Monthly Archives: avril 2018

2018-Faits marquants du mois de mars

Température en baisseTempérature en hausse

Les températures moyenne du mois de mars sont proches des températures normales pour ce premier mois du printemps météorologique. Mais les températures ont été en dents de scie avec de forte gelée en début de mois avec –4,7 °C à Scillé (79). Nous avons connu une journée particulièrement froide le 19 où les températures maximales ont eu de la peine à devenir positives avec –1,8°C en minimale et +2,8°C en maximale à Poitiers. alors que le 17 mars les températures maximales ont dépassé les 19°C sur Montmorillon et 17°C sur l’ensemble du Poitou.

fr01160-spiea

Un mois très pluvieux et neigeux… Les précipitations vont du simple au double d’Ouest en Est sur le Poitou. Nous enregistrons 140,4 mm sur Scillé et seulement 73 mm sur Montmorillon en passant par 100,4 mm à Niort et 87,9 mm à Poitiers.
Mais partout les précipitations sont largement supérieurs aux normales, 267% à Mauléon, 248% à Surin, 155% à Loudun et à Montmorillon et 126% à Le Vigeant.
Un épisode neigeux atypique pour la saison s’est déroulé le 19 mars avec des hauteurs qui ont atteintes 3 cm sur les Gâtines Deux-Sèvriennes.

Icone_Orage_Nuage_Pluie_Soleil

Le soleil a brillé par son absence ce mois de mars.
Il manque une trentaine d’heure de soleil pour avoisiner les normales saisonnières.
Mars 2018 est en 13ème position des mois de mars les moins ensoleillés depuis 50 ans.

Icone_Vent_Pluie

Pas de tempête ce mois ci, mais un mais très venteux, avec des vents forts au quotidien sauf sur la période du 21 au 27 où nous avons connu une petite accalmie.
On a relevé : 81 km/h le 2 mars à Thénezay (79), 74km/h le 11 mars à Scillé(79), 77 km/h à Melle le 12 mars, 90km/h à Scillé le 14/03, 75km/h le 15 mars à Bressuire (79), 74km/h à Archigny (86) le 30.

2018-03 : Synthèse climatique du mois de mars 2018 sur le Poitou

Analyse générale – Mois très pluvieux, peu ensoleillé

Les situations perturbées se sont succédées, nous donnant un mois très pluvieux avec peu de répit avec des précipitations quasi quotidiennes, parfois abondantes et irrégulières, et souvent venteux,. Un petit épisode neigeux au mitant du mois est venu rappeler que l’hiver pouvait encore montrer ses griffes. Le soleil n’a pu que très modestement se frayer un chemin dans cette succession nuageuse. L’ambiance, coté températures, à l’échelle du mois est finalement assez proche des normales.

Du 1 mars au 7 mars, le flux d’altitude a été de sud-ouest à ouest cyclonique. Des perturbations ont circulé, des temps couverts et pluvieux ont alterné avec des situations plus instables, voire orageuses comme le 6 mars. Les vents de sud-est à sud-ouest ont été dominants et souvent soutenus. Les températures sont de saison sans plus.

Du 8 mars au 9 mars, dans un flux d’ouest faiblement cyclonique, c’est un temps sec , ensoleillé, mais parfois voilé ou plus chargé mais sec qui s’établit. Les températures sont douces, voire très douces pour la saison. Le vent vient du sud,

Du 12 mars au 17 mars, les ciels de traîne sont prédominants apportant leur lot d’averses plus ou moins marquées, parfois accompagnées d’un coup de tonnerre. Les quantités de précipitations ont une grande variabilité géographique du fait de l’instabilité dominante des passages nuageux. Les vents de sud-ouest à sud sont modérés à assez forts, Il prend une composante nord-est en fin de journée du 17.

Du 18 au 19 mars, un regain d’hiver nous fige sur place, avec des chutes de neige assez continues et plus ou moins intenses dans la journée du 19 mars . Celles-ci ont blanchi plus ou moins durablement les villes et les campagnes. Des paysages de carte postale hivernal, peu de temps avant l’avènement du printemps, balayés par des vents de nord-est assez forts à forts ont fait la joie des photographes !

Du 20 au 22 mars, un épisode sec et assez frais s’établit sous l’influence de vent de nord-est parfois soutenu.

Du 23 au 31 mars, c’est le retour d’un temps perturbé et venteux. Il pleut tous les jours avec des vents océaniques assez forts à forts dans une ambiance de saison sans plus.

