour une normale de 68 mm). La commune la plus arrosée a été SECONDIGNY avec 202,4 mm pour une normale d’un mois de janvier de 127,8 mm. La commune la moins arrosée a été THOUARS avec 73,5 mm pour une normale de 51,9 mm.

image

Bilan climatique de l’année 2020 dans le Poitou-Charentes

Une année globalement normalement arrosée et assez bien ensoleillée, mais exceptionnellement chaude.

Précipitations :

Elles sont globalement proches des normales, généralement entre -10 et +10 %. Très localement, elles sont un peu plus déficitaires, avec -18 % à Archigny (86) ; mais plus souvent, l’excédent est un peu plus important (+10 à +20%), notamment à l’Ouest d’une ligne passant par Secondigny (79), Surin (79), Prin-Deyrançon (79), et Saint-Agnant (17), ou très localement comme à Lezay (79) et dans la pointe Sud des Charentes.

Dans le détail, les mois déficitaires ont alterné avec ceux excédentaires :

Janvier s’est avéré assez déficitaire, surtout sur la moitié Nord du Poitou, mais aussi excédentaire sur la moitié Sud des Deux-Sèvres et la moitié Nord de la Charente Maritime.

– Le mois de Février a été bien arrosé sur la moitié Nord-Ouest de la région, mais déficitaire au Sud-Est.

Mars a mis tout le monde d’accord avec des précipitations partout assez largement excédentaires, bien que de façon moindre sur l’Est de la Vienne et le Sud-Est de la Charente.

– Au contraire du mois de Février, Avril a été déficitaire sur la moitié Nord-Ouest de la région, mais un peu plus arrosé sur le Sud-Est.

– Le mois de Mai a de nouveau vu un fort contraste entre le Sud-Est, très sec, et le Nord-Ouest, bien arrosé sauf localement sur la Gâtine et la pointe Nord-Ouest des Deux-Sèvres.

– En Juin, même si ponctuellement les précipitations se rapprochent de la normales, elles sont partout ailleurs assez nettement excédentaires.

– Le mois de Juillet s’est révélé, lui, exceptionnellement sec !

– Pour le mois d’Août, essentiellement arrosé par des averses souvent orageuses, la région se trouve très contrastée, avec localement de forts excédents, notamment sur le Nord de la Vienne et le quart Sud-Ouest de la Charente, et ailleurs de forts déficits, particulièrement sur le tiers Est de la Vienne.

Septembre a globalement été déficitaire, mais ponctuellement excédentaire, notamment sur l’Ouest des Deux-Sèvres et la pointe Est de la Vienne.

– Les précipitations du mois d’Octobre ont a nouveau été assez nettement excédentaires sur l’ensemble de la région, sauf très localement sur la Vienne.

– A contrario, le mois de Novembre s’est révélé particulièrement peu arrosé.

– Enfin, l’année s’est terminée avec des précipitations assez nettement excédentaires pour le mois de Décembre.

Ce sont comme souvent les Deux-Sèvres qui, sur l’année, englobent les extrêmes des cumuls annuels, avec 546 mm à Thouars, contre 1316 mm à Secondigny.

Températures :

L’année 2020 est l’année la plus chaude jamais observée depuis 100 ans !

Seul pour les postes de Ménigoute (79) et de Civray (86) l’année 2018 a été plus chaude.

L’écart avec la normale varie de +1.3 à +2.1 degrés. Il faut dire que, sur l’année, tous les mois se sont révélés plus chauds, généralement de +1 à +2 degrés, parfois de +2 à +3 degrés, voire de +3 à +4 degrés. Seul le mois d’Octobre a connu des températures proches des normales. Par contre, si on regarde séparément les températures minimales et maximales, il faut nuancer le constat : si, globalement, l’année 2020 reste la plus chaude pour chaque paramètre, on trouve localement des années plus chaudes, aussi bien pour les minimales que pour les maximales.

Il faut tout de même remarquer que, malgré ce record de chaleur, l’année 2020 n’a pas connu beaucoup de journées de forte chaleur (Tx>=35°C), surtout comparée aux années 2019, 2003. C’est donc bien la continuité de la douceur tout au long de l’année, sans coup de froid, qui fait de 2020 une année record.

