2020-07 : Synthèse climatique du mois de juillet sur le Poitou

Un mois de juillet 2020 très très sec et très ensoleillé

Les conditions anticycloniques de nord-est ont largement prédominé en surface.

Précipitations : Trés très sec

Une sécheresse marquée sur l’ensemble du Poitou. Le déficit pluviométrique est généralisé et très important. Les rapports aux normales sont de 15 à 30 % sur les Gâtines, ailleurs ils varient entre 2 et 8 % et quelques zones comme la région d’Archigny où ils atteignent à peine une dizaine de pourcents . Au total, il a été relevé 18,2 mm à Surin (79) dans les Gâtines, est ailleurs entre 1 mm et 5 à 6 mm. Il y a eu plusieurs jours où quelques gouttes sont tombées en première décade. C’est en dernière décade, le 25 juillet, que les précipitations les plus importantes ont été enregistrées et essentiellement sur le centre des Deux Sèvres : 14,2 mm à Surin (79), ailleurs les cumuls journaliers ont été compris entre 2 à 3 mm par exemple sur la Vienne. En toute fin de mois, on a enregistré un peu d’activité orageuse, le 31 juillet, quelques coups de tonnerre on été entendus sur un quart nord-est de la Vienne et jusqu’à Poitiers.

Faits marquants :

La forte sécheresse qui s’est établie durant tout ce mois de juillet 2020 a été exceptionnelle dans le Poitou. Des records ont été battus, et sous l’influence de vent continentaux parfois soutenus l’humidité a atteint des minima. Ainsi à Niort (79) avec 1 mm de précipitation mensuelle, juillet 2020 est le mois le plus sec depuis 1958, ainsi qu’à Lezay (79) où l’on a relevé que 4 mm et ce depuis 1881 ! En Vienne, à Poitiers (86) avec 1,8 mm seulement de cumul mensuel, c’est une valeur minimale record depuis 1921, à la Trimouille (86) avec 3,4 mm, 2020 établit un nouveau record depuis 1932, à Mauprévoir on a relevé 1,4 mm soit aussi un nouveau record depuis 1946.

Températures : chaud en journée, frais en matinée

A l’échelle du mois, les températures moyennes mensuelles affichent un excédent allant de 0 à 0,5 °C au voisinage de l’Anjou à presque 2 °C sur une bonne partie centrale de la Vienne. Ce sont les températures maximales qui ont été élevées, sur le mois elles affichent de 0,5 à 1°C de plus sur un quart nord-ouest des Deux Sèvres, à 2 à 3°C sur le sud-est de la Vienne, ailleurs entre 1 et 2°C. Les températures minimales moyennes mensuelles se situent assez généralement à l’échelle du Poitou autour des normales ou un peu en dessous comme sur la Vienne limousine ou au voisinage de l’Anjou. Le mois a été marqué par des journées à fortes amplitudes thermiques, avec quelques nuits bien fraîches pour la saison et des journées chaudes, et un pic de chaleur en fin de mois. Ainsi le 7 juillet au matin on relevait seulement 6,5°C à la Trimouille, 6,7°C à Mauléon (79) et ailleurs 7 à 11°C ce jour là, des températures très printanières pour un mois de juillet ! Le thermomètre s’est envolé en fin de mois avec un pic de chaleur remarquable sur l’ensemble du Poitou le 30 juillet : on a enregistré 38,2°C à Melle (79), 38°C à Montmorillon(86) ce jour là, Le 31 juillet, le pic s’est maintenu sur un quart Est avec encore des valeurs supérieures à 35°C : 37,9°C à Montmorillon (86). Sur une moitié Ouest de l’air plus frais a gagné et rafraîchi progressivement l’atmosphère ainsi la baisse a été de l’ordre de 5 à 6 °C, alors que l’on gardait encore des valeurs supérieures à 35°C sur les trois quart Est du département : 38,6°C à la Trimouille ou au Vigeant et 37,9°C à Montmorillon.

Insolation : un soleil estival bien présent

Le soleil a été bien présent et souvent du début à la fin de journée, avec un nombre de journées de plein ensoleillement deux fois plus importants que les normales saisonnières, ainsi l’excédent d’ensoleillement est généralisé et important : il varie entre 120 et 130 % des cumuls moyens mensuels. A Poitiers on a relevé 308h04mn de soleil ( normale mensuelle de 242h42nm), ainsi le mois de juillet 2020 est le 8ème mois le plus ensoleillé depuis 50 ans, derrière 2019 qui a été en Vienne, le mois le plus ensoleille sur ce cinquantenaire. A Niort avec 311h 45mn, 2020 se situe en 6éme position derrière 1971 qui a été le plus ensoleillé suivi de prés par 2019,

Vent : nord-est à sud-ouest dominants

Du fait du positionnement des conditions anticycloniques, les vents continentaux ont été bien présents tout au long du mois, souvent modérés à assez forts. Ils ont contribué à l‘asséchement des terres mais aussi à limiter l’impact sur les personnes dans les moments de chaleur plus marquée. En fin de mois les vents de sud-ouest ont été localement forts comme le 27, où on a relevé jusqu’à 55km/h en pointe à Chauvigny.

Comments are closed.