2019-07 : Synthèse climatique du mois de juillet sur le Poitou

Analyse générale – chaud à très chaud, sec et trés ensoleillé

Du 1 juillet a 7 juillet : quelques orages

Le flux d’altitude est principalement de sud-ouest, en surface les vents sont de secteur Est à Nord-Est parfois modéré, des averses orageuses se produisent en matinée du 1 juillet, elles sont plus marquées sur le Montmorillonais. Quelques averses orageuses débordent sur la Vienne à compter du 5 juillet, le 6 juillet c’est le Chatelleraudais et le Chauvinois qui entendent des coups de tonnerre : on relève 11 m à Archigny ce jour-là, Ailleurs le temps reste sec. Le 7 juillet c’est le sud de la vallée de la Vienne à la frontière de la Charente qui est concernée par ces averses orageuses.

Du 8 au 25 juillet : soleil et fortes chaleurs

Les conditions anticycloniques se sont installées durablement assurant un temps sec et généralement ensoleillé, Le flux de sud et un air très chaud s’est progressivement glissé sur notre région et sur l’ensemble de la France. Ainsi c’est une deuxième vague caniculaire qui s’est abattue sur le Poitou à compter du 23 juillet. A nouveau comme précédemment en juin, de nombreux records mensuels tant pour les températures minimales que maximales ont été battus. Sur l’Est du département de la Vienne pour une période de presque 30 ans de nouveaux records absolus ont été établis.

Du 26 juillet au 31 juillet : orages, variable rafraîchissement

Le retour de la pluie et des orages s’est produit dans la nuit du 25 au 26 juillet, et celles-ci se sont prolongées le 26 avec des cumuls journaliers importants par endroits sur une moitié nord du Poitou. A la suite dans une ambiance sérieusement rafraîchie, on a perdu environ 20 degrés sur les maximales entre le 25 et le 26 juillet, des averses éparses se produisent.

Précipitations – Orages en fin de mois

Il a fallu attendre le 25 juillet pour que les premières pluies conséquentes du mois arrivent sur l’ensemble du Poitou, après un épisode de sécheresse estivale généralisée sur les Deux Sèvres et une grande moitié ouest de la Vienne de plus de 35 jours consécutifs sans précipitations significatives . Cette période a débuté en fin de deuxième décade du mois de juin. Ce sont les précipitations pluvio-orageuses particulièrement celles du 26 juillet fortement irrégulières qui ont dessiné les contours des déficits mensuels à l’échelle du Poitou. Sur la dernière semaine de juillet, les cumuls enregistrés varient entre 70 mm sur le Neuvillois et un peu plus de 10 mm sur le Thoursais. Sur ces quelques jours de fin de mois, les cumuls mensuels les plus importants ont été enregistrés des Gâtines au Chatelleraudais en passant par la plaine de Neuville. Ainsi sur cette zone, en forme de haricot, on enregistre par endroits un petit excédent par rapport aux valeurs mensuelles de l’ordre de 10 %. Ailleurs sur le département le déficit est généralisé et important, les fortes chaleurs ont contribué à plonger le Poitou dans une période de sécheresse marquée où nombre de cours d’eau ont développé des assecs entraînant des dégâts au niveau de la flore et de la faune de ces milieux aquatiques. Au voisinage de l’Anjou, le déficit est important de l’ordre de 70 % ainsi que dans l’est du Montmorillonais, ailleurs celui-ci est plus généralement de 30 à 50 %. Dans la nuit du 25 au 26 juillet, de nombreux orages ont éclaté, ainsi que dans l’après-midi et en soirée le 26 juillet où ils se sont accompagnés de fortes pluies : 59,8 mm à Neuville du Poitou (86), 43,2 mm à Thuré( 86), 33,1 mm à Parthenay (79) ce jour là.