Insolation :

Le cumul annuel de l’ensoleillement atteint 2100 à 2200 heures dans les terres, mais se rapprochent des 2400 près des côtes charentaises. Il s’en suit un petit excédent, de +6.5 % à Niort, +9.9 % à Cognac, et +13.4 % à Poitiers. Petit rappel des ensoleillements mensuels :

– Le mois de Janvier a été bien ensoleillé, surtout à Poitiers où l’excédent dépasse +50 %, en faisant un des mois de Janvier les plus ensoleillés après 1959 et 2017.

– Pour le mois de Février, les valeurs ne sont que légèrement supérieures à la normale (+4 à +8%) à Cognac et Poitiers, mais déficitaire de plus de -14 % à Niort.

Mars a connu un ensoleillement très légèrement excédentaire (autour de +5%).

– En Avril, si l’excédent est resté faible à Cognac, il a atteint +16 % à Niort et +20 % à Poitiers.

– Le mois de Mai a été exceptionnellement bien ensoleillé, arrivant ainsi en 3ème ou 4ème position des mois de Mai les plus ensoleillés depuis 70 ans.

– Le mois de Juin a été dominé par les nuages, avec du coup un déficit de -12 à -20 %.

– Le soleil s’est montré à nouveau généreux sur le mois de Juillet, avec un excédent voisin de +25 %.

– Si, au mois, d’Août, l’ensoleillement est proche de la normale à Cognac, le déficit avoisine les -10 % à Niort et Poitiers.

– Assez belle présence du soleil au mois de Septembre, conduisant à un excédent de +10 à +15 %.

– Par contre, Octobre a vu la grisaille prendre le dessus, avec un déficit de -20 à -30 %.

– Mais le soleil est revenu en force au mois de Novembre, avec un excédent atteignant +67 % à Niort, + 87 % à Cognac, et même +96 % à Poitiers : jamais, depuis 1945, un mois de Novembre n’avait été aussi ensoleillé !

– En Décembre, si l’ensoleillement est resté proche de la normale à Poitiers, il a connu un déficit de -12 à -14 % à Niort et Cognac.

Vent :

Voici la liste des différentes dépressions et tempêtes qui ont généré sur notre région des rafales ayant atteint ou dépassé : 90 km/h dans les terres, 100 km/h sur la côte, 110 km/h à Chassiron et 120 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– Le 9 Février, une dépression nommée « Ciara » traverse l’Ecosse, donnant sur notre région des pointes à : 91.1 km/h à Poitiers, 92.9 km/h à Thénezay, 96 km/h à Tusson, 96.5 km/h à Scillé.

– Le 13, c’est la dépression « Inès » qui traverse l’Irlande : 91.8 km/h à Montmorillon, 93.2 km/h à Thénezay, 95.4 km/h à Scillé.

– Un temps instable et venteux affecte le Nord-Ouest de la Charente le 26 : 101.5 km/h à La Rochelle, 122 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– L’arrivée de la tempête « Jorge » le 29 Février sur les Îles Britanniques occasionnent de fortes rafales locales : 90.7 km/h à Poitiers et 103 km/h à La Rochelle.

– Le lendemain, au 1er Mars, c’est la tempête « Léon » qui arrive sur le pays, donnant de fortes rafales surtout sur le Poitou : 93 km/h à Saintes, 93.6 km/h à Montmorillon, 94 km/h à Poitiers, 96.5 km/h à Melle, 96.8 km/h à Scillé, et 100.8 km/h à Archigny.

– Dans la nuit du 4 au 5 Mars, l’arrivée de la dépression « Norberto » sur la pointe Bretagne, génère le 5 un temps instable avec de fortes averses et des coups de vent locaux : 91.1 km/h à Tusson.

– Le 30 Avril, après une limite pluvieuse, des averses orageuses sont localement accompagnées de fortes rafales de vent : 104 km/h à Saint-Germain de Lusignan.

