Bilan climatique de l’année 2020 dans le Poitou-Charentes

Une année globalement normalement arrosée et assez bien ensoleillée, mais exceptionnellement chaude.

Précipitations :

Elles sont globalement proches des normales, généralement entre -10 et +10 %. Très localement, elles sont un peu plus déficitaires, avec -18 % à Archigny (86) ; mais plus souvent, l’excédent est un peu plus important (+10 à +20%), notamment à l’Ouest d’une ligne passant par Secondigny (79), Surin (79), Prin-Deyrançon (79), et Saint-Agnant (17), ou très localement comme à Lezay (79) et dans la pointe Sud des Charentes.

Dans le détail, les mois déficitaires ont alterné avec ceux excédentaires :

Janvier s’est avéré assez déficitaire, surtout sur la moitié Nord du Poitou, mais aussi excédentaire sur la moitié Sud des Deux-Sèvres et la moitié Nord de la Charente Maritime.

– Le mois de Février a été bien arrosé sur la moitié Nord-Ouest de la région, mais déficitaire au Sud-Est.

Mars a mis tout le monde d’accord avec des précipitations partout assez largement excédentaires, bien que de façon moindre sur l’Est de la Vienne et le Sud-Est de la Charente.

– Au contraire du mois de Février, Avril a été déficitaire sur la moitié Nord-Ouest de la région, mais un peu plus arrosé sur le Sud-Est.

– Le mois de Mai a de nouveau vu un fort contraste entre le Sud-Est, très sec, et le Nord-Ouest, bien arrosé sauf localement sur la Gâtine et la pointe Nord-Ouest des Deux-Sèvres.

– En Juin, même si ponctuellement les précipitations se rapprochent de la normales, elles sont partout ailleurs assez nettement excédentaires.

– Le mois de Juillet s’est révélé, lui, exceptionnellement sec !

– Pour le mois d’Août, essentiellement arrosé par des averses souvent orageuses, la région se trouve très contrastée, avec localement de forts excédents, notamment sur le Nord de la Vienne et le quart Sud-Ouest de la Charente, et ailleurs de forts déficits, particulièrement sur le tiers Est de la Vienne.

Septembre a globalement été déficitaire, mais ponctuellement excédentaire, notamment sur l’Ouest des Deux-Sèvres et la pointe Est de la Vienne.

– Les précipitations du mois d’Octobre ont a nouveau été assez nettement excédentaires sur l’ensemble de la région, sauf très localement sur la Vienne.

– A contrario, le mois de Novembre s’est révélé particulièrement peu arrosé.

– Enfin, l’année s’est terminée avec des précipitations assez nettement excédentaires pour le mois de Décembre.

Ce sont comme souvent les Deux-Sèvres qui, sur l’année, englobent les extrêmes des cumuls annuels, avec 546 mm à Thouars, contre 1316 mm à Secondigny.

Températures :

L’année 2020 est l’année la plus chaude jamais observée depuis 100 ans !

Seul pour les postes de Ménigoute (79) et de Civray (86) l’année 2018 a été plus chaude.

L’écart avec la normale varie de +1.3 à +2.1 degrés. Il faut dire que, sur l’année, tous les mois se sont révélés plus chauds, généralement de +1 à +2 degrés, parfois de +2 à +3 degrés, voire de +3 à +4 degrés. Seul le mois d’Octobre a connu des températures proches des normales. Par contre, si on regarde séparément les températures minimales et maximales, il faut nuancer le constat : si, globalement, l’année 2020 reste la plus chaude pour chaque paramètre, on trouve localement des années plus chaudes, aussi bien pour les minimales que pour les maximales.

Il faut tout de même remarquer que, malgré ce record de chaleur, l’année 2020 n’a pas connu beaucoup de journées de forte chaleur (Tx>=35°C), surtout comparée aux années 2019, 2003. C’est donc bien la continuité de la douceur tout au long de l’année, sans coup de froid, qui fait de 2020 une année record.

Insolation :

Le cumul annuel de l’ensoleillement atteint 2100 à 2200 heures dans les terres, mais se rapprochent des 2400 près des côtes charentaises. Il s’en suit un petit excédent, de +6.5 % à Niort, +9.9 % à Cognac, et +13.4 % à Poitiers. Petit rappel des ensoleillements mensuels :

– Le mois de Janvier a été bien ensoleillé, surtout à Poitiers où l’excédent dépasse +50 %, en faisant un des mois de Janvier les plus ensoleillés après 1959 et 2017.

