2016 – Les précipitations de l’année

Précipitations de Janvier à Décembre 2016

Cumul de l’année en cours

Mise à jour le 5 janvier 2017

Après un mois de Novembre porteur d’espoirs, avec des précipitations assez proches des normales, la sécheresse a fait son retour en Décembre. En effet, il n’est tombé sur le mois que 20 à 30 mm, parfois un peu moins (12 mm à Civray, 14.5 mm à Thouars, 16.4 mm à Bressuire), et localement un peu plus (37 mm à Surin). Et, à part quelques petites pluies le 11 sur le tiers Nord-Ouest des Deux-Sèvres, il a fallu attendre le 21 pour enfin voir de vraies pluies arroser notre région, pluies qui n’ont d’ailleurs véritablement été efficaces que ce jour-ci et le lendemain, le 22, représentant 50 à 90 % du faible total mensuel. Le déficit atteint ainsi 60 à 80%, jusqu’à 90% localement..

image

Précipitations mois par mois sur le Poitou pour l’année 2016 en cours.

Janvier 2016, l’arrosage a été copieux, l’excédent atteint 40 à 60% en général avec des pointes à 70 ou 80% en certains endroits comme en loudunais ou en Gâtine. Il tend à se limiter sur l’extrême Est du Poitou.

 image

Février 2016, deuxième mois consécutif très arrosé. Avec plus de deux fois la normale sur de nombreux points de mesure, par exemple : 244% à Brux (86), 237% au barrage de la Touche-Poupard (79), 230 à Doussay (86) et 230% à Le-Vigeant (86).

image 

Mars 2016, troisième mois consécutif très arrosé. Avec encore une fois des site qui franchissent plus de deux fois la normale mensuelle des précipitations. C’est le cas pour pour Doussay (203%), Thuré (204%) et Dangé (205%). Les sites les moins arrosés ce mois-ci étaient Montmorillon (118%) et Niort (116%).

image 

Avril 2016, le mois est généralement déficitaire en précipitations. Le déficit pluviométrique est plus marqué autour de 40% sur un axe Niort – St Maixent – Poitiers où le cumul mensuel varie entre 34 mm ( à Poitiers) et 46 mm ( à Niort ) en passant par Lusignan avec 41 mm. Le déficit le moins marqué, autour de 10 à 15% , se situe du Chatelleraudais au Thouarsais en passant par le Loudunais, cumul variant entre 42 mm ( à Doussay) et 50 mm ( à Glenay ) ainsi que dans le Montmorillonais où le cumul mensuel est là proche de 61 mm comme à Montmorillon et au Vigeant. Le déficit atteint 20% sur le bocage bressuirais, cumul proche de 50 à 55 mm et 25 à 30% sur les Gâtines, cumul voisin de 60 mm.

image

Mai 2016 : Trois épisodes pluvieux caractérisent donc ce mois de mai qui bat des records de précipitations. Le premier épisode de pluie du 9 au 13 : déjà 57 mm à Montmorillon et une lame d’eau voisine de 30 mm sur le Gâtinais et du côté de Civray, Benassay et Loudun ; un peu moins, autour des 20 mm, partout ailleurs. Le second épisode de pluie, les 21 et 22 : le Sud-Est de la Vienne recueille à le Vigeant 42 mm, à Montmorillon 38 mm ; on relève autour des 20 mm de pluie sur les autres postes du Poitou. Le troisième épisode et le plus conséquent des trois en toute fin du mois du 28 au 31 : c’est Montmorillon qui l’emporte avec 89 mm, puis Doussay avec 82 mm et l’Est de la Vienne largement plus arrosé que les Deux-Sèvres qui enregistrent tout de même 52 mm à Melle. Les cumuls durant ce mois de Mai 2016 sont remarquables et on pulvérise les records à Montmorillon 191 mm pour un précédent record de 132 mm, 150 mm à Archigny contre 108 mm, idem pour Thuré, Doussay, Dange-Fléau, bref toute la facade Est du département de la Vienne.

image

Juin 2016 : Malgré un ciel très souvent gris, les pluies restent déficitaires sur une grande partie du Poitou, un déficit pluviométrique proche de 50 % localement comme sur Civray (Sud Vienne) ou Thouars (Nord Deux Sèvres), généralement autour de 10 à 30%. On mesure cependant quelques légers excédents de l’ordre de 10 à 30 % par rapport aux moyennes sur les hauteurs de la Gâtine du côté de Pougne-hérisson, Parthenay, Thénezay, voire jusqu’à Benassay mais aussi dans le Mellois et le Haut-Poitou-Clain comme à Poitiers. On atteint même un excédent de 50% vers Scillé et Surin en Deux-Sèvres. En hauteurs d’eau, on varie de 18,5 mm à Thouars pour le plus faible à 84 mm à Scillé pour le plus arrosé, sachant que Poitiers a reçu 62,5 mm, Montmorillon 48 mm, Niort 40,6 mm. Les ¾ des pluies se sont produites en seconde décade entre le 10 et le 17 souvent à caractère orageux. S’y ajoute le 1er et les 27 et 28 avec des pluies plutôt faibles en général. Orages locaux le 7 et le 14 puis donc les 15,16 et 17 des journées souvent à caractère orageux.