– Le 3 Octobre, la tempête « Alex » stagne sur le quart Ouest de la France, générant de fortes rafales locales sur la moitié Nord-Ouest de la région : 103 km/h à Melle, 106 km/h à La Rochelle, et 125.3 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– Le 21 Octobre, c’est au tour de la dépression « Barbara », de passer au large des côte vendéenne : 96.8 km/h à Scillé.

– Le 11 Décembre, un régime d’averse affecte la région, avec de fortes rafales sur le Nord-Ouest : 91.8 km/h à Scillé.

– Le 27 Décembre, une profonde dépression « Bella » arrive au Nord de l’Ecosse, générant un peu partout sur la région de fortes rafales de vent : 92.2 km/h à Bressuire, 100 km/h à Royan, 101.9 km/h à Scillé, 106 km/h à La Rochelle, 111.2 km/h à Chassiron, 133.2 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– Le lendemain, la dépression « Bella » descend sur le Nord de la France, donnant un temps très agité avec de fortes bourrasques, notamment dans les îles charentaises : 121.7 km/h à Saint-Clément des Baleines.

2020-Faits marquants du mois de décembre

Température en hausse

Encore un mois plus chaud que la normale

Les températures moyennes sont plus chaudes que la normale de +1.3 à +1.8 degrés.

Ce mois de Décembre se divise en fait en 3 périodes distinctes : du 1er au 9, où les températures sont plutôt fraîches, au mieux proches des normales ; du 10 au 23 où règne une grande douceur, avec des températures parfois supérieures de 7 à 9 degrés au-dessus des normales ; du 24 au 31, où on retrouve des valeurs de saison, avec quelques journées fraîches.

Icone_Pluvio_SPIEA

Mois pluvieux

Les précipitations sont assez nettement excédentaires, de 40 à 60 % sur le Poitou, et de 60 à 120 % sur les Charentes. Ce déficit est cependant moindre sur le Nord-Ouest des Deux-Sèvres où il n’atteint « que » 10 à 30 %. Les précipitations recueillies sont comprises entre 73,5 mm à Thouars pour une normale de 56,5 mm et 202,4 mm à Secondigny pour une normale de 125 mm. Les précipitations sur le Poitou sont partout excédentaires.

Icone_Soleil_Nuage_Pluie

Pluie et soleil ne font pas bon ménage

Avec 50 à 90 heures d’Est en Ouest, de 49 heures à Montmorillon (86)  l’ensoleillement de ce mois de Décembre est globalement déficitaire. Si ce déficit est quasi nul à Poitiers (-2.4%), il atteint -11.6 % à Niort,

Icone_Vent_Pluie

Tempétueux

– Le 11 Décembre, un régime d’averse affecte la région, avec de fortes rafales sur le Nord-Ouest : 91.8 km/h à Scillé.

– Le 27 Décembre, une profonde dépression « Bella » arrive au Nord de l’Ecosse, générant un peu partout sur la région de fortes rafales de vent : 92.2 km/h à Bressuire, 101.9 km/h à Scillé.

– Le lendemain, la dépression « Bella » descend sur le Nord de la France, donnant un temps très agité avec de fortes bourrasques.

2020-12 : Synthèse climatique du mois de novembre sur le Poitou-Charentes

Mois très perturbé, avec pluie et douceur, conduisant à un déficit d’ensoleillement

Le mois commence sous l’influence d’un anticyclone, avec peu ou pas de précipitation et des températures proches des normales. Le 3, une perturbation active s’enfonce dans l’après-midi, apportant douceur, pluie et vent. Le temps reste perturbé jusqu’au 16, avec une succession de passages pluvieux entrecoupés de périodes de temps instable avec des averses, avec de rares journées d’accalmie. S’en suit une longue période anticyclonique, du 17 au 26, durant laquelle un temps doux et sec l’emporte, mais où quelques perturbations peu actives arrivent malgré tout à traverser la région : le 19, le 21 avec des pluies plus importantes (5 à 15 mm, localement 25), puis les 23 et 24 avec un vent qui se renforce et des températures en nette baisse. Le temps reste perturbé le reste du mois, avec des pluies quotidiennes, pas mal de vent (jusqu’au 28), et des températures de saison.