Températures – Un été chaud et caniculaire

A la suite de l’épisode caniculaire de juin, les températures une grande partie de juillet ont été d’un très bon niveau et largement supérieures aux normales de saison. L’excédent thermique est généralisé pour les minimales ( entre 1,5 et 2,5 degrés de plus qu’à l’accoutumée) et surtout pour les maximales ( assez généralement supérieures de 3 à 4,5 degrés par rapport aux normales mensuelles). Une période caniculaire s’est de nouveau invitée cet été 2019 à compter du mardi 23 juillet. Les températures maximales sont alors comprises entre 38 et 41 degrés sur le deux départements. Des records absolus de températures maximales sont battus sur une grande moitie est du département de la Vienne : 40.8°C à Thuré (86) et à Montmorillon(86), 40.5°C à Archigny (86)  et 38.2°C à Scillé  (79), ainsi que de nombreux records mensuels de températures maximales pour le mois de juillet ont été battus ce jour là en de nombreux points de mesure, et ce depuis le début des enregistrements. Un tout petit répit le 24 juillet avec des températures comprises entre 18 et 39 °C. Le 25 juillet, le début de journée est déjà très chaud  : les températures minimales sont comprises entre 18°C et plus de 26°C et des records absolus de températures minimales sont alors battus à Scillé (79) avec 26,3°C, ainsi qu’à Montmorillon(86) avec 24.1°C et à Civray (86) avec 23.1°C. Les maximales ce jour là se sont situées entre 36 °C au voisinage sur Mauléon (79) et plus de 40 °C sur la Gâtine poitevine à Benassay (40.2°C) ou dans la vallée de la Vienne au Vigeant (86) avec 40.4°C. Le lendemain, le 26 juillet, le mercure amorçait une baisse assez vertigineuse et ce sont en moyenne18 à 20 degrés de moins pour les maximales qui ont été enregistrés : seulement 20,4°C à Mauléon (79) à 0,1°C prés la température minimale de la veille ! Une quinzaine de journées où le thermomètre a dépassé les 30°C sur le centre des Deux-Sèvres, et assez généralement plus d’une douzaine ailleurs dans le département, La Vienne a eu un peu moins chaud avec une bonne dizaine de jours « seulement » où le mercure a dépassé les 30°C. A Poitiers Biard, le mois de juillet 2019 est le deuxième mois le plus chaud pour les températures maximales mensuelles depuis 1949, derrière 2006 (le plus chaud avec une moyenne mensuelle des températures maximales de 30,6°C). A Niort en troisième position aussi après 2006 (30,3°C) et 1983 (30°C) et ce depuis 1959. Du côté des minimales, à Poitiers, depuis 1949, juillet 2019 se positionne en 3? position après 2006 (16,8°C) et 2018 (16,1°C).

Insolation – Un chaud soleil

Beaucoup de soleil, souvent très chaud et écrasant. L’excédent d’ensoleillement est généralisé entre 35 et 45 % de plus que la moyenne. L’ensoleillement varie à l’échelle du Poitou entre 310 heures au voisinage de l’Anjou, et 320 à 330 heures ailleurs. L’excédent par rapport aux normales est plus marqué au nord qu’au sud où parfois des entrées maritimes ont gagné les contrées sud du Poitou et sont venues contrarier en début de journée l’apparition du soleil. A Poitiers juillet 2019 est parmi les 10 mois les plus ensoleillés depuis 1949.

Les vents – Des vents de sud ou de nord-est

L’essentiel des vents ont soufflé soit du sud-ouest soit de nord-est à est. Ils ont parfois été faible à modérés, voire assez forts comme en fin de mois entre autre sous des orages. Le 26 juillet , on a enregistré une rafale de 72 km/h à Thénezay (79). Le 30 juillet le vent a été soutenu une partie de la journée : 61km/h à Scillé (79) sur les hauteurs de Gatines, 59 km/h à Poitiers, 58Km/h à Archigny (86).

Comments are closed.