image

Juillet 2016 : Un mois record avec un déficit de pluies qui se situe autour des 85-90% en moyenne mais qui culmine même vers les 95% du civraisien au montmorillonais. Poitiers avec 4,2 mm est le mois de juillet le plus sec depuis 1959 ; Niort avec 5,0 mm est le plus sec depuis 1958, début des relevés. Quel contraste avec les mois précédents.

image

Août 2016 : Ce mois d’août faisant suite à un mois de Juillet également sec (avec pas mal de records), on peut dire que la sècheresse s’est véritablement installée sur notre région.

Elles sont partout très largement déficitaires : de 45 à 60% entre Surin, Bénassay et Thuré (avec un total mensuel de 20 à 28 mm) ; de 80 à 90 % sur la pointe du Bocage Bressuirais et le tiers Sud-Est de la Vienne (total mensuel inférieur à 10 mm) ; et de 60 à 80 % ailleurs (total mensuel de 10 à 20 mm). Il s’agit même d’un record à la station de Montmorillon, où jamais, depuis le début des mesures en 1943, un mois d’août n’avait été aussi sec ! Ces précipitations sont essentiellement tombées sur la journée du 4 (avec une hauteur comptabilisée sur le 3 et le 4), où il est généralement tombé entre 5 et 10 mm, voire autour de 20 mm au Sud de la Gâtine.

image

Septembre 2016 : Les précipitations sont partout déficitaires, le déficit est plus marqué au centre du Poitou et sur les marches limousines. Les rapports aux normales varient entre 80 à 90 % à la frontière des Charentes et à celles de l’Anjou, ailleurs les valeurs oscillent entre 40% et 60% des valeurs moyennes mensuelles de saison.

image

Octobre 2016 : Avec 10 à 20 mm sur la moitié Nord-Ouest de la région, et 20 à 60 mm d’Ouest en Est ailleurs, les précipitations sont donc très largement déficitaires, de 70 à 90% sur les deux tiers Nord-Ouest, et de 30 à 70 % ailleurs. C’est en fait la journée du 23, où il est tombé 10 à 40 mm sur la moitié Sud-Est du Poitou, du Nord-Ouest au Sud-Est, qui a surtout contribué au total mensuel. Car, sur tout le reste du mois, il est tombé partout moins de 5 mm ! Sur le mois, cela fait donc plus de 30 ans (depuis 1985) qu’un mois d’Octobre n’a pas été aussi sec sur la majeure partie des stations. Et ce mois particulièrement sec fait suite à trois mois déjà très peu arrosés : la sècheresse perdure !

image

Novembre 2016 : Avec 80 à 100 mm d’eau tombé sur le mois, un peu moins sur le Nord, notamment le Thouarsais et le Loudunnais (moins de 60 mm), ce mois de Novembre, comparativement aux mois précédents, a été pas trop mal arrosé. Le cumul mensuel est globalement proches des normales, avec malgré tout pas mal d’hétérogénéité entre l’Ouest et l’Est. On retrouve en effet un excédent de 20 à 50% sur le Sud-Est et le Nord-Est de la Vienne, et un déficit de 20 à 30 % en Deux-Sèvres sur l’Ouest de la Gâtine et du Bocage. Ces précipitations sont assez bien réparties sur le mois, même si la période du 17 au 23 concentre une bonne partie du total mensuel, alors que la fin du mois, à partir du 25, a été sèche.

image

Décembre 2016 :  Après un mois de Novembre porteur d’espoirs, avec des précipitations assez proches des normales, la sécheresse a fait son retour en Décembre. En effet, il n’est tombé sur le mois que 20 à 30 mm, parfois un peu moins (12 mm à Civray, 14.5 mm à Thouars, 16.4 mm à Bressuire), et localement un peu plus (37 mm à Surin). Et, à part quelques petites pluies le 11 sur le tiers Nord-Ouest des Deux-Sèvres, il a fallu attendre le 21 pour enfin voir de vraies pluies arroser notre région, pluies qui n’ont d’ailleurs véritablement été efficaces que ce jour-ci et le lendemain, le 22, représentant 50 à 90 % du faible total mensuel. Le déficit atteint ainsi 60 à 80%, jusqu’à 90% localement. Et, s’il ne faut pas remonter bien loin pour retrouver un mois de décembre aussi voire plus sec (en fait… 2015 !), le record du mois de décembre le plus sec est égalé à Civray (1926) et dépassé à Bressuire (station ouverte en 1966, et record datant de 1991). 

image

Comments are closed.