Précipitations :

Elles sont assez nettement excédentaires, de 40 à 60 % sur le Poitou, et de 60 à 120 % sur les Charentes. Ce déficit est cependant moindre sur le Nord-Ouest des Deux-Sèvres où il n’atteint « que » 10 à 30 %.

On observe ainsi un dégradé Nord/Sud sur le cumul mensuel, allant de 75/100 mm sur le Centre-Nord du Poitou, à 200/225 sur le Centre-Sud des Charentes. Dans ce secteur, d’ailleurs, sur les 60 dernières années, Décembre 2020 est le 4ème mois de Décembre le plus arrosé à Montlieu (17) (après ceux de 1981, 1982 et 1993), et le 3ème pour Passirac (16) (après 1982 et 1993).

Les journées du 3 et du 27 ont été particulièrement arrosées : le 3, s’il n’est tombé « que » 10 à 20 mm sur la moitié Nord-Est du Poitou, la hauteur d’eau atteint le plus souvent 20 à 40 mm ailleurs, avec un maximum de 51 mm à Passirac ; le 27, le cumul quotidien n’a été que très localement inférieur à 20 mm (extrême Nord du Poitou et de la Charente Maritime), atteignant ailleurs là encore 20 à 40 mm (maximum de 41.6 mm au Vieux Cérier, dans le Nord de la Charente).

Thouars (79) est le poste le moins arrosé, avec 73.5 mm, et Passirac (16) le poste le plus arrosé, avec 227.5 mm.

Températures :

Les températures moyennes sont plus chaudes que la normale de +1.3 à +1.8 degrés. Et, si cette douceur est un peu moindre (+1.1 à +1.2) très localement (Sud Charente…), elle est plus importante (+2.1 à +2.2) sur les pointes Ouest des îles charentaises.

Ce mois de Décembre se divise en fait en 3 périodes distinctes : du 1er au 9, où les températures sont plutôt fraîches, au mieux proches des normales ; du 10 au 23 où règne une grande douceur, avec des températures parfois supérieures de 7 à 9 degrés au-dessus des normales ; du 24 au 31, où on retrouve des valeurs de saison, avec quelques journées fraîches.

Insolation :

Avec 50 à 90 heures d’Est en Ouest, de 49 heures à Montmorillon (86) à 88 heures à La Rochelle, l’ensoleillement de ce mois de Décembre est globalement légèrement déficitaire. Si ce déficit est quasi nul à Poitiers (-2.4%), il atteint 11.6 % à Niort, et 14.5 % à Cognac.

Ce petit déficit d’ensoleillement s’exprime par le nombre de jours avec des fractions d’ensoleillement (durée d’ensoleillement divisé par le durée théorique du jour) ? 20 % qui atteint 18 à 20 sur l’Est de la région, 11 à La Rochelle, et 13 à 15 ailleurs. A contrario, le nombre de jours avec des fractions d’ensoleillement >=80 % n’est que de 0 ou 1 (3 à 5 normalement) !

Vent :

Les vents sont assez nettement dominants d’un large secteur Sud, plutôt de Sud-Est sur la côte charentaise, et de Sud-Sud-Ouest dans la Vienne. On peut aussi noter pas mal de vents de secteur Nord-Ouest et de secteur Ouest. Par contre, dans les îles, l’éventail des vents va du Sud-Est au Nord. Il est à noter que partout, les vents de Nord-Nord-Est à Est-Sud-Est ont été quasi inexistants.

Les journées venteuses du mois :

– Le 3, liés à une perturbation traversant le région, les rafales de secteur Sud-Ouest atteignent 65 à 80 km/h dans les terres, 80 à 95 km/h vers la côte, et autour de 105 km/h dans les îles. A noter toutefois des rafales jusqu’à 103 km/h à Melle (79) !

– Le 4, on relève encore 60 à 70 km/h sur la côte, et 90 à 100 km/h dans les îles.

– Le 11, sous un régime d’averses orageuses, le vent atteint 76 km/h à Tusson (16) et 92 km/h à Scillé (79), ainsi que 85 à 90 km/h dans les îles.

– Le 21, liés à une perturbation faiblement pluvieuse, les vents de Sud soufflent en rafales dépassant très localement les 60 km/h.