– Pour le mois de Février, les valeurs ne sont que légèrement supérieures à la normale (+4 à +8%) à Cognac et Poitiers, mais déficitaire de plus de -14 % à Niort.

Mars a connu un ensoleillement très légèrement excédentaire (autour de +5%).

– En Avril, si l’excédent est resté faible à Cognac, il a atteint +16 % à Niort et +20 % à Poitiers.

– Le mois de Mai a été exceptionnellement bien ensoleillé, arrivant ainsi en 3ème ou 4ème position des mois de Mai les plus ensoleillés depuis 70 ans.

– Le mois de Juin a été dominé par les nuages, avec du coup un déficit de -12 à -20 %.

– Le soleil s’est montré à nouveau généreux sur le mois de Juillet, avec un excédent voisin de +25 %.

– Si, au mois, d’Août, l’ensoleillement est proche de la normale à Cognac, le déficit avoisine les -10 % à Niort et Poitiers.

– Assez belle présence du soleil au mois de Septembre, conduisant à un excédent de +10 à +15 %.

– Par contre, Octobre a vu la grisaille prendre le dessus, avec un déficit de -20 à -30 %.

– Mais le soleil est revenu en force au mois de Novembre, avec un excédent atteignant +67 % à Niort, + 87 % à Cognac, et même +96 % à Poitiers : jamais, depuis 1945, un mois de Novembre n’avait été aussi ensoleillé !

– En Décembre, si l’ensoleillement est resté proche de la normale à Poitiers, il a connu un déficit de -12 à -14 % à Niort et Cognac.

Vent :

Voici la liste des différentes dépressions et tempêtes qui ont généré sur notre région des rafales ayant atteint ou dépassé : 90 km/h dans les terres, 100 km/h sur la côte, 110 km/h à Chassiron et 120 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– Le 9 Février, une dépression nommée « Ciara » traverse l’Ecosse, donnant sur notre région des pointes à : 91.1 km/h à Poitiers, 92.9 km/h à Thénezay, 96 km/h à Tusson, 96.5 km/h à Scillé.

– Le 13, c’est la dépression « Inès » qui traverse l’Irlande : 91.8 km/h à Montmorillon, 93.2 km/h à Thénezay, 95.4 km/h à Scillé.

– Un temps instable et venteux affecte le Nord-Ouest de la Charente le 26 : 101.5 km/h à La Rochelle, 122 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– L’arrivée de la tempête « Jorge » le 29 Février sur les Îles Britanniques occasionnent de fortes rafales locales : 90.7 km/h à Poitiers et 103 km/h à La Rochelle.

– Le lendemain, au 1er Mars, c’est la tempête « Léon » qui arrive sur le pays, donnant de fortes rafales surtout sur le Poitou : 93 km/h à Saintes, 93.6 km/h à Montmorillon, 94 km/h à Poitiers, 96.5 km/h à Melle, 96.8 km/h à Scillé, et 100.8 km/h à Archigny.

– Dans la nuit du 4 au 5 Mars, l’arrivée de la dépression « Norberto » sur la pointe Bretagne, génère le 5 un temps instable avec de fortes averses et des coups de vent locaux : 91.1 km/h à Tusson.

– Le 30 Avril, après une limite pluvieuse, des averses orageuses sont localement accompagnées de fortes rafales de vent : 104 km/h à Saint-Germain de Lusignan.

– Le 3 Octobre, la tempête « Alex » stagne sur le quart Ouest de la France, générant de fortes rafales locales sur la moitié Nord-Ouest de la région : 103 km/h à Melle, 106 km/h à La Rochelle, et 125.3 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– Le 21 Octobre, c’est au tour de la dépression « Barbara », de passer au large des côte vendéenne : 96.8 km/h à Scillé.

– Le 11 Décembre, un régime d’averse affecte la région, avec de fortes rafales sur le Nord-Ouest : 91.8 km/h à Scillé.

– Le 27 Décembre, une profonde dépression « Bella » arrive au Nord de l’Ecosse, générant un peu partout sur la région de fortes rafales de vent : 92.2 km/h à Bressuire, 100 km/h à Royan, 101.9 km/h à Scillé, 106 km/h à La Rochelle, 111.2 km/h à Chassiron, 133.2 km/h à Saint-Clément des Baleines.

– Le lendemain, la dépression « Bella » descend sur le Nord de la France, donnant un temps très agité avec de fortes bourrasques, notamment dans les îles charentaises : 121.7 km/h à Saint-Clément des Baleines.

Comments are closed.