2019-05 : Synthèse climatique du mois de mai sur le Poitou

Analyse générale – Frais, avec des précipitations sans excès, ensoleillé sans plus

Le 1 mai : pluvio-orageux

Une goutte froide circule sur le pays. Le soleil brille en début de journée puis se couvre, avant l’arrivée d’une perturbation en soirée qui s’accompagne d’un vent d’ouest soutenu et de pluies orageuses.

Du 2 au 6 mai : faiblement perturbé

Des conditions anticycloniques de nord à nord-ouest s’établissent. C’est un temps parfois nuageux avec encore quelques averses résiduelles le 2 mai, puis généralement ensoleillé avec des gelées blanches matinales ( les 5 et 6 ) qui s’installe en ce début mai.

Du 7 mai au 11 mai : dégradation

Une dégradation se met en place dans la journée du 7mai avec le retour des pluies dans la nuit suivante. Un passage perturbé, pluvio-orageux gagne le Poitou dans la nuit du 8 au 9 mai, précédé et accompagné d’un renforcement des vents de sud-ouest. A la suite, c’est un ciel de traîne avec quelques averses et des vents souvent soutenus qui perdure.

Du 12 mai au 16 mai : anticyclonique

C’est un temps sec et souvent ensoleillé dans une ambiance à peine de saison avec des vents de nord-ouest à nord-est souvent modérés à assez forts qui s’établit.

Du 17 mai au 23 mai : variable et frais

Dans un flux variable et rapide de surface, avec toujours un vent sensible, des averses ou des pluies se produisent parfois. Le soleil revient avec quelques bancs de brouillard matinaux à compter du 21 mai.

Du 24 mai au 28 mai : instable

Une dégradation pluvio-orageuse gagne le Poitou par le sud au cours de la journée du 24 mai et donne des précipitations significatives. A l’arrière, le soleil gagne du terrain, il est un peu contrarié par le passage d’une zone faiblement perturbée dans la journée du 27 mai et l’occurrence de quelques averses résiduelles le 28 mai sur le nord-ouest de la région.

Du 29 au 30 mai : hausse des pressions et chaleur

Le soleil est de retour après la dissipation des brumes ou bancs de brouillard matinaux, dans une ambiance de plus en plus estivale.

Précipitations – Assez proches des normales

Il est tombé entre une grosse trentaine de millimètres et un peu moins de 75 mm d’eau ce mois-ci. Le déficit est quasi généralisé sur les Deux Sèvres avec suivant les secteurs : un déficit de 40 à 30 % de la normale sur la frontière nord et nord-ouest des Deux-Sèvres et entre 15 et 5 % ailleurs. Sur la Vienne, le déficit est moins marqué et on relève même un excédent sur les Gâtines et sur un quart sud du département : 28 % de précipitations en plus sur Benassay et 13 % sur Civray. Les 3 à 4 jours de pluies conséquentes se sont étalés sur la première et deuxième décade. Ces jours ont construit les inégalités pluviométriques sur le Poitou. Ainsi la fête du 1 mai a vu ses défilés arrosés en fin de journée avec l’arrivée d’une zone pluvio-orageuse fortement pluviogénique  qui a donné des cumuls journaliers irréguliers : 28,6mm à Ténezay (79), 24,6 mn sur Glénay (79) alors que l’on ne relevait que 5,4 mm à La Ferrière-Airoux (86). De nouveau dans la journée du 8 mai et la nuit suivante des pluies ou averses parfois orageuses donnent de bons cumuls en particulier au sud d’une zone allant des Aubiers en Deux Sèvres à la Roche Posay en Vienne. C’est en Gâtines à Pougne Hérisson que l’on relève jusqu’à 23,4 mm, ailleurs les précipitations se situent entre 15 et 20 mm. Les pluies font un retour plus modeste le 17 et le 18 mai avec des cumuls allant d’à peine 1 mm sur la région de Mauléon (79) à plus de 20 mm dans le sud Civraisien pour les deux jours cumulés. Après ce sont de petites pluies passagères sans grande conséquence,

Températures – Plutôt souvent frais pour la saison

Les températures moyennes se sont situées en dessous des moyennes de saison de 0,5 degrés à 1,5 degrés, avec un déficit plus marqué sur un quart sud-est de la Vienne. Les températures minimales ont contribué à cette fraîcheur, l’écart aux normales varie de -0,5 à 1 degré sur les trois quarts du Poitou, de -1,5 à -2 degrés du Plateau Mellois aux frontières avec l’Indre. Les maximales aussi ont été en dessous des valeurs habituelles : entre 0,5 degrés et 1,5 degrés de déficit. Les 5 et 6 mai, il y a eu des gelées matinales en particulier sur le sud de la Vienne et au voisinage de l’Anjou. Elles ont été bien plus faibles et rares le 7 mai au matin, ne touchant que l’extrême sud du département de la Vienne : -0,1°C à Mauprévoir. Il n’y a pas eu de gelée après cette date sur le Poitou, cependant les minimales ont souvent été basses comme le 29 mai où on a relevé 3,8°C à Mauléon ce jour-là. Les maximales ont été souvent à la peine : le 18 mai on enregistré encore des valeurs comprises entre 12 et 18 degrés du sud au nord du Poitou ! Le thermomètre s’est emballé en toute fin de mois avec des valeurs comprises entre 26 et 28,5°C : 28,4°C à Surin(79), 28,1°C à Châtellerault( 86).

Insolation – Un ensoleillement dans la moyenne

Poitiers affiche 208h 23mn d’ensoleillement soit un peu moins de deux heures de plus que la normale mensuelle. Sur Niort et Loudun il y a un petit déficit de quelques dizaines de minutes. Ainsi pas d’excès de soleil durant ce mois de mai 2019. Les éclaircies ont été plus larges et plus nombreuses en deuxième décade ainsi c’est cette période qui a contribué à éviter un déficit plus important d’ensoleillement sur cette période.

Les vents – Souvent faibles

Les vents ont été parfois soutenus, voir assez forts à forts de secteur sud-ouest à nord à nord-est,. Les plus fortes rafales ont été relevées les 8 et 9 mai lors du passage d’un profond thalweg. On a enregistré 100,4 km/h sur les Gâtines à Scillé (79) et ailleurs elles ont été de 65 à 85 km/h suivant les secteurs et jusqu’à 90,7 km/h à Niort ce jour là !

Comments are closed.