– Le 23, une nouvelle perturbation est associée à des vents d’Ouest assez forts sur la moitié Nord-Ouest de la région, avec des pointes entre 60 et 75 km/h, jusqu’à 86 km/h à Scillé, 94 km/h à Chassiron, et 104 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– Les vents restent assez soutenus le lendemain, avec encore 60 à 75 km/h sur la moitié Nord-Ouest, et autour de 92 km/h dans les îles.

– Le 27, une nouvelle perturbation active est associée à de forts vents de Sud-Ouest. On relève ainsi, en pointes, 70 à 90 km/h un peu partout, et encore davantage sur l’Ouest : 96 km/h à Saint-Agnant, 100 km/h à Royan, 102 km/h à Scillé, 106 km/h à La Rochelle, 111 km/h à Chassiron, et 133 km/h à Saint-Clément des Baleines !

– Le vent reste très soutenu le lendemain, avec des rafales atteignant encore souvent 70 à 90 km/h, et même 103 km/h à La Rochelle, 114 km/h à Chassiron, et 122 km/h à Saint-Clément des Baleines.

Précipitations de janvier à décembre 2020

Cumul de l’année en cours

Bilan de l’année 2020 : Les précipitations de l’année 2020 sont proches des normales climatique, elles sont comprises entre 82% à Montmorillon et 118% à Prin-Deyrançon. Nous avons mesuré plus de 1000 mm de précipitations à Lezay (1062,7mm), à Pougne-Hérisson (1052mm), à Saint-Maixent-l’Ecole (1038,2mm) et à Surin (1041,7mm). La ville la plus arrosée a été Secondigny (1315,2mm). La ville la moins arrosée a été THOUARS avec 546 mm.

image

Précipitations mois par mois sur le Poitou pour l’année 2020

Janvier 2020 : Les cumuls varient entre 160 mm sur les Gâtines et à peine 30 mm sur le Thouarsais et le Loudunais à la frontières de l’Anjou. Ces cumuls sont irréguliers à l’échelle du Poitou et ont été dessiné par quelques journées de pluies plus intenses. L’excédent est généralisé sur la moitié sud des Deux Sèvres, ce sont sur les Gâtines qu’il est le plus marqué avec 30 % localement de plus que la normale mensuelle. C’est sur le Thouarsais que le déficit est le plus fort avec 40 % de moins qu’habituellement. Sur la Vienne, les précipitations dessinent un glacis allant du Montmorillonnais avec des valeurs proches des normales, au Loudunais où il manque environ 40 % de pluies par rapport au cumul moyen pour un mois de janvier.

image

Février 2020 : Les cumuls varient entre 138 mm sur les Gâtines et 43 mm sur le Montmorillonnais. La différence de pluviométrie est très marquée entre l’ouest des Deux-Sèvres et l’est de la Vienne. On est à plus 160% de la pluviométrie à Pougne-Hérisson et 150% à Secondigny, alors que sur l’ouest l’est de la Vienne nous enregistrons un déficit de 23% à Montmorillon et de à 30 % à la Trimouille. Avec 67,7 mm mesuré à Niort nous sommes à la normale d”un mois de février. A Poitiers, on mesure 41,1 mm, soit un déficit de 11%.

image

Mars 2020 : Les cumuls varient entre 141 mm à Secondigny (110 mm en moyenne sur les 2/3 sud-ouest des Deux-Sèvres) et  61 mm à Archigny (70 mm en moyenne sur la moitié nord-est de la Vienne. Les précipitations sur le Poitou dans leurs ensembles sont largement au-dessus de la normale de 196% à Benassay, 178% à Melle, 173% à Poitiers, 153 % à Niort et 129% à Montmorillon. Ces précipitations sont tombées principalement au cours de la première décade du mois de Mars.

image

Avril 2020 : Une mois déficitaire en précipitations. Les cumuls varient entre 90 mm à Lezay  et  31 mm à Poitiers. Les précipitations sur le Poitou dans leurs ensembles sont largement au-dessous de la normale, seul Le-Vigeant (85,5 mm), Lezay (89,5 mm) et Pougne-Hérisson (73.7 mm) sont au-dessus de la moyenne. Les zones les plus arrosées se trouvent dans le Mellois et dans la Vienne Limousine. Les précipitations déficitaires proches de 30 mm pour une normale de 50 à 60 mm s’étant sur une zone allant de Poitiers – Thouars – Loudun.