Précipitations – très pluvieux

Les cumuls sont importants, ils sont plus importants sur les Deux Sèvres avec un dégradé ouest-est. Les quantités varient de un peu plus de 140 mm sur les Gâtines à un peu plus de 70 mm sur le Montmorillonnais. Plusieurs épisodes ont été plus pluviogéniques sur les Deux Sèvres comme les 6, 14,15, 27, et les 29 et 30 mars où les cumuls de pluie ont fortement varié à l’échelle du Poitou ; Le 29 mars, on a relevé 12 mm à Scillé (79) pour 0,6 mm à Montmorillon (86) . L’excédent est généralisé et important : les rapports à la normale varient d’un peu plus de 100 % à plus de 200 % sur la partie sud du Thouarsais. Ainsi la quantité de pluie qui est tombée a été deux fois plus importante qu’habituellement sur cette zone.

A Niort, avec un cumul mensuel de 100,4 mm, le mars 2018 se situe au 10? rang, depuis 60ans, des mois de mars les plus pluvieux, assez loin derrière le mois de mars, le plus pluvieux, en 2006 où on avait enregistré 200,1 mm. A Poitiers, avec 87,9 mm, mars 2018 se situe à la 9? place depuis 73 ans, comme à Niort c’est 2006 qui a été le plus pluvieux avec 151mm à l’époque,

Il a bien neigé le 19 mars avec des hauteurs de 1 à 3 cm suivant les secteurs. Cette neige s’est maintenue au sol la nuit suivante sur une moitié nord des Deux Sèvres. C’est ce département qui a été plus touché par cet épisode neigeux assez atypique à cette époque de l’année.

Le temps pluvieux a été une constante importante de la climatologie de ce mois de mars avec plus de 12 jours de pluie d’excédent par rapport aux normales sur la moitié nord des Deux Sèvres à 5 à 7 jours sur un quart nord-est de la Vienne à la frontière de l’Indre et l’Indre et Loire. Il a réduit à néant l’aspiration forte des populations en cette fin d’hiver contrasté, à un printemps ensoleillé. A l’échelle du Poitou, sur une huitaine de jours on a entendu un coup de tonnerre à un endroit.

Températures – in fine à l’échelle du mois les températures ont été proches des normales

A l’échelle du mois, in fine, les températures moyennes mensuelles sont assez proches des normales de saison, Il y a un petit plus du coté des minimales (de 0,5 à 1 degré) et un petit moins du côté des maximales ( -0,5 à 1,5 degrés).

Le mois a débuté avec une forte gelée : -4,7 degrés à Scillé (79), dernier jour de l’épisode froid qui avait débuté en février. A compter du 2 mars et sur la majeure partie de la première décade, on a eu une période de températures proches des normales de saison. En deuxième décade et troisième, le thermomètre a été plus en dents de scie. Après une période du 10 au 17 mars d’un bon niveau : jusqu’à 17 à 18 degrés et même plus de 19°C sur le Montmorillonnais et la Vienne limousine le 10 mars, à la suite, sous l’influence de vent de nord-est, le mercure a de nouveau été à la baisse. Ainsi du 18 au 23 mars, les valeurs ont été largement en dessous des normales avec une journée froide, le 19 mars, où le mercure a à peine dépassé les 2 à 3 degrés avec une amplitude thermique journalière de quelques degrés seulement : à Poitiers on a relevé ce jour-là -1,8°C pour la minimale et 2,8°C pour la maximale. Des températures plus hivernales que printanières !

Insolation – soleil absent

En raison des nombreux passages perturbés, le soleil a eu de la peine à s’imposer. Le déficit est généralisé. Il manque une trentaine d’heures de soleil à Niort et Poitiers par rapport aux moyennes mensuelles. Depuis 50 ans, à Poitiers et à Niort, ce mois de mars 2018 se classe en 13? position des mois de mars les moins ensoleillés. Ce sont les jours bien ensoleillés qui ont manqué, alors que l’on qu’habituellement sur un mois de mars ils sont au nombre de 6 ou 7 jours, là on en a relevé que 1 à 2 jours sur une grande partie du Poitou.

Vents – cap au sud

Le vent est souvent modéré à assez fort du sud-ouest à sud. Ce mois de mars a été venté avec de fortes rafales quasi quotidiennes où celles-ci ont été supérieures à 45km/h, excepté sur la période du 21 au 27 mars où il y a eu une petite accalmie. Les rafales les plus fortes ont été enregistrées suivant les secteurs les 2,11, 12, 14, le 15 ou le 30. On a relevé : 81 km/h le 2 mars à Thenezay (79), 74km/h le 11 mars à Scillé(79), 77 km/h à Melle le 12 mars, 90km/h à Scillé le 14/03, 75km/h le 15 mars à Bressuire (79), 74km/h à Archigny (86) le 30.