2019-11 : Synthèse climatique du mois de novembre sur le Poitou

Analyse générale – Gris et très pluvieux

Les perturbations s’enchaînent et les cumuls pluviométriques mensuels sont importants, ils atteignent localement des records. L’ensoleillement est déficitaire, côté températures, les moyennes mensuelles sont proches des normales.

Du 1er au 5 novembre : flux d’ouest-sud-ouest très perturbé

Une dépression s’approche de l’Irlande le 1er et plusieurs vagues de pluie, parfois orageuses, balayent la région. L’air est très doux pour une Toussaint. En gagnant les îles britanniques le 2, la tempête Amélie amène des pluies et des bourrasques sur une grande partie du sud-ouest de la France. Les pluies associées, parfois orageuses sont suivies d’averses l’après-midi. Ce temps agité, instable et venté persiste les 4 et 5 novembre.

Du 6 au 18 novembre : frais dans un régime de nord-ouest

La dépression anglaise s’enfonce sur la France le 5 et le flux s’oriente au nord-ouest, amenant un peu de fraîcheur. Des pluies plus importantes se produisent sur le sud des Deux Sèvres dans la nuit du 6 au 7 novembre. Un temps instable lui succède le 7. L’arrivée d’un petit minimum sur le nord de la région le 8, apporte de petites pluies. Après les brouillards en matinée du 9, la pluie revient avec du vent. La nuit suivante, les averses arrosent le Poitou, puis ce temps instable persiste jusqu’au 12 novembre. Dans la nuit du 12 au 13, les éclaircies nocturnes contribuent à la baisse des températures et les petites gelées sont nombreuses. Une zone dépressionnaire glisse sur la France à compter du 14 et nous donne un temps souvent couvert à nuageux avec des pluies passagères.

Du 18 au 20 novembre : accalmie

Les pressions sont à la hausse, il gèle au lever du jour, le vent est faible et le soleil fait de belles apparitions après la dissipation des brumes et bancs de brouillard matinaux.

Du 21 au 30 novembre : plus doux mais toujours passagèrement perturbé

Un vent de secteur sud domine la période, des remontées d’air doux gagnent la région et contribuent à établir progressivement des températures au-dessus des normales de saison. Le ciel est souvent chargé avec des pluies ou des averses, excepté le 23, il pleut plus ou moins tous les jours jusqu’à la fin du mois. Quelques brumes ou bancs de brouillard se forment par place dans la nuit du 29 au 30.

Précipitations – Très pluvieux

Que d’eau ! L’excédent est généralisé et ce sont très souvent 2 fois et plus des cumuls moyens mensuels qui ont été relevés sur le Poitou. Les quantités mensuelles recueillies varient avec un dégradé bien balisé du nord-est au voisinage de la Touraine au sud-ouest aux frontières de la Charente-Maritime, de presque 140 mm à plus de 220 mm sur le mois, voire jusqu’à 281,3 mm sur les Gâtines à Segondigny(79) qui est maintenant le record mensuel depuis 1957 pour ce point de mesure. A Poitiers-Biard, avec 167,2 mm, c’est le deuxième mois de novembre le plus pluvieux depuis 1949, derrière 1984 où on avait relevé 168,6 mm. A Niort, avec 186,5 mm c’est le 4? mois le plus pluvieux, c’est en 2000 que l’on avait enregistré le plus fort cumul mensuel avec 238,2 mm. Il a quasiment plu tous les jours avec des précipitations souvent conséquentes. La première décade a été la plus pluvieuse et elle a fortement contribué à l’excédent mensuel. Les deux premières journées du mois ont apporté l’essentiel des pluies sur une grande moitié sud du Poitou : 80,5mm à Civray (86) (la normale mensuelle pour novembre étant de 96 mm), 77,5 mm à Prin Deyrançon(79) sur ces deux jours ! Alors que l’on n’a relevé que 22,2 mm à Loudun (86) sur la même période. Des coups de tonnerre ont été entendus dans le sud du Mellois le 3 novembre, de façon plus isolée le 4, le 5 le 9, le 13 sur le Poitou et plus généralisée le 26 sur les Deux Sèvres. Ces importantes précipitations ont contribué pour un tiers des jours à la mise en alerte crue dans les Deux Sèvres, deux fois moins sur la Vienne.

Températures – Normales

Les températures moyennes mensuelles sont proches ou un peu au-dessus des normales, se sont les maximales qui sont un peu en dessous des normales, les minimales sont elles un peu au-dessus. Il a fallu attendre le 9 novembre pour que les températures minimales approchent le zéro degré sur une partie nord-ouest du Poitou. Il y a eu de faibles gelées un peu partout le 13 novembre au matin, elles ont été plus fortes le 19 et 20 novembre : -2 degrés à Bressuire (79) le 19, -2,3 degrés à Parthenay(79), -1,2 degrés à Bressuire(86). En fin de mois les températures maximales se situent trois à quatre degrés au-dessus des normales, elles plongent de 4 à 5 degrés le dernier jour du mois avec une journée assez hivernale.

Insolation – Le soleil aux abonnés absents

Le déficit d’ensoleillement est généralisé et s’est étalé sur tout le mois, avec un dégradé sud-nord. Sur la région de Mauléon au Loudunais, on enregistre un peu plus que 80 % de l’ensoleillement habituel, dans une zone s’étendant jusqu’au Montmorillonnais, on relève entre 80 et 70 % de la normale et sur le Civraisien en dessous de 70 %. A Poitiers, on a eu du soleil 63h et 8mn contre 82h et 35mn habituellement. Sur Niort où le déficit est plus marqué on a seulement relevé 57h et 10mn contre 90h et 12mn normalement.

Les vents – De sud essentiellement

La composante sud à sud-ouest a été très marquée durant tout ce mois de novembre. Les vents les plus forts ont été enregistrés soit au passage Amélie ou dans son sillage, soit en fin de mois : 96,8 km/h à Scillé( 79) le 3 novembre, 91,4km/h à Poitiers Biard le 27 novembre.

Comments are closed.