image

Mai 2020 : Ce mois de mai a été généralement bien arrosé sur le Poitou avec des précipitations comprises entre 96 mm et 69 mm, ce qui représente 140 à 110 % de la normale pour le mois. Sauf pour le sud du département de la Vienne qui est déficitaire en précipitations avec seulement 56 mm à 40 mm soit un déficit de 30 à 40%.

image

Juin 2020 : Un mois de juin bien arrosé sur le Poitou et plus particulièrement sur les Gâtines et le Mellois. Les précipitations sont comprises entre 50 mm à Loudun et 113 mm à Secondigny, (111 mm à Saint Maixent), ce qui représente 220 à 120 % de la normale pour le mois. Sauf pour le Niortais 88%, Archigny 77% et Lusignan 91%.

image

Juillet 2020 : La forte sécheresse qui s’est établie durant tout ce mois de juillet 2020 a été exceptionnelle dans le Poitou. Des records ont été battus, et sous l’influence de vent continentaux parfois soutenus l’humidité a atteint des minima. Ainsi à Niort (79) avec 1 mm de précipitation mensuelle, juillet 2020 est le mois le plus sec depuis 1958, ainsi qu’à Lezay (79) où l’on a relevé que 4 mm et ce depuis 1881 ! En Vienne, à Poitiers (86) avec 1,8 mm seulement de cumul mensuel, c’est une valeur minimale record depuis 1921, à la Trimouille (86) avec 3,4 mm, 2020 établit un nouveau record depuis 1932, à Mauprévoir on a relevé 1,4 mm soit aussi un nouveau record depuis 1946.

image

Août 2020 : Le mois d’août a été irrégulièrement arrosé, les précipitations sous formes orageuses sont tombées en une dizaine de jours seulement. Ils est tombé moins de 50% des précipitations sur la régions de Montmorillon, de Thouars et de Châtellerault, alors que sur le reste du Poitou les pluies sont proches des normales, voir excédentaires sur le sud de la Vienne (125%) et des Deux-Sèvres (115%), ainsi que sur Loudun (135%).

image

Septembre 2020 : Après les deux premières décades sèches, le mois de septembre a été irrégulièrement arrosé, les précipitations sous formes orageuses sont tombées en une dizaine de jours seulement. L’ouest des Deux-Sèvres a été copieusement arrosé avec plus de 100 mm à POUGNE-HERISSON, 90 mm à SECONDIGNY et 89 mm à SURIN. L’extrême EST de la Vienne a aussi été bien arrosé avec 101 mm à LA TRIMOUILLE. Entre les deux c’est à dire la majorité du centre du Poitou, les précipitations restent déficitaire avec comme épicentre  33,7 mm à LA FERRIERE AIROUX et 36 mm à LUSIGNAN soit 50% de la normale pour un mois de septembre.

image

Octobre 2020 : Un mois d’octobre bien arrosé, les précipitations sont largement supérieur aux normales du mois sur l’ensemble du Poitou. Le nord-est de la Vienne a été un peu moins arrosé avec 76 mm  à LOUDUN, 83,9 mm à POITIERS, 91,7 mm à ARCHIGNY et 95,7 mm à CHATELLERAULT, cela représente 110 à 120% de la normale. SECONDIGNY est la ville la plus arrosée avec 221,5 mm, puis SURIN avec 183,4 mm, LA PRIMOUILLE avec 172,4 mm, MAUPREVOIR et PRIN-DEYRANCON avec 167 mm, cela représente 150 à 180% de la normale pour un mois d’octobre.

image

Novembre 2020 : Un mois de novembre très déficitaire en précipitions. Déficit de de 55 à 80 % ! Il faut dire qu’avec seulement 15 à 35 mm (autour de 40 mm sur l’Ouest de la Gâtine et la frontière Ouest du Bocage bressuirais), Novembre 2020 a été particulièrement peu arrosé. C’est même un des mois de Novembre les plus secs pour certains postes : Cognac (3éme depuis 1930), Matha (4ème depuis 1953), Châtellerault (4ème depuis 1932), Lusignan (4ème depuis 1943), La Trimouille (3ème depuis 1943) ! Seule la journée du 15 a été uniformément bien arrosée. A telle point que les précipitations de cette journée représentent 30 à 50 % du cumul mensuel. C’est en Deux-Sèvres qu’on retrouve les extrêmes en précipitations mensuelles : de 14.5 mm à Thouars (26 % de la normale), à 61.8 mm à Secondigny (53 % de la normale).

image

Décembre 2020 : Un mois de décembre bien arrosé. Les précipitations recueillies sont comprises entre 73,5 mm à Thouars pour une normale de 56,5 mm et 202,4 mm à Secondigny pour une normale de 125 mm. Les précipitations sur le Poitou sont partout excédentaires.

image

2020-Fait marquant du mois de Novembre

Température en hausse

Encore un mois chaud

Les températures moyennes sont plus chaudes que la normale de +2 à +3 degrés. La douceur est donc au rendez-vous, même si on reste assez loin du mois de Novembre 2011 record.

C’est bien avec les maximales que les températures se sont montrées élevées. L’écart varie en effet le plus souvent entre +3 et +4 degrés.

Icone_pluvioSPIEA

Un mois sec

Elles sont très largement déficitaires, de 55 à 80 % ! Il faut dire qu’avec seulement 15 à 35 mm (autour de 40 mm sur l’Ouest de la Gâtine et la frontière Ouest du Bocage bressuirais), Novembre 2020 a été particulièrement peu arrosé. C’est même un des mois de Novembre les plus secs pour certains postes : Cognac (3éme depuis 1930), Matha (4ème depuis 1953), Châtellerault (4ème depuis 1932), Lusignan (4ème depuis 1943), La Trimouille (3ème depuis 1943) !

Icone_Soleil

Un soleil généreux

C’est un ensoleillement exceptionnelle qu’a connu ce mois de Novembre. D’ailleurs, si à Niort, Novembre 2020 n’est dépassé (depuis 1964) que par ceux de 1989 et 1978, c’est un record pour tous les autres postes : depuis 1954 pour Cognac, 1955 pour La Rochelle, et 1945 pour Poitiers !

Manche à Air

Vent de SUD dominant

Les vents sont restés généralement modérés, temporairement assez forts avec alors quelques rafales entre 50 et 70 km/h (les 1, 2, 5, 15 et 29).

2020-11 : Synthèse climatique du mois de novembre sur le Poitou

Mois exceptionnellement sec, doux et bien ensoleillé

Les conditions sont restées anticycloniques quasiment tout au long du mois, avec juste 2 petites baisses relatives des pressions le 7 et le 15.

– Du 1er au 3 : les nuages dominent, les éclaircies ne reprenant le dessus que dans l’après-midi du 3. Ces nuages ont donné quelques précipitations : le 1er, 1 à 5 mm sur une large zone couvrant les Deux-Sèvres, la moitié Nord de la Charente Maritime, le Nord-Ouest de la Charente et le Sud-Est de la Vienne, avec des pluies plus conséquentes (7 à 19 mm) en Deux-Sèvres entre Ménigoute, Surin et Mauléon ; le 2, une nouvelle perturbation traverse la région du Nord-Ouest au Sud-Est, donnant 1 à 7 mm d’eau, localement un peu plus (8 à 10 mm) sur le Nord-Ouest des Deux-Sèvres ; le 3, les petites pluies éparses du matin donnent autour de 1 mm. La douceur domine durant ces 3 jours, notamment du côté des minimales où des records sont localement battus (St-Clément-des-Baleines, Marans, Lezay, Thouars et Loudun). Petit rafraîchissement le 3.

– Du 4 au 6 : le soleil domine, avec des températures qui remontent, atteignant 16 à 21 degrés le 6.

– Du 7 au 15 : le soleil doit cette fois composer avec des nuages parfois assez nombreux et donnant des petites pluies passagères jusqu’au 13. Puis, après une belle journée ensoleillée le 14, une perturbation active traverse notre région le 15, apportant 10 à 17 mm (un peu moins sur le Nord de la Vienne et le Thouarsais), accompagné d’un vent de Sud parfois assez fort (rafales de 50 à 70 km/h, localement près de 100 km/h dans les îles), le tout dans une atmosphère toujours douce.

– Du 16 au 30 : l’anticyclone ne laisse cette fois passer aucune perturbation, le soleil dominant assez nettement, parfois dérangé par un peu grisaille voire quelques nuages passagers. La douceur persiste malgré quelques gelées, les températures retrouvant des valeurs de saison en toute fin de mois.

Précipitations :

Elles sont très largement déficitaires, de 55 à 80 % ! Il faut dire qu’avec seulement 15 à 35 mm (autour de 40 mm sur l’Ouest de la Gâtine et la frontière Ouest du Bocage bressuirais), Novembre 2020 a été particulièrement peu arrosé. C’est même un des mois de Novembre les plus secs pour certains postes : Cognac (3éme depuis 1930), Matha (4ème depuis 1953), Châtellerault (4ème depuis 1932), Lusignan (4ème depuis 1943), La Trimouille (3ème depuis 1943) !

Seule la journée du 15 a été uniformément bien arrosée. A telle point que les précipitations de cette journée représentent 30 à 50 % du cumul mensuel.

C’est en Deux-Sèvres qu’on retrouve les extrêmes en précipitations mensuelles : de 14.5 mm à Thouars (26 % de la normale), à 61.8 mm à Secondigny (53 % de la normale).

Températures :

Les températures sont plus chaudes que la normale de +2 à +3 degrés. La douceur est donc au rendez-vous, même si on reste assez loin du mois de Novembre 2011 record.

Du côté des minimales, l’écart aux normales est moins important puisqu’il varie généralement de +1 à +2 degrés. Et, si on avoisine localement les +3 degrés, on se rapproche des valeurs de saison sur le Sud-Est de la Vienne et la frontière Sud-Est des Deux-Sèvres. D’ailleurs, cette douceur n’empêche pas le retour des gelées : faibles et très locales les 4 et 20, elles sont plus fréquentes les 21 et 22 et parfois assez fortes (-2°7C le 21 à Saulgond (16), -2.5°C à Mauprévoir (79) le 22), puis persistent localement les 2 jours suivant, avant de faire leur retour à partir du 28, mais en restant très faibles et locales.

C’est bien avec les maximales que les températures se sont montrées élevées. L’écart varie en effet le plus souvent entre +3 et +4 degrés.

Insolation :

Avec 150 à 170 heures dans les terres, et autour de 180 heures sur la côte, c’est un ensoleillement exceptionnelle qu’a connu ce mois de Novembre. D’ailleurs, si à Niort, Novembre 2020 n’est dépassé (depuis 1964) que par ceux de 1989 et 1978, c’est un record pour tous les autres postes : depuis 1954 pour Cognac, 1955 pour La Rochelle, et 1945 pour Poitiers ! Au niveau décadaire, durée d’insolation n’a été que légèrement excédentaire sur la 1ère décade, puis assez nettement en 2ème décade, avant une 3ème décade record, avec 67 à 77 heures d’ensoleillement, soit 74 à 88 % de la normale mensuelle !

Vent :

Les vents sont assez nettement dominants de secteur Sud à Niort, avec aussi quelques vents de Nord-Est ; à Poitiers et à Royan, ils sont dominants de Sud-Est à Sud et de Nord-Est ; à Saintes, ils sont très nettement dominant de Sud-Sud-Est ; à Cognac, comme à La Rochelle (et dans les îles), ils sont dominants d’un large secteur Nord-Est à Sud-Est : ce sont des vents continentaux qui ont très majoritairement soufflé sur l’ensemble de la région, conséquence des conditions anticyclonique dominantes.

Les vents sont restés généralement modérés, temporairement assez forts avec alors quelques rafales entre 50 et 70 km/h (les 1, 2, 5, 15 et 29). Même dans les îles, ils n’ont pas atteint les 80 km/h…